Comité Laïcité République

La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une.

Communiqué de J. Glavany, P. Kessel et F. Laborde

Observatoire de la laïcité : le projet d’avis sur le Concordat ne répond pas aux questions de fond

Jean Glavany, Patrick Kessel et Françoise Laborde sont membres de l’Observatoire de la Laïcité.

"Cet avis n’étudie pas les propositions visant à une sortie concertée et progressive du régime concordataire."

Lire la suite ...

Avec la participation du CLR

"Une loi qui assure la liberté de conscience pour la petite enfance" (Collectif laïque, 18 mai 15)

Le Collectif laïque "apprécie que soit enfin considéré en priorité l’intérêt des enfants et de leur développement à l’abri des prosélytismes de toute nature, conformément aux conventions internationales concernant les droits de l’enfant."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Neutralité dans les crèches : une avancée législative importante

"A quelques jours de l’entrée au Panthéon de Jean Zay, il faut aussi se réjouir de l’hommage posthume qui lui est ainsi rendu lui qui, à travers ses circulaires de 1936 et 1937, souhaitait préserver les plus jeunes des formes diverses de prosélytisme."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Recensement ethno-religieux de Béziers : la grande hypocrisie (9 mai 15)

"L’initiative prise par un maire d’extrême droite compte de nombreux adeptes dans quasiment tout le champ politique et il est singulier d’entendre aujourd’hui des cris d’orfraie vis-à-vis d’une pratique défendue à droite comme à gauche."

Lire la suite ...

Edito du Président

Charb, reviens, ils sont devenus fous !

par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République.

"Ta lettre arrive à temps, comme une piqûre de rappel à ces apprentis-sorciers qui, croyant lutter contre le racisme, nourrissent le communautarisme et, par réaction, la montée de l’extrême droite."

Lire la suite ...

CLR : Déclaration de principes et bulletin d’adhésion

"La laïcité n’est pas tournée vers le passé mais vers le futur des hommes."

Lire la suite ...

Charb (1967 - 2015)

Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.
Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.

Charb, président du jury, lors de la remise du Prix de la Laïcité, le 8 octobre 2012 à l’Hôtel de ville de Paris : « J’ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent. »

Mis en ligne : 8 janvier 2015

Voir toutes les UNE…

Derniers articles

Neutralité dans les crèches : une avancée législative importante - Communiqué du Comité Laïcité République - 14 mai

Communiqué du Comité Laïcité République

Neutralité dans les crèches : une avancée législative importante - 14 mai

Après le Sénat en 2012, il aura fallu près de trois ans pour que les députés votent une proposition de loi sur la neutralité des personnels des crèches. Démonstration est faite que les atermoiements des responsables politiques entrainent toutes formes de surenchères, d’exploitations électoralistes et de confusions dont profitent toujours les intégrismes religieux. Nous l’avions déjà constaté entre 1989 et 2004. La représentation nationale s’est enfin exprimée, à une quasi unanimité, en dépit des injonctions qui lui étaient faites par diverses instances, autorités ou groupes de pression. Ce vote est un démenti très net à tous ceux qui, tel l’Observatoire de la laïcité, ne voulaient pas de loi et invoquaient la prudence pour masquer leur renoncement. Il faut se féliciter de la prise de position de nos élus, de la (...)

Qui veut la mort du collège public ? (A. Morvan) - Contribution Alain Morvan, ancien recteur des académies de Clermont-Ferrand, Amiens et Lyon. - 11 mai

Contribution

Qui veut la mort du collège public ? (A. Morvan) Alain Morvan, ancien recteur des académies de Clermont-Ferrand, Amiens et Lyon. - 11 mai

Le ministère se plaît à souligner que les projets actuels concernant le collège « n’engagent à ce stade que le Conseil supérieur des programmes », et que la phase de consultation « ne s’achèvera que le 12 juin. » On en conclut donc que la discussion est ouverte et que proposer des modifications à ces projets ne saurait relever de ces « présentations volontairement polémiques » que le cabinet de la ministre dit redouter. Je ne souhaite pas polémiquer, mais commenter et suggérer. Je n’ai pas l’intention de politiser un débat pédagogique, le Conseil supérieur des programmes n’étant pas, à ma connaissance, une instance de caractère politique. La ministre n’a donc pas à considérer comme des attaques personnelles ou partisanes les réserves nombreuses et assez souvent pertinentes qui se font jour depuis l’annonce de (...)

Etats-Unis : "Cette gauche qui n’ose pas critiquer l’islam" (M. Walzer, lemonde.fr , 8 mai 15) - Revue de presse Michael Walzer, rédacteur en chef émérite de la revue "Dissent". - 10 mai

Revue de presse

Etats-Unis : "Cette gauche qui n’ose pas critiquer l’islam" (M. Walzer, lemonde.fr , 8 mai 15) Michael Walzer, rédacteur en chef émérite de la revue "Dissent". - 10 mai

"[...] Du Pakistan au Nigeria, mais aussi dans certains pays d’Europe, l’islam est aujourd’hui une religion capable d’inciter un grand nombre d’hommes et de femmes à tuer ou à mourir en son nom. Certains d’entre nous tentent de répondre à cette situation mais, pour la plupart, échouent lamentablement. L’une des raisons de cet échec tient à la peur panique d’être traité d’« islamophobe ». L’antiaméricanisme et une forme radicale de relativisme culturel jouent également un rôle important, mais ce sont des pathologies anciennes. Pour ma part, je vis dans la peur de toute forme de militantisme religieux. Mais j’admets que les islamistes fanatiques sont ceux qui m’effraient le plus, parce que le monde musulman est, à ce moment de notre histoire (il n’en a pas toujours été ainsi et il n’est aucune raison de croire (...)

Recensement ethno-religieux de Béziers : la grande hypocrisie (9 mai 15) - Communiqué du Comité Laïcité République - 9 mai

Communiqué du Comité Laïcité République

Recensement ethno-religieux de Béziers : la grande hypocrisie (9 mai 15) - 9 mai

Le Comité Laïcité République s’est prononcé depuis longtemps et à de multiples reprises contre toute forme de fichage et de statistiques entho-raciales ou religieuses. Il ne peut que condamner avec la plus grande énergie l’entreprise menée par le maire d’extrême droite de Béziers, M. Ménard, qui a révélé avoir procédé au "recensement" des élèves des écoles de sa ville selon leur appartenance religieuse supposée. La loi du 6 janvier 1978 dite "informatique et liberté" et une décision du Conseil constitutionnel de 2007 interdisent clairement ce type de pratiques et c’est sur cette base qu’une enquête judiciaire a été ouverte à l’encontre de M. Ménard. Rappelons qu’un des plus gros bailleurs sociaux d’Ile-de-France avait été condamné en mai 2014 pour avoir établi un "fichage ethnique " de ses locataires sans susciter (...)

"Plus de la moitié des Français ne se réclament d’aucune religion" (lemonde.fr , 7 mai 15) - Revue de presse - 8 mai

Revue de presse

"Plus de la moitié des Français ne se réclament d’aucune religion" (lemonde.fr , 7 mai 15) - 8 mai

Lire "Plus de la moitié des Français ne se réclament d’aucune religion".

Enquête sur une France qui « n’est pas Charlie » - Note de lecture par Gaël Brustier. - 8 mai

Note de lecture

Enquête sur une France qui « n’est pas Charlie » par Gaël Brustier. - 8 mai

Alain Mergier et Jérôme Fourquet prennent l’idéologie au sérieux et ils ont raison. Auteurs chacun de plusieurs passionnants ouvrages, ils nous livrent avec « janvier 2015 : le catalyseur », paru à la Fondation Jean Jaurès une passionnante et stimulante enquête sur cette France qui « n’est pas Charlie ». A l’heure où le dernier ouvrage d’Emmanuel Todd suscite la polémique, portons notre attention sur le rigoureux travail de Fourquet et Mergier. Etude à la fois qualitative et quantitative de ces Français des classes populaires qui n’ont pas défilé le 11 janvier, qui votent Front National ou son tentés de voter pour lui. Une forme de populisme – que nous pouvons sans peine qualifier « d’identitaire » – « prend ». Comme le disent Fourquet et Mergier cette idéologie « prend » parce qu’elle « devient (...)

Élisabeth Badinter : « Tenir le même discours à tous ceux qui placent la loi religieuse avant la loi politique » (la-croix.com , 5 mai 15) - Revue de presse - 7 mai

Revue de presse

Élisabeth Badinter : « Tenir le même discours à tous ceux qui placent la loi religieuse avant la loi politique » (la-croix.com , 5 mai 15) - 7 mai

Que pensez-vous de la proposition de loi sur la neutralité des crèches et lieux d’accueil des mineurs ? Élisabeth Badinter : Elle est absolument nécessaire. Il faut compléter une fois pour toutes la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école. Nous affrontons aujourd’hui un problème nouveau : alors que les pressions religieuses étaient en recul depuis des décennies, que le consensus était parfait, certains affichent des exigences religieuses dans la prise en charge d’enfants à peine nés ! Ceux qui ont voté la loi de 1905 ne pouvaient pas le savoir : l’enseignement religieux n’avait, alors, pas sa place avant l’âge de raison. Et, on l’a vu avec l’affaire Baby Loup, l’adoption d’un règlement intérieur ne suffit pas à garantir la neutralité dans les crèches. Que des structures confessionnelles soient (...)

Y. Dehée : Mourir pour des dessins ? - Note de lecture par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 6 mai

Note de lecture

Y. Dehée : Mourir pour des dessins ? par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 6 mai

« Mourir pour des dessins ? Ce danger semblait, jusqu’au 7 janvier 2015, réservé aux dictatures ». C’est fort de ce constat que les auteurs de ce livre richement illustré ont dès février dernier proposé des éclairages nombreux et pertinents pour procéder à un décryptage de la violence satirique qui, elle, n’a jamais tué. Puissent tous ceux qui ont trouvé des circonstances atténuantes, des justifications voire des excuses aux barbares Kouachi et Coulibaly feuilleter ce livre pour comprendre dans quel système de pensée les assassinats de janvier nous ont fait basculer. Depuis lors, des dizaines de journalistes, d’intellectuels, de responsables associatifs vivent en permanence sous protection policière, objets de fatwa de la part de fanatiques qui veulent imposer leur ordre médiéval avec la complicité (...)

S. Bessis : Les fondamentalismes contre l’universel - Note de lecture par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 6 mai

Note de lecture

S. Bessis : Les fondamentalismes contre l’universel par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 6 mai

L’ouvrage de Sophie Bessis est essentiel car il pose un cadre global d’explication d’un certain nombre d’évolutions du monde, et en particulier du monde arabo-musulman, qu’elle connaît bien. Née à Tunis, historienne, elle est en effet l’auteur de nombreux ouvrages sur l’Afrique et le monde arabe, sur la condition féminine ou les relations Nord-Sud. Cet ouvrage paru fin 2014 dresse un tableau actualisé d’un monde dans lequel s’affrontent les fondamentalismes religieux et marchand et qui ont pour objectif l’un comme l’autre de démanteler les principes universels. Ils y parviennent avec quelque succès et on mesure à la lecture de l’ouvrage dans quelle régression considérable le monde entier s’est engagé depuis une bonne vingtaine d’années. Pour Sophie Bessis, c’est d’un processus de « réaction postmoderne » (...)

N. Geerts : Une nouvelle devise ? - Note de lecture par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 5 mai

Note de lecture

N. Geerts : Une nouvelle devise ? par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 5 mai

Le petit livre de Nadia Geerts est intéressant à plus d’un titre. Il décline les questions que pose la laïcité et en dresse ainsi une définition à la fois claire et argumentée. Nadia Geerts est belge, et démontre que contrairement aux sornettes répétées en boucle, la laïcité ne concerne pas que les Français. Même dans un État non laïque comme la Belgique, mais sécularisé, la laïcité constitue un précieux outil pour conjuguer la liberté et l’égalité. A tel point qu’elle suggère que la célèbre devise retienne la laïcité plutôt que la fraternité. Elle l’explique avec quelques arguments bien sentis dans ce petit livre. « Aujourd’hui, de plus en plus de gens, sans nécessairement abandonner toute conviction religieuse, mènent leur vie sans se demander à tout bout de champ ce que Dieu attend d’eux, relève Nadia Geerts. Ils (...)

Charb, reviens, ils sont devenus fous ! - Edito du Président par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 4 mai

Edito du Président

Charb, reviens, ils sont devenus fous ! par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 4 mai

Salut Charb, Ta Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes vient de nous parvenir comme une carte postale réconfortante. Ton message nous vivifie. Au lendemain de ton départ, curieusement il est apparu que tu n’avais que des amis. Même ceux qui, un temps, avaient brillé par leur absence quand tes amis de Charlie et toi aviez besoin de soutien après la publication des fameuses caricatures danoises, même ceux-là avaient compris qu’avec vos petits crayons et vos feutres impertinents, c’est le coeur des Lumières que vous défendiez. Et puis, autant que tu le saches, après le sursaut pétri d’émotion du peuple et de ses élus, après la vague internationale de solidarité, au fil des jours, au coeur d’une confusion savamment entretenue, on a vu refleurir les discours compassionnels et (...)

P. Vassort : Janvier 2015 dans son contexte - Note de lecture par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 4 mai

Note de lecture

P. Vassort : Janvier 2015 dans son contexte par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 4 mai

Spécialiste du sport et du système capitaliste, ancien collaborateur de Charlie Hebdo, Patrick Vassort a rédigé ce bref ouvrage dans les jours qui ont suivi les massacres des 7, 8 et 9 janvier. En dépit de la proximité, il tente et y parvient le plus souvent à resituer ces événements dans un contexte plus général. « Ce qui a tué Charlie, ce n’est pas l’extrémisme de ses articles ou de ses dessins, ce n’est pas sa ligne éditoriale comme le laisseraient penser quelques grincheux ou pisse froid, mais c’est la peur et le sectarisme dont nous avons fait preuve collectivement ». Vassort met en cause la passivité d’une société qui a laissé monter les intolérances, qui a laissé se répandre un terreau qui ne s’émeut pas qu’on commette de tels actes barbares, qui laisse les religieux parmi le plus fanatiques imposer (...)

J.-F. Mattéi : Déconstruction, post-modernité... dévastation - Note de lecture par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 4 mai

Note de lecture

J.-F. Mattéi : Déconstruction, post-modernité... dévastation par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 4 mai

Agrégé de philosophie, docteur ès lettres, universitaire spécialiste de Platon, de Heidegger et de Camus, Jean-François Mattéi est mort en mars 2014. Il laisse avec ce livre un testament d’une grande utilité pour tous les humanistes qui pourront s’interroger en sa compagnie philosophique sur les effets de plusieurs décennies d’influence des penseurs de la post-modernité et des tenants de la déconstruction, les Guattari, Deleuze, Lyotard, Derrida et autres Foucault qui tenaient le haut du pavé intellectuel dans les années 70 et qui ont imprégné les réflexions bien au-delà de leur propre discipline. Ainsi Foucault invitait-il à « prendre acte de la destitution d’un être qui a régné depuis deux millénaires sous la forme du sujet souverain. C’est l’idée d’homme, telle que la philosophie, la science, l’art, la (...)

"Charb, le républicain" (L. Joffrin, Libération, 2 mai 15) - Revue de presse A propos de "Lettre ouverte aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes", de Charb (Ed. Les Echappés) - 2 mai

Revue de presse

"Charb, le républicain" (L. Joffrin, Libération, 2 mai 15) A propos de "Lettre ouverte aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes", de Charb (Ed. Les Echappés) - 2 mai

"Je ne crois qu’aux histoires dont les témoins se feraient égorger, disait Pascal. On lira donc le livre de Charb sur l’islamophobie : voilà un témoin qui s’est fait sinon égorger, du moins assassiner. Court, fort, implacable, son avertissement posthume vaut pour aujourd’hui et pour demain. Il a raison, Charb : même si le mot « islamophobie » est passé dans le langage courant, il est sémantiquement faux et politiquement dangereux. L’expérience de Charlie Hebdo en a apporté la preuve tragique. En se moquant des religions en général et de l’islam en particulier, le journal a été taxé d’islamophobie. Par qui ? Contrairement à ce qu’on croit souvent, la condamnation n’est pas venue des musulmans pris dans leur masse, qui se souciaient de Charlie Hebdo comme d’une guigne. Elle a suivi un trajet bien précis. (...)

Patrick Kessel : la laïcité est le meilleur moyen de lutte contre l’extrême droite - Réunion publique de la Libre Pensée, Foix, 25 av. 15 - 29 avril

Réunion publique de la Libre Pensée, Foix, 25 av. 15

Patrick Kessel : la laïcité est le meilleur moyen de lutte contre l’extrême droite - 29 avril

Plus que jamais la laïcité est au coeur des enjeux de société et constitue le meilleur moyen de lutte contre l’extrême droite qui s’installe de plus en plus dans le paysage politique. Aussi convient-il de la soutenir et de la renforcer alors que des voix à droite mais aussi à gauche s’élèvent pour l’affaiblir, parfois même la menacer. Tel est le principal message adressé par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République, à l’occasion d’une conférence-débat organisée samedi 25 avril dernier à la mairie de Foix par la Libre Pensée. La Laïcité, fruit de la philosophie des Lumières, constitue la clé de voûte de la République dont les principes sont la liberté absolue de conscience et l’égalité des droits et des devoirs, quelles que soient l’origine, la couleur de peau, les appartenances religieuses, (...)

Pétition : "Nous soutenons Samuel Mayol, de l’IUT de Saint-Denis" (petitions24.net , av. 15) - Avec la participation du CLR - 24 avril

Avec la participation du CLR

Pétition : "Nous soutenons Samuel Mayol, de l’IUT de Saint-Denis" (petitions24.net , av. 15) - 24 avril

"L’université doit agir sans délai face aux menaces de mort et aux intimidations incessantes à son encontre. Samuel Mayol, directeur de l’IUT de Saint-Denis a reçu ces dernières semaines de nouvelles menaces de mort à son domicile familial. Cet événement s’inscrit dans une longue série, puisque ce collègue a déjà reçu 25 menaces de cette nature à l’IUT, pour lesquelles il a systématiquement porté plainte auprès du commissariat de police. Il faut rappeler que Samuel Mayol a enrayé de graves dysfonctionnements pédagogiques dans la gestion du département « Techniques de commercialisation » de son établissement. Parmi ces graves dysfonctionnements qui ont été dénoncés par Samuel Mayol, il y a eu l’éviction des femmes directrices d’études. Des cours non faits ont été rétribués. Il y a eu des recrutements de (...)

L’"islamophobie" ou la fabrication d’une idéologie - Note de lecture par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 19 avril

Note de lecture

L’"islamophobie" ou la fabrication d’une idéologie par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 19 avril

C’est un livre très éclairant que proposent la journaliste Isabelle Kersimon et le juriste Jean-Christophe Moreau, en invitant le lecteur à les suivre dans une enquête sur l’origine du mot « islamophobie » et sur la fabrication d’une idéologie. En refermant le livre, on se dit qu’on n’emploiera plus ce mot comme avant… voire plus du tout. On remarquera d’ailleurs qu’un certain nombre d’esprits avisés ne l’utilisent jamais, lui préférant lorsque cela se justifie la désignation d’une « haine contre les musulmans », tout à fait différente de ce terme d’islamophobie qui sous-tend qu’on ne peut critiquer une religion. C’est le mérite de cette analyse d’établir de manière distanciée, références à l’appui, comment le concept est instrumentalisé et comment il sert d’arme politique et médiatique aux intégristes. Loin des (...)

L’islamisme radical est une idéologie d’extrême droite (J. Lafouge) - Contribution "Commentaires sur le colloque du 14 mars 2015", par Jacques Lafouge, vice-président du Comité Laïcité République - 19 avril

Contribution

L’islamisme radical est une idéologie d’extrême droite (J. Lafouge) "Commentaires sur le colloque du 14 mars 2015", par Jacques Lafouge, vice-président du Comité Laïcité République - 19 avril

Le Colloque du CLR « L’après-janvier : plus que jamais la République laïque » (Paris, 14 mars 15) a parfaitement mis en évidence la difficulté d’être de notre République laïque face aux attaques ou empiétements auxquels elle à faire face actuellement. Les différents intervenants se sont attachés avec une louable conviction à démontrer les difficultés des élus face à des situations potentiellement et souvent conflictuelles qu’ils rencontrent dans leur quotidien. Encore faut-il bien séparer deux types de situations. Sur les quelques millions de musulmans en France, car il s’agit bien d’eux, l’immense majorité a le désir, sans abandonner une religion pratiquée discrètement comme c’est la règle pour toutes, de se fondre dans le reste de la population. Dans la mesure où les immigrés de lointaine ou de fraîche date (...)

"Laïcité, une valeur menacée ?" (Marianne)... mais défendue ! - Note de lecture par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 17 avril

Note de lecture

"Laïcité, une valeur menacée ?" (Marianne)... mais défendue ! par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 17 avril

Il faut être aveugle pour oser affirmer que "la France n’a pas de problème avec sa laïcité" [3]. Contournements de la loi de séparation, revendications communautaristes dans les écoles, les hôpitaux, l’ensemble des services publics, les crèches, les universités, les entreprises, "territoires perdus" en témoignent. La laïcité est menacée et avec elle la paix sociale, la citoyenneté pierre de base de la République. Il n’empêche, les tenants du modèle multi-culturel, du communautarisme en lieu et place de l’universalisme républicain, persistent dans leur entreprise de démolition, au lendemain même des attentats barbares qui ont frappé la République au coeur, révélant la profonde déchirure culturelle et identitaire du pays [4]. Eric Conan, qui a rassemblé les textes précieux de ce numéro spécial de Marianne et (...)

Sur la laïcité, le P.S. doit retrouver ses esprits... (J. Glavany) - Tribune libre Député PS des Hautes-Pyrénées, ancien ministre. Motion au congrès du PS. - 15 avril

Tribune libre

Sur la laïcité, le P.S. doit retrouver ses esprits... (J. Glavany) Député PS des Hautes-Pyrénées, ancien ministre. Motion au congrès du PS. - 15 avril

La droite populiste et l’extrême-droite ont lancé une énorme offensive idéologique visant à s’accaparer le thème de la laïcité alors que, d’une part, ils ont toujours combattu celle-ci dans l’histoire, aux côtés des intégristes religieux, et que, d’autre part, ils détournent la laïcité de son sens en l’instrumentalisant dans leur combat contre une religion et une seule, l’islam. Avec les relents nauséabonds que l’on devine… Face à cette offensive, la Gauche est trop souvent désemparée et donc inefficace, car elle n’est pas sûre de ses valeurs, qu’elle n’a pas les idées toujours claires et qu’elle est soumise à des courants internes contradictoires qu’elle n’a pas su arbitrer. L’offensive idéologique, on la voit venant du Front National qui parle de laïcité matin, midi et soir, comme le font le bloc identitaire et ce (...)

La Mission Debré sur la laïcité à l’école : quand le Parlement assume ses responsabilités (P. Foussier) - Contribution Par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 15 avril

Contribution

La Mission Debré sur la laïcité à l’école : quand le Parlement assume ses responsabilités (P. Foussier) Par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 15 avril

A l’instar de la méthode d’élaboration de la loi de 1905, la Mission Debré de 2003 sur « la laïcité à l’école » demeure un modèle positif de ce que le Parlement peut réaliser en terme de débat serein et constructif pour faire progresser la laïcité. La Mission d’information parlementaire sur la laïcité à l’école a été crée le 27 mai 2003, installée le 4 juin et a publié son rapport le 4 décembre de cette même année. Elle a ainsi travaillé parallèlement à la Commission Stasi mais à la différence près qu’elle a centré ses réflexions et ses propositions sur l’école. Elle aussi a prôné, entre autres, une loi pour sortir de la confusion voir de la pagaille qui régnait depuis 1989 dans les établissements scolaires sur la question des signes religieux. Avec à sa tête le président de l’Assemblée nationale lui-même, cette mission (...)

Hommage à Yves Pras, président du CAEDEL (7 av. 15) - Communiqué du Comité Laïcité République - 7 avril

Communiqué du Comité Laïcité République

Hommage à Yves Pras, président du CAEDEL (7 av. 15) - 7 avril

Le Bureau national du CLR, au nom de tous ses adhérents, salue la mémoire du président du CAEDEL, Yves PRAS, décédé le 6 avril. Yves PRAS était un militant laïque de longue date, opiniâtre, solide et doté de grandes qualités humaines d’écoute et de dialogue. Le mouvement laïque perd avec lui un militant fidèle, dévoué et très attaché à l’union des forces laïques sur des bases claires au service d’un idéal et d’un combat communs. Le CLR exprime aux militants du CAEDEL sa peine d’autant plus profonde que nos deux associations travaillent de longue date en étroite collaboration et que les contacts que le CLR entretenait avec le CAEDEL et son président étaient réguliers, fraternels, toujours convergents. Le CAEDEL-Mouvement Europe et Laïcité a insisté depuis sa création sur la dimension européenne du combat (...)

Marc Blondel : quand militer signifiait courage et liberté de ton - Note de lecture Par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 30 mars

Note de lecture

Marc Blondel : quand militer signifiait courage et liberté de ton Par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 30 mars

Marc Blondel, l’homme aux bretelles, au Havane et à l’écharpe rouge, syndicaliste, libre-penseur, militant laïque, franc-maçon, fut toute sa vie un rebelle. D’image, de raison et de coeur. C’est donc naturellement le titre de l’ouvrage qu’il a réalisé en collaboration avec Eric Young, que publient les éditions du Cherche midi. Ce récit du parcours de Marc Blondel constitue "l’itinéraire militant d’un homme", selon l’expression de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, qui en signe la préface. Le témoignage d’une époque où l’engagement militant valait pour des convictions, une éthique, une camaraderie, des valeurs, un comportement, des fidélités. Où militer signifiait abnégation et courage. Parfois témérité, entêtement, caractère au point d’en avoir trop pour satisfaire aux canons de la beauté (...)

La Commission Stasi : diagnostic oublié (P. Foussier) - Contribution Par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 30 mars

Contribution

La Commission Stasi : diagnostic oublié (P. Foussier) Par Philippe Foussier, président délégué du CLR. - 30 mars

C’est le 11 décembre 2003 qu’était remis au président de la République le rapport de la Commission de réflexion sur l’application du principe de laïcité dans la République. Quelques rappels factuels douze ans après. Le 3 juillet 2003, Jacques Chirac missionnait le Médiateur de le République, Bernard Stasi, et sa commission afin de mener une réflexion sur l’application du principe de laïcité en France. Depuis plus de 10 ans, on a surtout retenu la préconisation qui a abouti à la loi de mars 2004 sur la proscription des signes religieux dans les établissements scolaires publics. Si les autres propositions avaient été aussi appliquées, sans doute la laïcité n’aurait elle pas connu les reculs qu’elle a enregistrés depuis lors. Mais revenons–en à sa composition, que le président de la République avait souhaitée (...)

A Paris XXe, le combat féministe et laïque contre les extrêmes - Contribution - 28 mars

Contribution

A Paris XXe, le combat féministe et laïque contre les extrêmes - 28 mars

La maire de l’arrondissement, Frédérique Calandra, a découvert tout début mars qu’une adjointe Verte avait convié à intervenir lors d’une table ronde sur la Journée des femmes des personnages pour le moins controversés. Parmi eux, Rokhaya Diallo, dont l’association, les Indivisibles, avait demandé au Qatar de racheter Charlie Hebdo afin d’empêcher la publication des caricatures de Mahomet. D’autres intervenants pressentis étaient membres du Parti des Indigènes de la République, une organisation aux relents douteux. La maire de l’arrondissement a alors décidé de déprogrammer ce débat, dénonçant un "réseau d’opinion dont l’action essentielle est de désigner comme cibles les militants de gauche pour laïcité, les féministes et les combattants antiracistes". Un certain nombre de personnalités féministes ont apporté (...)

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales