Comité Laïcité République

La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une.

Communiqué du Comité Laïcité République

Turquie : la laïcité en danger

"L’inquiétude règne dans les rangs des laïques turcs, qui ont le courage de manifester dans les rues d’Istanbul et d’Ankara, pour protester contre les restrictions de plus en plus préoccupantes des libertés fondamentales."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Soutien à Samuel Mayol (21 mars 16)

Samuel Mayol, lauréat du Prix national de la Laïcité, a eu le cran de mettre fin à des dévoiements financiers autant qu’à des dérives communautaristes dans son établissement. Nous demandons sa réintégration sans condition à la tête de l’IUT.

Lire la suite ...

Avec la participation du CLR

Printemps républicain : intervention de Patrick Kessel (Paris, 20 mars 16)

Président du Comité Laïcité République.

"Nous sentons que les choses frémissent, qu’ils sont de plus en plus nombreux à aspirer au rassemblement et au ressourcement sur les fondamentaux républicains, que la demande est forte pour une République plus laïque, plus sociale, plus fraternelle."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Solidarité avec Kamel Daoud (3 mars 16)

"Le Comité Laïcité République s’associe à la prise de position du Premier ministre, condamne les appels à la division du peuple sur des bases racistes et racialistes."

Lire la suite ...

Edito du Président

En finir avec les procès en islamophobie (P. Kessel, 16 fév. 16)

par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République.

"La laïcité est attaquée [...] par ceux qui voudraient la réduire à une simple neutralité de l’Etat, à la liberté religieuse et au dialogue inter-religieux."

Lire la suite ...

Communiqué de Jean Glavany, Patrick Kessel et Françoise Laborde

Un petit monsieur qui s’attaque à une grande dame (J. Glavany, P. Kessel, F. Laborde, 11 jan. 16)

"La réaction du Rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, par Twitter, à l’interview sur France Inter de Elisabeth Badinter le 6 janvier dernier est à la fois dérisoire, risible et inacceptable."

Lire la suite ...

Présentation

CLR : Déclaration de principes et bulletin d’adhésion

"La laïcité n’est pas tournée vers le passé mais vers le futur des hommes."

Lire la suite ...

Charb (1967 - 2015)

Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.
Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.

« J’ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent. » Charb, président du jury, lors de la remise du Prix de la Laïcité, le 8 octobre 2012 à l’Hôtel de ville de Paris.

Mis en ligne : 8 janvier 2015

Voir toutes les UNE…

Derniers articles

"Les ratés de la mixité sociale dans l’Est parisien" (Le Monde, 27 av. 16) - Revue de presse - 27 avril

Revue de presse

"Les ratés de la mixité sociale dans l’Est parisien" (Le Monde, 27 av. 16) - 27 avril

"[...] Au fil du temps, la bonne conscience bobo ne tient toutefois pas le choc de la réalité. Dans son ouvrage sur la difficile cœxistence communautaire rue Jean-Pierre-Timbaud, la journaliste Géraldine Smith ne se décrit pas elle-même comme bobo, même si elle reconnaît qu’elle trouvait " très cool "d’habiter un quartier aussi bigarré. Mais, après avoir élevé ses deux enfants à proximité, elle revient, plus de dix ans après, dans un quartier où l’islam intégriste et les petits vendeurs de drogue prospèrent, où la République n’arrive plus à intégrer ses enfants, et où les incivilités seraient devenues insupportables. Ces retrouvailles se font alors que c’est précisément ce Paris-là qui est devenu une scène d’attentats, en 2015. Avec son époux, Stephen Smith, ancien journaliste au Monde, Géraldine Smith a déjà (...)

"« Les bus de la honte » : une plongée dans les rouages parisiens de la Shoah" (laregledujeu.org , 24 av. 16) - Revue de presse - 27 avril

Revue de presse

"« Les bus de la honte » : une plongée dans les rouages parisiens de la Shoah" (laregledujeu.org , 24 av. 16) - 27 avril

Lire "« Les bus de la honte » : une plongée dans les rouages parisiens de la Shoah".

Turquie : le chef du Parlement veut "une Constitution religieuse" (AFP, 26 av. 16) - Revue de presse - 26 avril

Revue de presse

Turquie : le chef du Parlement veut "une Constitution religieuse" (AFP, 26 av. 16) - 26 avril

Lire "Turquie : le chef du Parlement veut "une Constitution religieuse"".

G. Bensoussan : « Le déni de l’insécurité culturelle condamne Nuit debout à être une bulle » (lefigaro.fr/vox , 22 av. 16) - Revue de presse Georges Bensoussan, historien, a dirigé "Les Territoires perdus de la République" (Mille et une nuits, 2002). - 26 avril

Revue de presse

G. Bensoussan : « Le déni de l’insécurité culturelle condamne Nuit debout à être une bulle » (lefigaro.fr/vox , 22 av. 16) Georges Bensoussan, historien, a dirigé "Les Territoires perdus de la République" (Mille et une nuits, 2002). - 26 avril

Lire "Georges Bensoussan : « Le déni de l’insécurité culturelle condamne Nuit debout à être une bulle »".

"Entre bobos et barbus, la rue Jean-Pierre-Timbaud, enclave salafiste au coeur de Paris" (Marianne, 22 av. 16) - Revue de presse - 26 avril

Revue de presse

"Entre bobos et barbus, la rue Jean-Pierre-Timbaud, enclave salafiste au coeur de Paris" (Marianne, 22 av. 16) - 26 avril

"Le climat se dégrade insidieusement rue Jean-Pierre-Timbaud. [...] A cette époque, les voyages scolaires habituellement organisés pour les élèves du CE2 au CM2 sont tout bonnement supprimés. Une majorité de parents musulmans refusant désormais de laisser partir leurs filles, par peur de la promiscuité avec les garçons, l’école ne parvient plus à atteindre le minimum d’élèves requis pour monter une « classe verte », un séjour à la montagne. Et encore moins le voyage en Angleterre que les institutrices faisaient miroiter comme récompense aux enfants depuis le CE1. [...] La recomposition des équipes de football, la suppression des voyages ne sont que le reflet, chez les gamins, de la désintégration qui est à l’œuvre dans la rue. Sur fond de crise économique perpétuelle, il y a eu le 11 septembre, l’invasion (...)

L. Bouvet : « Il faut remettre de la République dans la gauche » (contrepoints.org , 15 av. 16) - Revue de presse Laurent Bouvet, universitaire, auteur de "L’insécurité culturelle" (Fayard), initiateur du Printemps républicain. - 26 avril

Revue de presse

L. Bouvet : « Il faut remettre de la République dans la gauche » (contrepoints.org , 15 av. 16) Laurent Bouvet, universitaire, auteur de "L’insécurité culturelle" (Fayard), initiateur du Printemps républicain. - 26 avril

Contrepoints – L’idéal républicain, tout comme la laïcité qui en est un des piliers, est en crise. La nouveauté, c’est qu’une partie de ses défenseurs d’hier s’est retrouvée pour la combattre, et qu’une autre partie de ses opposants d’hier se retrouve aujourd’hui pour la défendre. En effet, une certaine extrême gauche s’est emparée du débat identitaire, tandis que le Front national à l’extrême droite cherche à monopoliser la question pour asseoir son propre agenda. Pourquoi une partie de la gauche s’est-elle laissée prendre au jeu des communautarismes ? Est-ce le résultat d’un clientélisme politique bien compris ou d’une dynamique idéologique de fond qu’il s’agirait de mettre à jour ? Laurent Bouvet – Il y a plusieurs éléments de réponse qu’il faut mobiliser ensemble si l’on veut essayer de comprendre le problème (...)

C. Pina : "L’islamisme, ce n’est pas une invasion de barbus, c’est beaucoup plus insidieux" (marianne.net , 18 av. 16) - Revue de presse Céline Pina, ex-conseillère régionale (PS) d’Ile-de-France, auteur de "Silence coupable" (Kero). - 26 avril

Revue de presse

C. Pina : "L’islamisme, ce n’est pas une invasion de barbus, c’est beaucoup plus insidieux" (marianne.net , 18 av. 16) Céline Pina, ex-conseillère régionale (PS) d’Ile-de-France, auteur de "Silence coupable" (Kero). - 26 avril

"[...] Lorsqu’une association a voulu construire une mosquée dans la ville où j’étais élue, elle a d’abord envoyé trois gugusses sur la liste de gauche et trois autres sur la liste de droite. Ceux qui sont envoyés en première ligne sont de vieux chibanis sympas, pas du tout agressifs. Mais derrière, vous voyez souvent des jeunes, plutôt beaux gosses et sportifs, avec un look à la Tariq Ramadan. Ils ne disent jamais rien tant que les places ne sont pas prises, mais à la fin, vous vous rendez compte que ce sont eux qui tirent les ficelles. Concrètement, qu’avez-vous observé dans le cas des mosquées ? D’abord, la mairie accorde un bail emphytéotique (de très longue durée, NDLR), ce qui permet de subventionner sans le dire. Ensuite, les promoteurs de la mosquée vous demandent de construire un parking, en (...)

"Ce que révèle l’affaire de la jupe à Gennevilliers" (I. Kersimon, lefigaro.fr/vox , 25 av. 16) - Revue de presse Isabelle Kersimon, journaliste, auteur de "Islamophobie : la contre-enquête" (Plein Jour). - 26 avril

Revue de presse

"Ce que révèle l’affaire de la jupe à Gennevilliers" (I. Kersimon, lefigaro.fr/vox , 25 av. 16) Isabelle Kersimon, journaliste, auteur de "Islamophobie : la contre-enquête" (Plein Jour). - 26 avril

"Une jeune fille de 16 ans a été rouée de coups, lundi, à une station de tramway de Gennevilliers. Selon elle, sa tenue vestimentaire serait en cause, ce que dément l’auteure présumée des faits [2]. Que vous inspire cette agression qui a fait réagir les réseaux sociaux et les politiques ? Isabelle KERSIMON. - Plusieurs choses. D’une part, la place donnée au démenti de l’agresseuse dans les médias et sur les réseaux sociaux est considérable, en comparaison de celle accordée à la parole du procureur de la République qui a bel et bien affirmé que tout a commencé par une « agression verbale sur le quai du tramway à cause de la jupe que portait la victime », selon l’article le plus récent du Parisien. Il paraît donc avéré, et depuis le tout début, que c’est bel et bien la tenue de la victime qui a déclenché ce (...)

"Souvenez-vous d’Amel Zenoune, assassinée pour avoir refusé le voile" (Z. Sadou, marianne.net , 25 av. 16) - Revue de presse Zazi Sadou, Rassemblement Algérien des Femmes Démocrates. - 26 avril

Revue de presse

"Souvenez-vous d’Amel Zenoune, assassinée pour avoir refusé le voile" (Z. Sadou, marianne.net , 25 av. 16) Zazi Sadou, Rassemblement Algérien des Femmes Démocrates. - 26 avril

"[...] L’un des hommes armés aiguise son couteau sur une pierre et, sans le moindre état d’âme, égorge la jeune fille sous le regard des autres passagers terrifiés. Il leur dira en substance qu’elle servira d’exemple à toutes celles qui fréquentent les universités et qui vont au travail sans être voilées. Un message terrifiant pour celles qui refusent d’abdiquer à leur ordre moral inique. [...] Dans d’autres contrées du monde, en terre d’islam, des millions de femmes à l’image d’Amel Zanoune continuent de résister, par tous les moyens, à l’intégrisme islamiste et son ambition démesurée de soumettre les femmes et les sociétés à leur projet théocratique moyenâgeux . Hijab day à Sciences Po : que ces étudiantes n’oublient pas que ce combat autour du voile cache l’ambition de forces politico-religieuses violentes (...)

"Bordeaux : le gérant d’une épicerie musulmane condamné pour discrimination" (lemonde.fr , 25 av. 16) - Revue de presse - 26 avril

Revue de presse

"Bordeaux : le gérant d’une épicerie musulmane condamné pour discrimination" (lemonde.fr , 25 av. 16) - 26 avril

En juin 2015, un écriteau a créé la polémique à Bordeaux, bien au-delà du quartier Saint-Michel où était installée l’épicerie-bazar De l’Orient à l’Occident. Une petite pancarte discrète, écrite à la main et collée de travers sur la porte vitrée de l’épicerie. « Les frères : lundi, mercredi, jeudi… vendredi. Les sœurs : mardi, samedi, dimanche. » En juin 2015, cet écriteau a créé la polémique à Bordeaux, bien au-delà du quartier Saint-Michel où était installée l’épicerie-bazar De l’Orient à l’Occident. Cette formulation valait à son gérant (qui a changé depuis) de comparaître ce lundi 25 avril après-midi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Car interdire à une personne de venir dans un commerce en raison de son genre relève bien du code pénal. Le néobordelais et néomusulman, Jean-Baptiste Michalon, 25 ans, était (...)

"Qu’apprennent les enfants dans les écoles de Daesh ?" (lesinrocks.com , 25 av. 16) - Revue de presse - 26 avril

Revue de presse

"Qu’apprennent les enfants dans les écoles de Daesh ?" (lesinrocks.com , 25 av. 16) - 26 avril

"[...] C’est l’une des fiertés de l’État islamique : édifier une école à son image, une machine de guerre propagandiste consacrée à l’édification des générations futures du “califat”. Pas d’histoire pour les enfants de l’EI, sauf la vie de Mahomet et des premiers jours de l’islam. Les sciences humaines passent aussi à la trape pour se consacrer à l’étude du Coran et la “doctrine du musulman”. Les mathématiques, la physique et l’anglais ne sont enseignés qu’à partir du CM1. Quant à la géographie, elle est réduite à un b.a.-ba salafiste. [...]" Lire "Qu’apprennent les enfants dans les écoles de Daesh ?".

"Le Conseil d’Etat ouvre une nouvelle brèche dans la loi de 1905" (B. Bertrand, F. Braize et J. Petrilli, marianne.net , 25 av. 16) - Revue de presse - 25 avril

Revue de presse

"Le Conseil d’Etat ouvre une nouvelle brèche dans la loi de 1905" (B. Bertrand, F. Braize et J. Petrilli, marianne.net , 25 av. 16) - 25 avril

Lire "Laïcité : le Conseil d’Etat ouvre une nouvelle brèche dans la loi de 1905...".

"Un serrurier tabassé par trois adolescents qui le croyaient juif" (leparisien.fr , 23 av. 16) - Revue de presse - 25 avril

Revue de presse

"Un serrurier tabassé par trois adolescents qui le croyaient juif" (leparisien.fr , 23 av. 16) - 25 avril

"[...] Fin novembre, les trois lycéens entendent une publicité pour un serrurier du XIe arrondissement de Paris dont le nom a une consonance juive. A une récréation, l’un d’entre eux emprunte le portable d’une autre élève. Il appelle la société et lui demande un devis pour l’installation d’une porte blindée. Rendez-vous est donné à une adresse bidon à Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne). Là, les adolescents, visage masqué, armés d’un couteau et d’une bombe lacrymogène, tombent sur la victime, salariée de l’entreprise. [...]" Lire "Seine-et-Marne : un serrurier tabassé par trois adolescents qui le croyaient juif".

"Laïcité : Keller regrette l’« immobilisme » et les « divergences » au sein de l’exécutif" (lefigaro.fr , 18 av. 16) - Revue de presse/vidéo Daniel Keller, Grand Maître du Grand Orient de France. - 25 avril

Revue de presse/vidéo

"Laïcité : Keller regrette l’« immobilisme » et les « divergences » au sein de l’exécutif" (lefigaro.fr , 18 av. 16) Daniel Keller, Grand Maître du Grand Orient de France. - 25 avril

Voir "Laïcité : Keller regrette l’« immobilisme » et les « divergences » au sein de l’exécutif".

C. Strenger : l’universalisme des Lumières en accusation - Note de lecture par Philippe Foussier - 21 avril

Note de lecture

C. Strenger : l’universalisme des Lumières en accusation par Philippe Foussier - 21 avril

Après d’autres, ce livre revient sur les attentats de 2015 comme révélateurs de la difficulté de débattre de l’intégrisme religieux sans être taxé de racisme ou d’intolérance. Philosophe et psychanalyste, Carlo Strenger est l’auteur d’un livre qui a connu un grand succès en 2013, La peur de l’insignifiance nous rend fous, dans lequel il pointait les risques contenus dans certaines « nouvelles » spiritualités. Prévenons au préalable le lecteur, Le Mépris civilisé est soit mal écrit soit mal traduit (de l’allemand) mais cela n’enlève rien à la pertinence du fond. L’auteur est un très bon connaisseur des milieux intellectuels américains. Il constate pour le déplorer que le pronostic de Samuel Huntington sur le choc des cultures s’est largement imposé devant la thèse de Fukuyama proclamant la fin de l’histoire et le (...)

« Interdire le voile, c’est protéger les enseignants » (C. Leroy, lemonde.fr , 19 av. 16) - Revue de presse Christophe Leroy, maître de conférences en droit public à l’Université de Perpignan. - 21 avril

Revue de presse

« Interdire le voile, c’est protéger les enseignants » (C. Leroy, lemonde.fr , 19 av. 16) Christophe Leroy, maître de conférences en droit public à l’Université de Perpignan. - 21 avril

"Au premier Ministre, Monsieur Manuel Valls, qui s’interrogeait sur l’interdiction du voile islamique à l’Université, Monsieur Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche lui a répondu sur RTL le 13 avril : qu’« il n’y a pas besoin de loi sur le voile à l’université ». Monsieur Mandon jette en réalité le grand voile du déni de réalité sur l’épineux problème du port du voile à l’université. Il y a de plus en plus d’étudiantes voilées et elles nous posent de plus en plus de problèmes. Telle est la réalité. À commencer tout simplement par les examens : Nous devons contrôler avant le début de chaque examen que les étudiantes voilées ne dissimulent pas sous leur voile un kit main libre leur permettant de communiquer frauduleusement avec un tiers. Or, les étudiantes voilées (...)

"Les idiots utiles de l’islamisme conquérant" (Brice Couturier, France Culture, 20 av. 16) - Revue de presse/audio - 21 avril

Revue de presse/audio

"Les idiots utiles de l’islamisme conquérant" (Brice Couturier, France Culture, 20 av. 16) - 21 avril

"Alors que la très chic Ecole Libre des Sciences Politiques est le théâtre d’une manifestation d’accoutumance à l’imposition de la loi islamique, le « Hijab Day » [6], laissez-moi vous présenter deux résistantes. Attention, je ne sais pas ce que pensent respectivement Céline Pina et Brigitte Stora du « Hijab Day », même si je le devine, mais en attendant la « Burqa Pride » qui ne manquera pas de suivre, les écervelés qui se prêtent à cette mascarade devraient lire et méditer les livres dont elles sont les auteurs. Céline Pina, élue locale en rupture avec le PS, s’est fait connaître en s’opposant physiquement aux barbus du Salon islamiste de Pontoise. Cette jeune femme fluette sait tenir tête à qui la menace. Dans Silence coupable, un livre remarquable, qui vient de paraître, elle montre l’inquiétante cohérence (...)

"Des étudiants organisent un « Hijab Day » à Sciences Po" (lefigaro.fr , 19 av. 16) - Revue de presse - 19 avril

Revue de presse

"Des étudiants organisent un « Hijab Day » à Sciences Po" (lefigaro.fr , 19 av. 16) - 19 avril

Lire "Des étudiants organisent un « Hijab Day » à Sciences Po".

Guénolé se voile le voile (C. Ruche) - Tribune libre - 19 avril

Tribune libre

Guénolé se voile le voile (C. Ruche) - 19 avril

Le politologue Thomas Guénolé a publié le 5 avril dernier dans les colonnes du journal en ligne leplus.nouvelobs.com un article intitulé : "Islam, voile et "mode islamique" : les 6 erreurs (graves) d’Elisabeth Badinter". Se présentant comme sociologue des banlieues, Monsieur Guénolé fait partie de ce groupe de personnes qui prétendent nous donner des leçons en dénonçant l’islamopsychose des Français qui, précisait-il en septembre dernier, sont plus racistes que les Allemands. Il prétend que les jeunes de banlieue sont en cours de "désislamisation" et il fonde cette certitude sur une enquête de l’IFOP datant de 2011 [8], c’est à dire avant l’irruption de Daech et avant les printemps arabes. A sa publication elle avait été contestée à cause du panel qui se semblait pas refléter la réalité des quartiers. (...)

"Les bus de la honte", de Jean-Marie Dubois et Malka Marcovich (Taillandier) - Livre - 18 avril

Livre

"Les bus de la honte", de Jean-Marie Dubois et Malka Marcovich (Taillandier) - 18 avril

"« Mon grand-père, Lucien Nachin, grand ami du général de Gaulle, était l’un des principaux responsables de la société de transport des autobus parisiens durant l’occupation allemande. 95 % des déportés juifs, mais aussi de très nombreux résistants et communistes, ont été convoyés en bus durant cette période pour être ensuite acheminés en train vers les camps d’extermination et de concentration. Les activités de mon grand-père pendant la guerre sont demeurées enfouies durant des décennies. » Il aura fallu deux ans de recherches dans les archives à Jean-Marie Dubois et à sa compagne Malka Marcovich pour percer le mystère du passé trouble de ce grand-père dont le rôle sous l’Occupation n’avait jamais été révélé. Ce secret de famille en cache d’autres tout aussi glaçants et bouleversants à la fois. Écrite à quatre (...)

Nuit debout : "On vient d’inventer une prohibition supplémentaire  : l’interdiction d’écouter" (L. Joffrin, liberation.fr , 17 av. 16) - Revue de presse Laurent Joffrin, Directeur de la publication de "Libération". - 17 avril

Revue de presse

Nuit debout : "On vient d’inventer une prohibition supplémentaire  : l’interdiction d’écouter" (L. Joffrin, liberation.fr , 17 av. 16) Laurent Joffrin, Directeur de la publication de "Libération". - 17 avril

"Les quelques dizaines de béotiens excités qui ont insulté Alain Finkielkraut samedi soir sur la place de la République, ou qui lui ont craché dessus, n’imaginent pas le service qu’ils ont rendu aux adversaires de Nuit debout. [...] Qu’est ce que la démocratie – que les militants de Nuit debout veulent rénover et porter plus loin – sinon la capacité à accepter le dissensus, à protéger l’expression des idées différentes, à tolérer, dès lors qu’on reste dans le cadre des lois, les opinions adverses, seraient-elles provocantes ou bien outrageantes  ? C’est précisément quand on est furieux de l’opinion adverse qu’on doit s’assurer qu’elle pourra s’exprimer, de manière à pouvoir la réfuter. Quand on passe aux insultes, aux crachats, c’est qu’on est à court d’arguments. Ou bien c’est qu’on s’en remet aux rapports de (...)

"L’éternel retour du débat sur l’interdiction du voile à la fac" (AFP, 14 av. 16) - Revue de presse - 17 avril

Revue de presse

"L’éternel retour du débat sur l’interdiction du voile à la fac" (AFP, 14 av. 16) - 17 avril

Le Premier ministre a réveillé ce débat récurrent au détour d’un entretien publié mercredi dans Libération. Comme le quotidien lui demandait s’il était favorable à une loi pour interdire le voile à l’université, Manuel Valls a jugé qu’"il faudrait le faire". Tout en reconnaissant qu’"il y a des règles constitutionnelles qui rendent cette interdiction difficile". "Il n’y aura pas d’interdiction à l’université", s’est démarqué jeudi soir le chef de l’Etat dans l’émission Dialogues Citoyens sur France 2. "Aucune règle constitutionnelle ne le permettrait", d’après lui. La conformité à la Constitution d’une telle loi paraît, de fait, incertaine. La ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, ne croit d’ailleurs pas elle non plus à l’extension à l’université de la loi qui interdit depuis 2004 à l’école les signes (...)

"« La non-mixité racisée » : un racisme qui ne dit pas son nom" (Alain Jakubowicz, 14 av. 16) - Alain Jakubowicz - 14 avril

Alain Jakubowicz

"« La non-mixité racisée » : un racisme qui ne dit pas son nom" (Alain Jakubowicz, 14 av. 16) - 14 avril

"[...] Depuis lundi 11 avril se tient à Saint-Denis dans les murs de l’Université Paris 8 un événement au nom évocateur : « Paroles non-blanches : rencontres autour des questions de race. Travail et mobilisation » organisé par le collectif « Groupe de réflexion non-mixité racisée ». Au programme, une obsession de « la blanchité des médias » et de « l’islamophobie », le prétendu « racisme d’Etat », de la République et de l’Ecole, le tout baignant dans une sémantique coloniale absolument délirante. La logique folle et prétendument « anti-système » qui préside à l’organisation de ce type d’événement est exactement la même qui conduit les identitaires d’extrême-droite à l’affirmation d’une France « blanche » : les extrêmes, chacun à leur manière, organisent le séparatisme et véhiculent la même logique d’apartheid. Sous (...)

Un ministre israélien ne serre pas la main à Marisol Touraine (marianne.net , 13 av. 16) - Revue de presse - 14 avril

Revue de presse

Un ministre israélien ne serre pas la main à Marisol Touraine (marianne.net , 13 av. 16) - 14 avril

[...] Le 31 mars dernier, à Jérusalem, en Israël. Elle est alors reçue par son homologue, un certain Yaakov Litzman, juif ultraorthodoxe et leader du parti religieux Agoudath Israel. Avec lui, elle doit s’entretenir de la gestion du flux de victimes en cas d’attentats terroristes. Mais selon L’Express, Marisol Touraine est rapidement "prévenue" par les services français du protocole de l’attitude pour le moins très particulière du religieux : le ministre de la Santé israélien, Yaakov Litzman refusera de lui serrer la main. Pourquoi ? Parce ce qu’elle est une femme bien sûr ! Qu’à cela ne tienne. Marisol Touraine acquiesce. Pis, elle choisit de passer complètement sous silence cette déconvenue et affiche au contraire, sur Twitter, une photo des "échanges fructueux" qu’elle affirme avoir eus avec monsieur (...)

G. Chevrier : Les réponses gadgets du projet de loi égalité et citoyenneté (atlantico.fr , 13 av. 16) - Revue de presse Guylain Chevrier, Docteur en histoire, ancien membre de la mission laïcité au Haut conseil à l’intégration (2010-2013). - 14 avril

Revue de presse

G. Chevrier : Les réponses gadgets du projet de loi égalité et citoyenneté (atlantico.fr , 13 av. 16) Guylain Chevrier, Docteur en histoire, ancien membre de la mission laïcité au Haut conseil à l’intégration (2010-2013). - 14 avril

[...] Comment on va pouvoir prévenir le risque d’un basculement dans la radicalisation. Ce qui est proposé là n‘est pas à la hauteur de ce défi, à travers des mesures qui s’adressent en réalité à ceux qui ne sont pas touchés par ce risque, ou sont les plus éloignés de celui-ci. Qu’il s’agisse de l’extension d’"une réserve citoyenne", qui doit permettre l’existence d’une armée de bénévoles pour "répondre à des crises urgentes", telle des catastrophes naturelles et donc, déjà capable d’être animés par l’idée de grande cause, de la création d’un "congé d’engagement" se définissant comme un droit imposable de six jours fractionnables par an, pour se consacrer à l’engagement associatif, ou encore, de l’extension du "service civique" conçu comme une "digue à la radicalisation", devant passer de concerner aujourd’hui environ (...)

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales