Comité Laïcité République

La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une.

Prix de la laïcité 2013

Le CLR organise chaque année la remise du Prix de la laïcité.
Le Prix international 2013 a été décerné à Jürgen Wertheimer et le Prix national à Jeannette Bougrab.

JPEG - 345.7 ko
Jeannette Bougrab - Prix de la laïcité 2013
JPEG - 282.2 ko
Jürgen Wertheimer - Prix international - Prix de la laïcité 2013
JPEG - 478.5 ko
Patrick Kessel - Mannuel Valls - Anne Hidalgo

Articles de presse

Communiqué du Comité Laïcité République

Béatification : la France, République laïque, n’a pas à être représentée

"Le Comité Laïcité République regrette que le Premier Ministre représente l’Etat français pour les cérémonies, fin avril, de canonisation des anciens papes Jean-Paul II et Jean XXIII."

Lire la suite ...

Edito du Président

Valls à Matignon, la Laïcité au coeur du quinquennat

par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République

"La crise est aussi de l’ordre de la déchirure culturelle, de la perte de repères communs, du repli sur des identités différencialistes."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Marc Blondel, un compagnon, un camarade, un militant, un Frère et un ami (17 mars 14)

"Marc, connu pour ses importantes responsabilités syndicales à Force ouvrière, issu lui-même du milieu ouvrier, a mené avec la plus grande détermination la bataille du syndicalisme indépendant des partis politiques."

Lire la suite ...

Voir toutes les UNE…

Derniers articles

Valls à Matignon, la Laïcité au coeur du quinquennat - Edito du Président par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République - 6 avril

Edito du Président

Valls à Matignon, la Laïcité au coeur du quinquennat par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République - 6 avril

Laïque exigeant, sous-entendu sectaire, laïcard, républicaniste, sous-entendu conservateur, c’est dans ces termes que les tenants du communautarisme, de droite comme de gauche, ont accueilli la désignation de Manuel Valls comme Premier ministre. On peut comprendre l’acidité de ces réactions puisqu’il est vrai que l’ancien ministre de l’Intérieur et des Cultes n’a jamais caché son attachement aux principes républicains et notamment à une laïcité sans qualificatif. Ce qui, dans la confusion idéologique qui pèse sur nos têtes, suffit à en faire quasiment un réactionnaire ! Après cinq ans de mauvais coups continus portés à la laïcité sous la présidence sarkoziste et en dépit des engagements clairs de François Hollande, les tenants du communautarisme se sont employés à peser sur le pouvoir, qu’il s’agisse de (...)

Film : "Les 3 vies du Chevalier" (av. 14) - Le CLR signale - 5 avril

Le CLR signale

Film : "Les 3 vies du Chevalier" (av. 14) - 5 avril

"L’histoire de la liberté de penser en France depuis l’ancien régime jusqu’à aujourd’hui racontée au fil du procès du Chevalier de la Barre exécuté en 1766 pour n’avoir pas salué une procession et de la lutte de ses défenseurs pour sa réhabilitation. Un récit documentaire où le fantôme du Chevalier revient errer sur les principaux décors de cette épopée historique." Voir "Les 3 vies du Chevalier" et "Les 3 vies du chevalier" (unifrance), "Les 3 vies du Chevalier" (allocine).

André Bellon : "Bonapartisme ou Constituante" (Le Monde diplomatique, av. 14) - Revue de presse André Bellon est Président de l’Association pour une Constituante, ancien président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. - 28 mars

Revue de presse

André Bellon : "Bonapartisme ou Constituante" (Le Monde diplomatique, av. 14) André Bellon est Président de l’Association pour une Constituante, ancien président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. - 28 mars

Le rejet du traité constitutionnel européen (TCE), le 29 mai 2005, restera un tournant dans l’histoire de France. Une légitimité démocratique a tenté de s’affirmer. Elle a été bafouée. Depuis, et de façon sporadique, des révoltes émergent sans cohérence apparente, mais dans une volonté commune de rejet des pouvoirs en place (grandes manifestations, « bonnets rouges »...). Sont-elles les signes avant-coureurs d’une violence plus générale, d’une profonde crise de régime ? Paradoxe apparent : au moment où les principaux dirigeants politiques ne souhaitent pas remettre en cause la légitimité des institutions sur lesquelles repose leur pouvoir, tous sont contraints de reconnaître que les citoyens se sentent de moins en moins représentés. Le mot d’illégitimité était jusqu’alors tabou. Mais, le 11 novembre 2013, le (...)

"Baby-Loup rouvre ses portes" (mars 14) - Association Baby-Loup Appel aux dons. - 27 mars

Association Baby-Loup

"Baby-Loup rouvre ses portes" (mars 14) Appel aux dons. - 27 mars

"Depuis notre précédent message, beaucoup de choses positives sont venues égayer le quotidien de l’association Baby-Loup. Alors que les conditions climatiques n’étaient pas des plus adaptées, l’entreprise en charge des travaux a réussi à achever la plupart de ses missions avec seulement une semaine de retard, soit la marge d’erreur la plus minime que nous pouvions espérer. Les déménageurs qui nous avaient aidé pour le déplacement de nos biens de Chanteloup-les-Vignes vers un entrepôt provisoire ont également fait preuve d’une réactivité idéale, nous permettant d’organiser le transfert de nos équipements le jour-même de la réception du chantier, soit le vendredi 28 février, et ce alors qu’il n’ont pu obtenir l’information que 72 heures à l’avance. Une fois les cartons et meubles introduits dans les nouveaux (...)

H. Pena-Ruiz : "Laïcité scolaire : une exigence d’émancipation" (mediapart.fr , 18 mars 14) - Revue de presse/Tribune - 18 mars

Revue de presse/Tribune

H. Pena-Ruiz : "Laïcité scolaire : une exigence d’émancipation" (mediapart.fr , 18 mars 14) - 18 mars

Dix ans se sont écoulés depuis le vote de la loi issue des travaux de la Commission Stasi. Cette loi, destinée à mettre les écoles à l’abri des conflits d’appartenance religieuse en y interdisant les signes religieux ostensibles, a été salutaire. De façon efficace, elle a dissuadé les divers prosélytismes de prendre l’école en otage. Aujourd’hui, sur le terrain, les revendications communautaristes sont très rares, voire inexistantes. Des collègues enseignants ont récemment publié une tribune dans laquelle ils demandent l’abrogation de cette loi. Ils plaident pour la justice sociale, et sur ce point je ne peux que les suivre. Mais ils s’en prennent à la loi de 2004 de façon à mes yeux non fondée. Ancien membre de la Commision Stasi, j’entends leur répondre. Je ne peux les laisser tout (...)

Marc Blondel, un compagnon, un camarade, un militant, un Frère et un ami (17 mars 14) - Communiqué du Comité Laïcité République - 17 mars

Communiqué du Comité Laïcité République

Marc Blondel, un compagnon, un camarade, un militant, un Frère et un ami (17 mars 14) - 17 mars

Marc Blondel nous a quittés. Marc Blondel nous a quittés avec dignité et lucidité, comme il a toujours vécu. Marc Blondel au Prix de la laïcité 2010 - ©CLR Marc, connu pour ses importantes responsabilités syndicales à Force ouvrière, issu lui-même du milieu ouvrier, a mené avec la plus grande détermination la bataille du syndicalisme indépendant des partis politiques. Le syndicalisme, avait-il coutume de dire, est plus important pour la démocratie que les partis eux-mêmes. C’est pourquoi les syndicats doivent être libres. A la direction de FO, il fut un des fers de lance de la solidarité avec Solidarnosc, le syndicat polonais, à une époque ou le journal télévisé était présenté à Varsovie par des soldats en uniforme. Comme il fut, sans état d’âme, défenseur déterminé des droits des salariés. Militant (...)

Procès contre Charlie Hebdo en Alsace : l’urgence d’abolir le délit de blasphème (Collectif laïque, 7 mars 14) - Collectif laïque - 8 mars

Collectif laïque

Procès contre Charlie Hebdo en Alsace : l’urgence d’abolir le délit de blasphème (Collectif laïque, 7 mars 14) - 8 mars

"Dans son rapport de juillet 2012, le Collectif laïque avait relevé l’anomalie que constitue la persistance d’un délit de blasphème dans le droit local alsacien et mosellan au regard de la liberté de conscience et d’expression et de la Convention Européenne des Droits de l’homme. Nous en avions fait part au Président de la République, qui nous avait répondu sous la signature du Secrétaire général de l’Élysée : « … Les propositions que vous formulez concernant certaines dispositions du droit local des cultes en Alsace et Moselle sont des pistes de travail qui devront être examinées avec attention, notamment s’agissant du délit de blasphème. » Le procès pour blasphème qui s’est ouvert le 17 février 2014 au Tribunal correctionnel de Strasbourg, à l’encontre de Charlie Hebdo, démontre qu’il est urgent d’y (...)

Conférence-débat : "Les Frères musulmans", avec Michaël Prazan (Paris, 6 mars 14) - CLR Ile-de-France - 5 mars

CLR Ile-de-France

Conférence-débat : "Les Frères musulmans", avec Michaël Prazan (Paris, 6 mars 14) - 5 mars

Le Comité Laïcité République Paris Ile de France vous invite à rencontrer Michaël Prazan auteur de Frères Musulmans, Enquête sur la dernière idéologie totalitaire livre paru en janvier chez Grasset Jeudi 6 mars à 18h30 Il y a quelques mois encore, ils dirigeaient l’Egypte. Aujourd’hui, traqués ou incarcérés, ils ont repris le chemin de la clandestinité. Qui sont les Frères Musulmans ? Disséminés dans le monde arabe, en Europe et aux Etats-Unis, constitués en associations, en partis politiques ou en organismes de charité, ils sont régulièrement soupçonnés d’être liés aux mouvements jihadistes. Tantôt présentés comme des islamistes modérés, tantôt comme des théocrates déguisés, les Frères intriguent autant qu’ils inquiètent. Michaël Prazan a voulu percer leur mystère et les a suivis, rencontrés et interrogés (...)

Voile autorisé sur les terrains de football : le gouvernement français muet ? (LDIF, CLEF, RdF, CLR, Egale..., 2 mars 14) - Avec la participation du CLR - 3 mars

Avec la participation du CLR

Voile autorisé sur les terrains de football : le gouvernement français muet ? (LDIF, CLEF, RdF, CLR, Egale..., 2 mars 14) - 3 mars

"L’IFAB , sur proposition de la la FIFA, s’abritant derrière plusieurs mois de tests portant sur la sécurité des footballeuses et des footballeurs vient d’approuver le port du voile islamique et du turban sikh sur les terrains de football. Ils masquent ainsi le fait qu’il s’agit de répondre aux exigences de l’Iran et des riches pays du Golfe qui veulent imposer aux musulmanes du monde entier un même modèle vestimentaire. Nous approuvons totalement la position prise par M. Frédéric Thiriez qui déjà en 2012 s’était joint à notre dénonciation de la décision alors encore provisoire de l’IFAB, bafouant sa propre réglementation sur la neutralité du sport. Cette décision critiquable prive aussi les athlètes musulmanes, qui n’ont nul besoin de se couvrir la tête et le corps pour être sûres de leur foi, de jouer à (...)

"Le recycleur Paprec inaugure la charte de la laïcité dans l’entreprise privée" (AFP, lepoint.fr , 10 fév. 14) - Revue de presse - 10 février

Revue de presse

"Le recycleur Paprec inaugure la charte de la laïcité dans l’entreprise privée" (AFP, lepoint.fr , 10 fév. 14) - 10 février

L’entreprise de recyclage Paprec a adopté, avec le soutien de ses 4 000 employés, une "charte de la laïcité" qui interdit le port de signes religieux, son P-DG revendiquant cette première en France comme un acte "militant" après la controverse "Baby-Loup". Le groupe privé basé en Seine-Saint-Denis, régulièrement salué comme un modèle en matière de diversité et de promotion sociale, notamment d’employés d’origine étrangère, va officialiser mardi l’entrée en vigueur d’un texte de huit articles dans son règlement intérieur. "J’applique le modèle qui prévaut dans la sphère publique et je l’applique à l’entreprise. J’applique le modèle de la République", a déclaré lors d’un entretien le patron de Paprec, Jean-Luc Petithuguenin. Si l’essentiel du contenu de cette "charte" ne fait que rappeler des principes en vigueur du (...)

Appel aux présidents des assemblées parlementaires (8 fév. 14) - Communiqué du Comité Laïcité République - 8 février

Communiqué du Comité Laïcité République

Appel aux présidents des assemblées parlementaires (8 fév. 14) - 8 février

Le Comité Laïcité République organisait ce 8 février à l’Assemblée nationale un colloque sur le thème « La gauche, la droite et la laïcité : pourquoi tant d’atermoiements ? ». Outre des témoignages d’universitaires et de spécialistes de la laïcité, il réunissait aussi des parlementaires ou anciens parlementaires, anciens membres de différents gouvernements, de droite comme de gauche. Tous ont déploré que la laïcité ne soit pas mieux défendue, affirmée et garantie car tous considèrent, au-delà de leurs appartenances, qu’elle est un principe qui n’appartient ni à la gauche ni à la droite – et en tout cas surtout pas à l’extrême droite – mais qu’elle est la clef de voute de l’édifice républicain et que son affirmation, dans le contexte que connaît notre société, est plus que jamais nécessaire. Concernant l’actualité, le (...)

Philippe Foussier : "Au Parlement de prendre ses responsabilités" (Colloque du CLR, 8 fév. 14) - « La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14 Propos de clôture de Philippe Foussier, Président d’honneur du Comité Laïcité République, au Colloque du CLR « La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14. - 8 février

« La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14

Philippe Foussier : "Au Parlement de prendre ses responsabilités" (Colloque du CLR, 8 fév. 14) Propos de clôture de Philippe Foussier, Président d’honneur du Comité Laïcité République, au Colloque du CLR « La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14. - 8 février

Madame et Messieurs les ministres, mesdames et messieurs les parlementaires et élus, citoyennes, citoyens, chers amis, Le panorama que vous avez dressé tout au long de cette journée témoigne d’une réalité et le fait même que des groupes politiques ou religieux souhaitent remettre en cause la laïcité le confirme : il y a bien, en France, un problème avec la laïcité. On peut naturellement esquiver, comme on met la poussière sous le tapis. Mais avons-nous encore le droit de tergiverser, de finasser, d’échanger à coup d’arguties et de raisonnements juridiques sophistiqués ? Notre société est traversée de tensions et la persistance d’un vote en faveur de l’extrême droite constitue un symptôme clair du sentiment d’impasse dans lequel se trouvent beaucoup de nos concitoyens. Nous voyons aussi depuis quelques (...)

Patrick Kessel : "Pourquoi tant d’atermoiements ?" (Colloque du CLR, 8 fév. 14) - « La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14 Introduction, par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République, au Colloque du CLR « La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14. - 7 février

« La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14

Patrick Kessel : "Pourquoi tant d’atermoiements ?" (Colloque du CLR, 8 fév. 14) Introduction, par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République, au Colloque du CLR « La gauche, la droite... et la laïcité », 8 fév. 14. - 7 février

Plus la France est diverse, plus elle a besoin de laïcité pour garantir le vivre-ensemble, la liberté de conscience et l’égalité des droits pour tous les citoyens quels que soient leurs origines, leur couleur, leur sexe. Plus elle a besoin de volonté politique pour que les valeurs fondatrices de la République, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ne soient pas des astres en voie d’extinction mais des principes inspirant la vie concrète de notre pays. Tel n’est malheureusement pas le cas et on assiste au contraire au retour du religieux en politique et à la montée des communautarismes qui fragilisent la laïcité, l’unité et la paix civile. L’idéal universaliste, enfant des Lumières, est battu en brèche, dénoncé comme colonialiste ! C’est l’arroseur arrosé ! Dans les quartiers, beaucoup de jeunes se (...)

Les 4e Rencontres de la laïcité du groupe socialiste de l’Assemblée nationale - 30 janvier

Les 4e Rencontres de la laïcité du groupe socialiste de l’Assemblée nationale - 30 janvier

En ouvrant ces Rencontres dont le groupe socialiste fait désormais un rendez vous annuel, son président, Bruno Le Roux, salue ce « travail d’affirmation politique », estimant que la laïcité est « fondatrice de l’idée socialiste ». Un travail d’autant plus nécessaire que « régulièrement des faits ou des comportements bousculent la laïcité », ce qui nous impose un « devoir constant de vigilance ». En prélude aux interventions du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et de l’ancien Garde des sceaux Robert Badinter, un échange portait sur les enjeux laïques en Europe autour de trois témoins : Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes, Martine Cerf, secrétaire générale de l’association Egale, et Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République et membre de l’Observatoire de la (...)

Exposition sur le peuple juif annulée : lettre de Boualem Sansal à la directrice de l’Unesco (17 jan. 14) - Boualem Sansal - 24 janvier

Boualem Sansal

Exposition sur le peuple juif annulée : lettre de Boualem Sansal à la directrice de l’Unesco (17 jan. 14) - 24 janvier

"Madame la Directrice générale, Je vous adresse cette lettre pour vous dire ma surprise et ma gêne suite à votre décision d’annuler l’exposition intitulée « les 3500 ans de relations entre le peuple juif et la Terre Sainte », à la préparation de laquelle votre honorable institution a activement participé et a accepté d’héberger dans ses locaux en son siège à Paris, et cela m’avait renforcé dans ma décision et ma fierté de faire partie du Comité d’honneur de cette exposition aux côté d’aussi éminentes personnalités que M. Elie Wiesel, Mme Esther Coopersmith, Père Patrick Desbois, Lord Carey de Clifton, M. Irvin Cotler. Il semble, à ce que je sais, que votre décision a été prise à la demande du Groupe Arabe auprès de l’UNESCO qui a considéré qu’une telle exposition ferait du tort aux négociations de paix et aux (...)

"Voile lors des sorties scolaires : pour Hollande, une loi n’est pas nécessaire" (AFP, lepoint.fr , 7 jan. 14) - Revue de presse - 8 janvier

Revue de presse

"Voile lors des sorties scolaires : pour Hollande, une loi n’est pas nécessaire" (AFP, lepoint.fr , 7 jan. 14) - 8 janvier

François Hollande a estimé mardi qu’il n’était pas nécessaire de légiférer sur la question du port de signes religieux ostentatoires, comme le voile, lors des sorties scolaires. "Sur ce point, une loi n’est pas nécessaire", a tranché le chef de l’État lors de ses voeux aux corps constitués, à l’Élysée. La circulaire Chatel de mars 2012 "continuera d’être appliquée par les professionnels de l’éducation, comme ça a été le cas jusqu’ici, c’est-à-dire avec discernement et de manière apaisée", a-t-il enchaîné, confirmant une décision du ministre de l’Éducation nationale. La circulaire Chatel demande aux mères d’élèves accompagnant les sorties scolaires de ne pas porter de signes religieux ostentatoires. [...]" Lire "Voile lors des sorties scolaires : pour Hollande, une loi n’est pas (...)

Parents accompagnateurs de sorties scolaires : vers des « accommodements raisonnables » avec la laïcité ? (25 déc. 13) - Communiqué CLR - Ufal - Egale CLR (Comité Laïcité République), Ufal (Union des Familles Laïques), Egale (Égalité Laïcité Europe) - Décembre 2013

Communiqué CLR - Ufal - Egale

Parents accompagnateurs de sorties scolaires : vers des « accommodements raisonnables » avec la laïcité ? (25 déc. 13) CLR (Comité Laïcité République), Ufal (Union des Familles Laïques), Egale (Égalité Laïcité Europe) - Décembre 2013

Saisi par le Défenseur des Droits d’une demande d’étude portant, notamment, sur cette question, le Conseil d’État a conclu, le 19 décembre 2013, que : « les exigences liées au bon fonctionnement du service public de l’éducation peuvent conduire l’autorité compétente, s’agissant des parents d’élèves qui participent à des déplacements ou des activités scolaires, à recommander de s’abstenir de manifester leur appartenance ou leurs croyances religieuses ». La Haute Juridiction s’est clairement refusée à définir une catégorie de « collaborateurs occasionnels du service public ». Elle estime donc que les parents accompagnateurs ne peuvent être soumis à l’obligation de neutralité. Or le seul « bon fonctionnement des services » ne saurait suffire à justifier la mise à l’écart des parents accompagnateurs manifestant (...)

Peillon : le voile reste interdit pour les accompagnatrices des sorties scolaires (AFP, nouvelobs.com , 18 déc. 13) - Revue de presse - Décembre 2013

Revue de presse

Peillon : le voile reste interdit pour les accompagnatrices des sorties scolaires (AFP, nouvelobs.com , 18 déc. 13) - Décembre 2013

"Le ministre de l’Education Vincent Peillon a affirmé mardi qu’il "sui(vait) l’état du droit" concernant le port du voile pour les parents d’élèves accompagnant les sorties scolaires, en ajoutant : "s’il y a évolution de notre droit, nous verrons". "Moi je suis l’état du droit. L’état du droit aujourd’hui, et je n’ai pas abrogé la circulaire Chatel, c’est que les parents accompagnateurs -essentiellement les mères en l’occurrence- sont considérés comme des auxiliaires du service public. S’il y a des évolutions de notre droit, nous verrons", a déclaré le ministre de l’Education lors de l’émission "Preuves par 3" Public Sénat/AFP. "Je pense qu’on doit avoir la même loi pour tous (...) Le droit aujourd’hui m’a dit que ce principe sur lequel le tribunal administratif de Montreuil a statué est un principe reconnu. (...)

"Laïcité : le rapport qui met le feu aux poudres", avec Patrick Kessel ("Ca vous regarde", LCP AN, 17 déc. 13) - Revue de presse / vidéo Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - Décembre 2013

Revue de presse / vidéo

"Laïcité : le rapport qui met le feu aux poudres", avec Patrick Kessel ("Ca vous regarde", LCP AN, 17 déc. 13) Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - Décembre 2013

"Ce n’est pas en cassant le thermomètre que vous soignerez la fièvre. Ca ne concerne pas que l’islam [...] Il faudrait avoir des droits différents en fonction de ses origines, alors que la République que nous voulons, c’est le contraire : des femmes et des hommes égaux en droit, quelle que soient leurs religions, leurs origines." Voir "Laïcité : le rapport qui met le feu aux poudres".

"Le licenciement de l’employée voilée de Baby Loup confirmé en appel" (AFP, liberation.fr , 27 nov. 13) - Revue de presse - Novembre 2013

Revue de presse

"Le licenciement de l’employée voilée de Baby Loup confirmé en appel" (AFP, liberation.fr , 27 nov. 13) - Novembre 2013

"La cour d’appel de Paris a confirmé mercredi le licenciement, pour « faute grave », d’une salariée voilée de la crèche privée Baby-Loup à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), ont annoncé sur place les avocats de la crèche. A l’audience, le 17 octobre dernier, le procureur général François Falletti avait demandé à la cour de « résister » à la Cour de cassation, qui avait annulé le licenciement. L’affaire est devenue emblématique dans le débat sur la laïcité. « Cette décision de résistance marquera l’histoire de la laïcité », a réagi auprès de l’AFP Me Richard Malka, un des avocats de l’établissement. « Pour nous, a-t-il poursuivi, cette victoire est d’abord celle d’une idée généreuse, singulière et universaliste, l’idée que ce qui nous rassemble doit être privilégié (par rapport) à l’exacerbation de nos différences, (...)

L’islam est-il compatible avec la démocratie ? - Tribune libre par Michel Zaoui, avocat au Barreau de Paris - Novembre 2013

Tribune libre

L’islam est-il compatible avec la démocratie ? par Michel Zaoui, avocat au Barreau de Paris - Novembre 2013

Manifestement nous faisons fausse route. Contrairement à ce que pensent notre Président François Hollande et d’autres politiques de tous bords, l’islam en l’état n’est guère compatible avec la démocratie. Il ne s’agit bien évidemment pas d’une critique de l’islam en tant que tel, mais de savoir si une religion quelle qu’elle soit est compatible avec une démocratie à partir du moment où elle veut imposer ses règles dans la gestion du monde. C’est la seule vraie question qui doit être posée aujourd’hui. Une religion peut-elle imposer une politique ou, si l’on veut, une politique peut-elle être régie par une religion ? Poser la question n’est pas méconnaître les grandes avancées que les religions dites "révélées" ont apporté à l’humanité, notamment sur le plan des lois morales. Durant des périodes très longues, (...)

Prix de la Laïcité 2013. Discours (vidéo) de Manuel Valls - Remise des Prix le 21 octobre 2013 Ministre de l’Intérieur - Octobre 2013

Remise des Prix le 21 octobre 2013

Prix de la Laïcité 2013. Discours (vidéo) de Manuel Valls Ministre de l’Intérieur - Octobre 2013

"Aïd el-Adha : Ayrault et Valls à la Mosquée de Paris" (AFP, lepoint.fr , 15 oct. 13) - Revue de presse - Octobre 2013

Revue de presse

"Aïd el-Adha : Ayrault et Valls à la Mosquée de Paris" (AFP, lepoint.fr , 15 oct. 13) - Octobre 2013

Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, ont participé mardi matin à une célébration de la fête de l’Aïd à la Mosquée de Paris. Le Premier ministre et M. Valls ont participé à cette cérémonie en présence de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée et président du Conseil français du culte musulman, ainsi que du maire PS de Paris Bertrand Delanoë. "À travers vous, je salue une grande religion de France", a déclaré le chef du gouvernement, selon un discours transmis par ses services. "Je mesure la place qui est la sienne dans notre pays et dans notre histoire." "J’entends la parole que vous portez pour rassembler les femmes et les hommes autour d’un message de paix et de concorde, dans le cadre de la République, et en accord avec ses principes et ses valeurs", a poursuivi M. Ayrault. (...)

Jean-Louis Bianco (président Observatoire de la laïcité) : "La France n’a pas de problème avec sa laïcité" (Le Monde, 26 juin 13) - Revue de presse Jean-Louis Bianco est Président de l’Observatoire de la Laïcité. - Juin 2013

Revue de presse

Jean-Louis Bianco (président Observatoire de la laïcité) : "La France n’a pas de problème avec sa laïcité" (Le Monde, 26 juin 13) Jean-Louis Bianco est Président de l’Observatoire de la Laïcité. - Juin 2013

"L’Observatoire de la laïcité, installé en avril par le président de la République, remet, mardi 25 juin son rapport d’étape à François Hollande et au premier ministre. A ce stade, le document ne livre pas de préconisations sur les suites, législatives ou autres, à donner aux demandes du chef de l’Etat en matière de laïcité. Mais sa tonalité rompt avec le ressenti d’une partie de l’opinion publique et le discours inquiet répandu ces dernières années sur ces sujets. Son président, le socialiste Jean-Louis Bianco, explique sa conception d’une "laïcité d’apaisement" et rappelle que "la loi ne règle pas tous les problèmes". Hôpitaux, écoles, entreprises, administrations : votre point d’étape passe en revue l’état de la laïcité dans diverses sphères de la société. Quelles sont vos premières conclusions ? La tonalité (...)

Patrick Kessel : "Les propos de Jean-Louis Bianco n’engagent que lui" (25 juin 13) - Communiqué de Patrick Kessel - Juin 2013

Communiqué de Patrick Kessel

Patrick Kessel : "Les propos de Jean-Louis Bianco n’engagent que lui" (25 juin 13) - Juin 2013

"Les commentaires du Président de l’Observatoire de la Laïcité publiés par Le Monde de ce jour, sur la situation de la laïcité dans le pays, n’engagent que leur auteur. Le pré-rapport d’étapes n’a fait l’objet d’aucun vote des membres de l’Observatoire. Ceux-ci ne devraient intervenir qu’à l’automne. Lors de l’installation de cette instance, le président de la République l’avait mandatée pour formuler des avis et recommandations, notamment dans le cas de la crèche Babyloup. Le Président, dans une interview à France 2, avait estimé que "la loi doit intervenir" et qu’il "doit y avoir une certaine similitude par rapport à ce qui existe dans l’école". Paris, le 25 juin (...)

Vidéos

"Liberté, égalité, laïcité ?" avec Patrick Kessel (Public Sénat, 23 mars 13, redif. les 24, 30 et 31)

"Liberté, égalité, laïcité ?", avec Bariza Khiari, Patrick Kessel, Jean-Michel Ducomte, Negar Zoka, (...)

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales