Comité Laïcité République

La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une.

Edito du Président

Joli mois de juin pour la laïcité (9 juil. 14)

par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République

Décision de la cour de cassation sur la crèche Baby-Loup, décision de la CEDH sur la burqa, rapport du Collectif des associations laïques, manifeste "Laïcité : il est temps de se ressaisir"... Les occasions de se réjouir sont assez rares pour que nous ne boudions pas notre plaisir.

Lire la suite ...

Avec la participation du CLR

"Laïcité : il est temps de se ressaisir !"

Appel (Marianne, 27 juin 14)

"Appel d’intellectuels, de politiques et d’acteurs de la société civile. Pour renouer avec la tradition républicaine et en finir avec trente ans de démissions."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Baby Loup : une victoire pour la laïcité (25 juin 14)

"Au moment où la laïcité semblait fragilisée, l’institution judiciaire a eu le courage de la défendre. On n’en attend pas moins des élus de la République."

Lire la suite ...

CLR : Déclaration de principes et bulletin d’adhésion

"La laïcité n’est pas tournée vers le passé mais vers le futur des hommes."

Lire la suite ...

Prix de la laïcité 2013

Le CLR organise chaque année la remise du Prix de la laïcité.
Le Prix international 2013 a été décerné à Jürgen Wertheimer et le Prix national à Jeannette Bougrab.

JPEG - 478.5 ko
Patrick Kessel - Mannuel Valls - Anne Hidalgo

> Tous les articles sur le prix de la laïcité ...

Voir toutes les UNE…

Derniers articles

La vice-présidente de l’ADMD « a dû s’exiler en Suisse pour mourir dans la dignité » (AFP, lefigaro.fr , 15 août 14) - Revue de presse - 17 août

Revue de presse

La vice-présidente de l’ADMD « a dû s’exiler en Suisse pour mourir dans la dignité » (AFP, lefigaro.fr , 15 août 14) - 17 août

Nicole Boucheton, vice présidente de l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) et atteinte d’un cancer en phase terminale, a "dû s’exiler en Suisse pour mourir dans la dignité" le jeudi 7 août, a annoncé l’association pro-euthanasie. Dans un texte posthume, Nicole Boucheton explique les raisons de son exil et regrette que François Hollande n’ait "toujours pas tenu sa promesse 21" sur "l’assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité". "Je suis atteinte d’un cancer du rectum. Lors du diagnostic, le seul traitement curatif était chimio, tomo-thérapie puis chirurgie : colostomie. J’ai refusé la chirurgie car trop mutilante : l’anus artificiel qui me condamnait à une vie dans des conditions que je juge, pour moi-même, dégradées et inacceptables", écrit-elle. "Alors j’ai pris (...)

Béziers : le maire ("Bleu Marine") Robert Ménard lance la feria par une messe (20minutes.fr , 11 août 14) - Revue de presse - 11 août

Revue de presse

Béziers : le maire ("Bleu Marine") Robert Ménard lance la feria par une messe (20minutes.fr , 11 août 14) - 11 août

[...] Le maire a voulu mettre sa patte pour cette féria 2014, et l’ambiance a été quelque peu modifiée. Robert Ménard veut que ce soit une fête traditionnelle et familiale, et non une grande beuverie. Les arènes seront donc ouvertes par une messe et la feria sera officiellement lancée après un défilé bon enfant. Cette année, nous avons imposé des horaires pour la diffusion de musique, avec des créneaux pour les différents styles musicaux. Cela doit éviter la cacophonie sonore présente jusqu’à aujourd’hui. La feria doit être un rassemblement de personnes qui aiment la tradition taurine et religieuse. [...]" Lire "Feria de Béziers : « Le maire y a mis sa patte et en a quelque peu modifié l’ambiance (...)

"Le système totalitaire de l’Etat islamique" (Libération, 9 août 14) - Revue de presse - 11 août

Revue de presse

"Le système totalitaire de l’Etat islamique" (Libération, 9 août 14) - 11 août

Un voile noir a recouvert en quelques heures la tête et le visage de tous les mannequins féminins dans les vitrines de Mossoul, un jour de mi-juillet. Pas un commerçant de la ville ne pouvait désobéir à la dernière directive de l’Etat islamique (Daech, selon l’acronyme arabe), au risque de voir son magasin fermé, saccagé ou saisi. En plus des atrocités et des exactions commises dans les territoires d’Irak et de Syrie qu’il a conquis, le nouveau califat impose chaque jour, depuis début juin, des ordres et des interdits aussi aberrants qu’anecdotiques, au nom de l’application de la charia. La mise à l’écart de tous les gynécologues hommes dans les maternités et hôpitaux, la fermeture des coiffeurs et des barbiers, ou l’obligation pour les éleveurs de recouvrir d’un cache les pis des vaches, jugés indécents, (...)

Condamnée pour "islamophobie" : rétablissement du délit de blasphème ? (AFP, lefigaro.fr , 8 août 14) - Revue de presse - 9 août

Revue de presse

Condamnée pour "islamophobie" : rétablissement du délit de blasphème ? (AFP, lefigaro.fr , 8 août 14) - 9 août

"La présidente d’une association d’extrême droite, Christine Tasin, une ex-enseignante qui se revendique islamophobe, a été condamnée à 3.000 euros d’amende aujourd’hui à Belfort pour des propos injurieux contre l’islam tenus en marge de la fête de l’Aïd el-Kébir, selon une source judiciaire. Cette enseignante agrégée de lettres classiques à la retraite était poursuivie pour "incitation à la haine raciale". Christine Tasin avait tenu ces propos le 15 octobre 2013 lors d’un échange avec des membres de la communauté musulmane. Elle avait qualifié l’islam de "saloperie", devant un abattoir mobile installé pour le sacrifice rituel de l’Aïd el-Kébir. L’échange verbal avait été filmé et posté sur le site Youtube. "Oui je suis islamophobe et alors ? La haine de l’islam j’en suis fière. L’islam est une saloperie (...), (...)

Châlons : "Après les tensions, communautarisme à la piscine" (lunion.fr , 2 août 14) - Revue de presse - 4 août

Revue de presse

Châlons : "Après les tensions, communautarisme à la piscine" (lunion.fr , 2 août 14) - 4 août

Alors que l’agent de sécurité, blessé voici une semaine, risque de garder d’importantes séquelles au niveau de l’œil, la tension entre certains usagers et le personnel de la piscine Régis-Fermier ne s’est pas atténuée (L’union de mercredi). Elle est même montée d’un cran en fin de semaine sur un tout autre registre. Jeudi, dans l’après-midi, une requête particulière a été formulée à la direction de la piscine mengeotte. Pour que les incivilités ne s’y produisent plus, « un homme, qui s’est annoncé comme le représentant des jeunes qui posent problème » selon la direction de Régis-Fermier a demandé s’il était possible de réaliser quelques entorses au règlement. En clair, qu’on laisse les jeunes qui le demandent entrer en short. « Selon lui, les tensions pourraient disparaître s’il y avait un assouplissement des règles (...)

Perpignan : animatrices insultées, centre de loisirs exilé (lindependant.fr , 30 juil. 14) - Revue de presse - 1er août

Revue de presse

Perpignan : animatrices insultées, centre de loisirs exilé (lindependant.fr , 30 juil. 14) - 1er août

Selon les Francas, la tension couvait depuis quelque temps au centre de loisirs du quartier des Baléares. "On avait déjà eu des pneus crevés à la mi-juillet", assure le directeur départemental de l’association d’éducation populaire, Michel Pujol. Mais la semaine dernière, la situation a pris une tout autre tournure. "Quelques jeunes adultes sont venus insulter les animatrices et la directrice du centre parce qu’elles portaient des shorts", raconte Michel Pujol. Certains ’anti-shorts’ seraient même allés jusqu’à pénétrer à l’intérieur du centre pour menacer le personnel. Suite à cette série d’incidents, les Francas ont déposé une main courante au commissariat de police de la place Cassanyes. Les raisons qui ont poussé les personnes impliquées dans ces altercations à agir de la sorte ? "Le Ramadan est une (...)

N. Polony : "Lettre à un jeune compatriote musulman" (Le Figaro, 28 juil. 14) - Revue de presse - 29 juillet

Revue de presse

N. Polony : "Lettre à un jeune compatriote musulman" (Le Figaro, 28 juil. 14) - 29 juillet

"Cher compatriote, cette lettre est celle d’une Française à un Français. Car tu es ce que les médias appellent un « Français musulman », et moi, je suis française athée, ou agnostique penchant vers l’athéisme… Enfin, bref, ces choses-là sont complexes, mais elles relèvent de l’intimité puisque, dans l’espace public, nous sommes seulement deux citoyens français. Alors pourquoi cette lettre ? Parce que lorsque j’écris un texte pour défendre la laïcité, certains me disent à travers les réseaux sociaux : « Vous avez un problème avec l’Islam. » Lorsque je publie une tribune pour m’inquiéter d’un antisémitisme de plus en plus violent, je reçois le même commentaire : « Vous avez un problème avec l’islam. » Lorsque j’évoque les djihadistes partis en Syrie, la sentence tombe à nouveau : « Vous avez un problème avec l’islam. » (...)

"Des livres prônant le djihad et la mort des "hérétiques" en vente en grandes surfaces" (Le Figaro, 29 juil. 14) - Revue de presse - 29 juillet

Revue de presse

"Des livres prônant le djihad et la mort des "hérétiques" en vente en grandes surfaces" (Le Figaro, 29 juil. 14) - 29 juillet

L’objectif était de « montrer que les livres islamiques peuvent être vendus partout ». C’est réussi. « Notre Opération Ramadan, mise en place chaque année depuis 2001, est un grand succès, se félicite Mansour Mansour, directeur de la maison d’édition libanaise Albouraq. Nos ouvrages sont aujourd’hui disponibles dans 1 000 magasins en France, principalement en hypermarchés ». Au Carrefour de Sartrouville (Yvelines), entre un bac de cahiers de vacances et une pile de livres de cuisine, une gondole en carton présente ses best-sellers : des corans, des biographies des prophètes, mais aussi des ouvrages « polémiques », selon l’expression même du patron d’Albouraq. Deux pétitions, signées par plus de 18 000 personnes, ont demandé, en vain, au groupe de distribution le « retrait de toute publication incitant à la (...)

Les représentants des cultes à l’Elysée : "Pourquoi apposer le sceau élyséen à l’ "identitarisation" du débat ?" (Marianne, 25 juil. 14) - Revue de presse - 27 juillet

Revue de presse

Les représentants des cultes à l’Elysée : "Pourquoi apposer le sceau élyséen à l’ "identitarisation" du débat ?" (Marianne, 25 juil. 14) - 27 juillet

"Pourquoi apposer le sceau élyséen à l’ "identitarisation" et à la cléricalisation du débat ? Demander, depuis le Château, l’aide des rabbins et des imams, n’est-ce pas, finalement, jouer le jeu des incendiaires, qui souhaitent, dans les deux camps, que l’on ramène les positions des uns et des autres à des appartenances auxquelles la citoyenneté française ne servirait que de faux nez ?"

Wissous Plage : le CLR appelle à sortir de la confusion (21 juil. 14) - Communiqué du Comité Laïcité République - 21 juillet

Communiqué du Comité Laïcité République

Wissous Plage : le CLR appelle à sortir de la confusion (21 juil. 14) - 21 juillet

Le maire de Wissous (Essonne) a récemment voulu interdire l’accès à une base de loisirs de sa commune à des femmes arborant un voile islamique. S’il est compréhensible que d’aucuns – et plus souvent encore d’aucunes – puissent se montrer indisposé(e)s à la vue de signes ostensibles d’appartenance religieuse, a fortiori quand ils soulignent – comme dans ce cas précis – non seulement la distinction entre croyants et non-croyants, mais aussi la séparation des sexes et l’infériorisation de la femme, c’est tout autre chose que de vouloir, de manière générale et absolue, les proscrire de l’espace public. Le CLR ne peut que s’inscrire en faux face à l’attitude de l’édile. De surcroît, pour justifier son interdiction, celui-ci a pris appui sur la loi du 15 mars 2004 qui, comme chacun sait, concerne exclusivement les (...)

C. Baudouin et O. Brosseau : Les dessous politiques du créationnisme - Note de lecture par Claude Ruche - 20 juillet

Note de lecture

C. Baudouin et O. Brosseau : Les dessous politiques du créationnisme par Claude Ruche - 20 juillet

Autant le dire tout de suite, l’on ne sort pas indemne de la lecture du livre Enquête sur les créationnismes de Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau (éd. Belin). Construit comme un roman, les auteurs nous tiennent en haleine du début à la fin en nous entrainant dans une saga politico-religieuse à l’échelon de la planète. Extrêmement bien documenté, cette enquête mêle tous les éléments qui font les bonnes histoires : politique, sciences, pouvoir, argent, manipulations, médias, Internet. Sans jamais remettre en cause ni la liberté de croyance, ni la liberté d’expression, elle dénonce le rôle politique joué par les institutions religieuses qui prétendent s’appuyer sur des arguments scientifiques pour promouvoir des positions religieuses au niveau politique. Des Etats-Unis, à la Turquie, de la France à la (...)

Morale laïque : Hamon a renié les engagements de Peillon (J.-M. Quillardet, 15 juil. 14) - Jean-Michel Quillardet (Observatoire International de la Laïcité) - 17 juillet

Jean-Michel Quillardet (Observatoire International de la Laïcité)

Morale laïque : Hamon a renié les engagements de Peillon (J.-M. Quillardet, 15 juil. 14) - 17 juillet

"Monsieur Vincent Peillon alors ministre de l’éducation nationale avait pris deux initiatives tout à fait positives : Élaborer, afficher et expliquer une charte de la laïcité à l’école ; Créer un enseignement de morale laïque. Sur ce dernier point, le ministre avait désigné une commission tendant à définir cet enseignement. Un rapport a été déposé et il a été finalement décidé de modifier le terme et de retenir celui d’enseignement laïque de la morale. Celui-ci devait être effectif à la rentrée 2014 ou 2015. Force est aujourd’hui de constater que le successeur de M. Peillon, M. Benoît Hamon a renié les engagements pris par son prédécesseur. On apprend aujourd’hui en effet que le terme enseignement laïque de la morale est transformé en enseignement civique et moral ! Le terme laïque n’apparaît qu’une (...)

"La CEDH, ce machin qui nous juge" (E. Conan, Marianne, 4 juil. 14) - Revue de presse - 5 juillet

Revue de presse

"La CEDH, ce machin qui nous juge" (E. Conan, Marianne, 4 juil. 14) - 5 juillet

"L’actualité a fait découvrir à nombre de Français que des décisions importantes relèvent d’une lointaine Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) : elle a contré la décision du Conseil d’Etat de laisser mourir Vincent Lambert, interdisant même qu’il change d’hôpital ; elle prescrit la nationalité française aux bébés achetés à des mères porteuses alors que la Cour de cassation l’interdisait ; elle a bien voulu, après trois ans de suspens, autoriser (du bout des lèvres) la loi contre la burqa déjà validée par le Conseil constitutionnel, et elle devra dire si la Cour de cassation a eu raison de confirmer le licenciement d’une employée de crèche voilée dans l’interminable affaire Baby-Loup. L’embarras et le silence des politiques face à ces incursions des juges s’expliquent : ils n’ont cessé de transférer (...)

Thierry Miguel (CLR Limousin) : "La laïcité nous oblige à des combats permanents" (France Bleu Limousin, 2 juil. 14) - Revue de presse / audio "Ceux qui font l’actualité du Limousin" - 5 juillet

Revue de presse / audio

Thierry Miguel (CLR Limousin) : "La laïcité nous oblige à des combats permanents" (France Bleu Limousin, 2 juil. 14) "Ceux qui font l’actualité du Limousin" - 5 juillet

Ecouter sur francebleu.fr "Cinq sur cinq".

"Laïcité, trente ans de démissions" (E. Conan, Marianne , 27 juin 14) - Revue de presse - 28 juin

Revue de presse

"Laïcité, trente ans de démissions" (E. Conan, Marianne , 27 juin 14) - 28 juin

L’appel que publie Marianne est inédit. La diversité politique et la qualité de ses signataires - anciens ministres, intellectuels, acteurs du monde scolaire et de la société civile, dont beaucoup se côtoient pour la première fois autour d’un texte commun - atteste d’une prise de conscience et d’une urgence. "Laïcité, il est temps de se ressaisir !" est né d’un double constat : la progression de la fracturation identitaire et religieuse et le renoncement croissant aux principes laïcs qui permettraient d’y faire face. [...] François Hollande, qui, dans l’affaire Baby Loup, s’était engagé à légiférer, charge l’Observatoire de la laïcité d’une "étude sur l’extension de la loi sur les signes ostentatoires", lequel conclut négativement [3]. Il y eut ensuite l’épisode du rapport Tuot, "La grande nation. Pour une (...)

"Laïcité : il est temps de se ressaisir !" - Avec la participation du CLR Appel (Marianne, 27 juin 14) - 26 juin

Avec la participation du CLR

"Laïcité : il est temps de se ressaisir !" Appel (Marianne, 27 juin 14) - 26 juin

Hommes et femmes d’horizons philosophiques, politiques et professionnels différents, nous sommes inquiets de voir à quel point, face à l’action engagée par diverses mouvances religieuses et politico-religieuses pour attenter à la laïcité républicaine, la réponse politique demeure faible. Pour notre part, récusant autant ceux qui exploitent la défiance générale pour accentuer la fracture sociale et identitaire, que ceux qui rejettent toute analyse critique du multiculturalisme dans le camp des « réactionnaires » ou des « intolérants », notre démarche vise à défendre et faire vivre la laïcité sans blesser mais dans la clarté et la fermeté, à trouver des solutions sans heurter mais sans faillir. La laïcité - qui refuse les aspects politiques des religions et laisse à ces dernières toute liberté dans la vie sociale (...)

"Pour une meilleure application de la laïcité en France" : rapport du Collectif des associations laïques (26 juin 14) - Avec la participation du CLR - 26 juin

Avec la participation du CLR

"Pour une meilleure application de la laïcité en France" : rapport du Collectif des associations laïques (26 juin 14) - 26 juin

"La France n’a jamais connu autant de tensions et de revendications identitaires qu’aujourd’hui et par conséquent, elle n’a jamais eu autant besoin de la laïcité. Une laïcité qui ne prétend pas résoudre toutes les questions économiques, d’intégration, de sécurité, de logement et de santé qui participent de la fracture sociale. Mais une laïcité, consubstantielle à la République, qui doit permettre à tous les citoyens, quels que soient leurs origines, leur couleur, leur sexe, leurs appartenances philosophiques ou religieuses, de vivre ensemble en garantissant leur liberté de conscience et l’égalité des droits. A cette fin, la laïcité garantit à chacun la liberté de croire ou de ne pas croire, de vivre selon ses préceptes pourvu qu’ils respectent les principes fondateurs de la République et la loi. La laïcité (...)

"Baby-Loup : le licenciement de la salariée voilée confirmé" par la Cour de cassation (AFP, leparisien.fr , 25 juin 14) - Revue de presse - 25 juin

Revue de presse

"Baby-Loup : le licenciement de la salariée voilée confirmé" par la Cour de cassation (AFP, leparisien.fr , 25 juin 14) - 25 juin

"La Cour de cassation a confirmé mercredi le licenciement pour faute grave d’une salariée voilée de la crèche Baby-Loup. Comme l’avait préconisé le procureur général Jean-Claude Marin, la Cour a rejeté le pourvoi de la salariée qui avait refusé d’ôter son voile, qu’elle s’était mise à porter de retour d’un congé parental. [...] Licenciée en 2008 après avoir refusé de retirer son voile de retour d’un congé parental, Fatima Afif avait été déboutée à deux reprises. Mais dans un arrêt de mars 2013, vivement critiqué, la chambre sociale de la Cour de cassation lui avait donné raison, estimant que « s’agissant d’une crèche privée », le licenciement constituait « une discrimination en raison des convictions religieuses ». Le 27 novembre suivant, la cour d’appel de Paris avait résisté à la Cour de cassation et confirmé le (...)

Mourir dans la dignité : quels sont les obstacles ? - Contribution par Guy Arcizet - 24 juin

Contribution

Mourir dans la dignité : quels sont les obstacles ? par Guy Arcizet - 24 juin

« La plus volontaire mort, c’est la plus belle. La vie dépend de la volonté d’autrui, la mort de la nôtre » Montaigne Quelques remarques La fin de vie ressort bien sûr de la philosophie. Elle a de tout temps été dans la préoccupation des humains, qui l’ont envisagée dans l’art, l’iconographie ou les écrits. Mais on ne saurait oublier le pragmatisme qui oblige à penser que pour chacun, le vrai problème se situe au niveau de sa propre mort, que le reste est littérature. De nos jours ce souci métaphysique se double d’une question sociale et juridique. Les progrès de la science médicale transforment un grand nombre de maladies en affections chroniques qui préservent plus la longévité que la qualité de la vie. Se pose donc de manière plus aigüe cette question de la fin de vie, surtout quand le sens de cette (...)

Bis repetita (voile dans les sorties scolaires) - Contribution par Claude Ruche - 22 juin

Contribution

Bis repetita (voile dans les sorties scolaires) par Claude Ruche - 22 juin

Elles étaient quelques unes à battre le pavé Devant le ministère où elles venaient plaider Le droit d’accompagner lors des sorties scolaires Leurs enfants Mais elles veulent le faire à la mode d’hier Recouvrant leurs cheveux d’une espèce de suaire Qui, à les écouter, n’aurait aucun rapport Aux croyants Elles se disent victimes de discriminations Dénoncent le racisme et leur humiliation C’est la faute à Chatel et à sa circulaire De mécréant Rue de Grenelle, on est embarrassé devant L’obligation de devoir affirmer qu’à présent C’est la règle et qu’elle doit s’appliquer Aux parents Le ministre recule, Il se prend pour Jospin Comprend ces pauvres femmes et leur triste destin C’est que Monsieur Hamon n’est pas très courageux C’est navrant Pauvre laïcité, la gauche te trahit Nous sommes repartis pour un grand (...)

Laos, laïcité, liturgie - Contribution par Annick Drogou, vice-présidente du Comité Laïcité République. - 8 juin

Contribution

Laos, laïcité, liturgie par Annick Drogou, vice-présidente du Comité Laïcité République. - 8 juin

Le terme laos ne trouve aucun équivalent étymologique hors du domaine grec, même si des similitudes de comportements sont à repérer chez des peuples indo-européens proches, tels l’iranien ou le hittite, attestant ainsi de l’ancienneté de la réalité qu’il définit. Dans une structure sociale antique fondée à l’évidence sur l’élevage, la guerre comme métier est confiée à des laoi, bandes de guerriers soumis à un chef. La royauté, plus tard, fondera son autorité sur la relation entre le guide et le soldat, dans une féodalité d’engagement mutuel. Tel est le laos dont, au VIIIe siècle avant notre ère, la geste homérique décrit la réalité. Et la connotation agreste se retrouvera dans l’expression fréquente, berger des peuples (poimèn laôn). Le laos exprime ainsi la relation personnalisée d’un groupe de guerriers à son (...)

Conférence-débat : Racha Abazied, Syrie Moderne Démocratique Laïque (Paris, 18 juin 14) - CLR Ile-de-France - 6 juin

CLR Ile-de-France

Conférence-débat : Racha Abazied, Syrie Moderne Démocratique Laïque (Paris, 18 juin 14) - 6 juin

Le Comité Laïcité République Paris Ile de France vous invite à rencontrer Racha Abazied Présidente de l’association Syrie Moderne Démocratique Laïque Mercredi 18 juin 2014 à 19h Née à Deraa, là même où eurent lieu les premiers affrontements le 18 mars 2011, dans une famille d’opposants au régime d’Hafez al-Assad qui a dû fuir la Syrie et trouvé refuge en France en 1984, Racha Abazied a fondé Syrie MDL dont les objectifs sont, entre autres, de faire connaître aux Français les résistants et mouvements susceptibles de porter la démocratie et la laïcité en Syrie, de fournir une aide humanitaire et de favoriser l’éducation des enfants, sans laquelle toute construction démocratique est (...)

"Faire vivre la laïcité", dir. Alain Seksig (Ed. Le Publieur) - Livre par les 24 membres de l’ex-mission Laïcité du HCI. - 29 mai

Livre

"Faire vivre la laïcité", dir. Alain Seksig (Ed. Le Publieur) par les 24 membres de l’ex-mission Laïcité du HCI. - 29 mai

Ouvrage collectif sous la direction d’Alain Seksig Avant-propos d’Elisabeth Badinter. "En 1989, à la suite de la première affaire médiatisée de voile dit islamique à l’école, le Premier ministre Michel Rocard crée le Haut Conseil à l’intégration (HCI). Les questions relatives à la laïcité s’imposent à nouveau dans le débat politique. Principe d’organisation qui sépare les pouvoirs publics des religions, la laïcité rassemble tous les membres de la société -croyants, agnostiques et athées- dans l’égalité garantie des mêmes droits : liberté absolue de conscience, respect de toutes les croyances et libre exercice des cultes. Émancipant l’État de toute tutelle religieuse et les religions de toute tutelle politique, la laïcité est un pilier de notre cohésion sociale. De 2010 à 2013, avant de laisser sa place à (...)

L’extrême droite est l’ennemi juré de la République - Contribution "Mes réflexions au soir du 25 mai 2014", par Jacques Lafouge, vice-président du Comité Laïcité République - 29 mai

Contribution

L’extrême droite est l’ennemi juré de la République "Mes réflexions au soir du 25 mai 2014", par Jacques Lafouge, vice-président du Comité Laïcité République - 29 mai

Des souvenirs d’enfance surnagent. Le tocsin du jour de la déclaration de la guerre. L’envahissement de la France, les réfugiés, la pénurie de tout, les rafles, ces voisins juifs qui disparaissaient un jour et qu’on a jamais revus, la milice, la Libération. Il a fallu du temps ensuite pour comprendre que le responsable de toutes ces horreurs ne portait qu’un seul nom : le totalitarisme. Le temps a passé et je me suis mis un jour à écrire un livre : Etre franc-maçon aujourd’hui. Je l’ai écrit en 2000. Il y a 14 ans. Je l’ai relu le 25 mai 2014 au soir et ne peux résister à vous en transmettre un passage. « La République est fragile et il se trouve toujours quelqu’un pour proposer des solutions radicales... ... Le vrai danger aujourd’hui est à l’autre extrémité du spectre politique ; l’extrême droite (...)

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis agressé à Paris (rtl.fr , 22 mai 14) - Revue de presse - 24 mai

Revue de presse

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis agressé à Paris (rtl.fr , 22 mai 14) - 24 mai

[...] Le directeur de l’IUT de Saint-Denis qui avait récemment été menacé de mort a été agressé, mercredi 21 mai, dans le neuvième arrondissement de Paris. Deux hommes l’ont frappé à coups de poing alors qu’il sortait d’une réunion au Grand Orient de France [...]. Le directeur de l’IUT avait reçu quinze lettres de menaces de mort depuis le 4 février dernier. [...]" Lire "Le directeur de l’IUT de Saint-Denis menacé de mort agressé à Paris".

Vidéos

"Liberté, égalité, laïcité ?" avec Patrick Kessel (Public Sénat, 23 mars 13, redif. les 24, 30 et 31)

"Liberté, égalité, laïcité ?", avec Bariza Khiari, Patrick Kessel, Jean-Michel Ducomte, Negar Zoka, (...)

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales