Comité Laïcité République

La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une.

Edito du Président

Joli mois de juin pour la laïcité (9 juil. 14)

par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République

Décision de la cour de cassation sur la crèche Baby-Loup, décision de la CEDH sur la burqa, rapport du Collectif des associations laïques, manifeste "Laïcité : il est temps de se ressaisir"... Les occasions de se réjouir sont assez rares pour que nous ne boudions pas notre plaisir.

Lire la suite ...

Avec la participation du CLR

"Laïcité : il est temps de se ressaisir !"

Appel (Marianne, 27 juin 14)

"Appel d’intellectuels, de politiques et d’acteurs de la société civile. Pour renouer avec la tradition républicaine et en finir avec trente ans de démissions."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Baby Loup : une victoire pour la laïcité (25 juin 14)

"Au moment où la laïcité semblait fragilisée, l’institution judiciaire a eu le courage de la défendre. On n’en attend pas moins des élus de la République."

Lire la suite ...

CLR : Déclaration de principes et bulletin d’adhésion

"La laïcité n’est pas tournée vers le passé mais vers le futur des hommes."

Lire la suite ...

Prix de la laïcité 2013

Le CLR organise chaque année la remise du Prix de la laïcité.
Le Prix international 2013 a été décerné à Jürgen Wertheimer et le Prix national à Jeannette Bougrab.

JPEG - 478.5 ko
Patrick Kessel - Mannuel Valls - Anne Hidalgo

> Tous les articles sur le prix de la laïcité ...

Voir toutes les UNE…

Derniers articles

"La justice suspend l’interdiction du port de signes religieux à « Wissous plage »" (lefigaro.fr , 12 juil. 14) - Revue de presse - 13 juillet

Revue de presse

"La justice suspend l’interdiction du port de signes religieux à « Wissous plage »" (lefigaro.fr , 12 juil. 14) - 13 juillet

Première victoire pour le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Saisi par un groupe d’habitantes de Wissous (Essonne) soutenues par ces associations, le tribunal administratif de Versailles a suspendu un règlement de la mairie interdisant le port de signes religieux pendant l’opération estivale « Wissous Plage ». Cette décision est provisoire, le juge des référés ne statuant pas sur le fond de l’affaire, qui devra faire l’objet d’une nouvelle audience. Le maire UMP de la ville, Richard Trinquier, avait lui-même interdit, samedi dernier, l’entrée du site Wissous Plage à deux mamans voilées, invoquant le règlement intérieur des lieux. « Monsieur le maire, présent le jour de l’ouverture, a gentiment expliqué aux deux dames qui portaient le hijab que si elles voulaient accéder à la structure, elles (...)

"La morale laïque de Peillon édulcorée à la sauce Hamon" (Le Figaro, 9 juil. 14) - Revue de presse - 9 juillet

Revue de presse

"La morale laïque de Peillon édulcorée à la sauce Hamon" (Le Figaro, 9 juil. 14) - 9 juillet

Mais que reste-t-il des grandes ambitions laïques de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation remplacé par Benoît Hamon fin mars ? De prudentes propositions du Conseil supérieur des programmes (CSP), parues le 3 juillet, qui rappellent étrangement les actuels enseignements d’éducation civique. Et risquent de fâcher les enseignants. Certains y voient déjà une usine à gaz, quand d’autres dénoncent un vrai recul sur le terrain de la laïcité. Le terme « laïque » n’apparaît qu’une fois dans l’exposé des sept grands principes qui sous-tendent ce nouveau programme, proposé du CP à la classe de troisième. Il « se fonde sur les principes et valeurs inscrits dans les grandes déclarations des droits de l’homme et dans la constitution de la Ve République », explique le texte. Une référence à la laïcité trop implicite, selon (...)

"La CEDH, ce machin qui nous juge" (E. Conan, Marianne, 4 juil. 14) - Revue de presse - 5 juillet

Revue de presse

"La CEDH, ce machin qui nous juge" (E. Conan, Marianne, 4 juil. 14) - 5 juillet

"L’actualité a fait découvrir à nombre de Français que des décisions importantes relèvent d’une lointaine Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) : elle a contré la décision du Conseil d’Etat de laisser mourir Vincent Lambert, interdisant même qu’il change d’hôpital ; elle prescrit la nationalité française aux bébés achetés à des mères porteuses alors que la Cour de cassation l’interdisait ; elle a bien voulu, après trois ans de suspens, autoriser (du bout des lèvres) la loi contre la burqa déjà validée par le Conseil constitutionnel, et elle devra dire si la Cour de cassation a eu raison de confirmer le licenciement d’une employée de crèche voilée dans l’interminable affaire Baby-Loup. L’embarras et le silence des politiques face à ces incursions des juges s’expliquent : ils n’ont cessé de transférer (...)

Thierry Miguel (CLR Limousin) : "La laïcité nous oblige à des combats permanents" (France Bleu Limousin, 2 juil. 14) - Revue de presse / audio "Ceux qui font l’actualité du Limousin" - 5 juillet

Revue de presse / audio

Thierry Miguel (CLR Limousin) : "La laïcité nous oblige à des combats permanents" (France Bleu Limousin, 2 juil. 14) "Ceux qui font l’actualité du Limousin" - 5 juillet

Ecouter sur francebleu.fr "Cinq sur cinq".

Ramadan : les questions en suspens - Revue de presse - 1er juillet

Revue de presse

Ramadan : les questions en suspens - 1er juillet

Lire Guy Konopnicki : "Quand la RATP accepte la retape du voile" (marianne.net , 28 juin 14), "La Laïcité encore bafouée à Paris !" (Libre Pensée, 4 juin 14), Ramadan : "Lettre ouverte à Mme Hidalgo, Maire de Paris" (Egale, 5 juin 14), "Polémique sur une fête du ramadan à la Mairie de Paris" (fait-religieux.com , 26 mai 14), "En Algérie, les "non-jeûneurs" se sentent criminalisés par le pouvoir" (lemonde.fr , 8 août 13), "Les musulmans fêtent la fin du Ramadan, violences" au Pakistan, en Afghanistan, en Indonésie, en Irak... (AFP, 8 août 13), "Sus aux mécréants ! Ramdam au ramadan" (Marianne, 27 juil. 13), "Samedi 3 août à Paris : pique-nique de soutien au rassemblement des dé-jeuneurs de Tizi-Ouzou" (humanite.fr , 1er août 13), Manuel Valls partage la rupture du jeûne du ramadan avec les musulmans de (...)

"Des fêtes d’école avancées pour cause de ramadan" (lemessager.fr , 27 juin 14) - Revue de presse - 29 juin

Revue de presse

"Des fêtes d’école avancées pour cause de ramadan" (lemessager.fr , 27 juin 14) - 29 juin

"La fête de fin d’année à l’école de Vongy était organisée ce vendredi 27 juin, à partir de 15h30. Une fête qui initialement avait été programmée le samedi 28. "Nous l’avons décalé à cause du ramadan et cela n’a posé aucun souci", assure Nicolas, membre de l’association des parents d’élèves. "On a fait ça dans un esprit de cohésion pour que personne ne se sente lésés", renchérit Stéphanie, la présidente de l’APE. Le jeûne du ramadan doit en effet commencer demain samedi ou dimanche (cela n’a pas encore été tranché). Le problème est que tous les parents n’ont pas vu d’un bon oeil ce changement de date d’une fête d’école publique pour cause de calendrier religieux. Adjointe au maire chargée des affaires scolaires, Astrid Baud-Roche a ainsi, au cours des derniers jours, été régulièrement interpellée par des parents qui (...)

"Laïcité, trente ans de démissions" (E. Conan, Marianne , 27 juin 14) - Revue de presse - 28 juin

Revue de presse

"Laïcité, trente ans de démissions" (E. Conan, Marianne , 27 juin 14) - 28 juin

L’appel que publie Marianne est inédit. La diversité politique et la qualité de ses signataires - anciens ministres, intellectuels, acteurs du monde scolaire et de la société civile, dont beaucoup se côtoient pour la première fois autour d’un texte commun - atteste d’une prise de conscience et d’une urgence. "Laïcité, il est temps de se ressaisir !" est né d’un double constat : la progression de la fracturation identitaire et religieuse et le renoncement croissant aux principes laïcs qui permettraient d’y faire face. [...] François Hollande, qui, dans l’affaire Baby Loup, s’était engagé à légiférer, charge l’Observatoire de la laïcité d’une "étude sur l’extension de la loi sur les signes ostentatoires", lequel conclut négativement [1]. Il y eut ensuite l’épisode du rapport Tuot, "La grande nation. Pour une (...)

"Laïcité : il est temps de se ressaisir !" - Avec la participation du CLR Appel (Marianne, 27 juin 14) - 26 juin

Avec la participation du CLR

"Laïcité : il est temps de se ressaisir !" Appel (Marianne, 27 juin 14) - 26 juin

Hommes et femmes d’horizons philosophiques, politiques et professionnels différents, nous sommes inquiets de voir à quel point, face à l’action engagée par diverses mouvances religieuses et politico-religieuses pour attenter à la laïcité républicaine, la réponse politique demeure faible. Pour notre part, récusant autant ceux qui exploitent la défiance générale pour accentuer la fracture sociale et identitaire, que ceux qui rejettent toute analyse critique du multiculturalisme dans le camp des « réactionnaires » ou des « intolérants », notre démarche vise à défendre et faire vivre la laïcité sans blesser mais dans la clarté et la fermeté, à trouver des solutions sans heurter mais sans faillir. La laïcité - qui refuse les aspects politiques des religions et laisse à ces dernières toute liberté dans la vie sociale (...)

"Pour une meilleure application de la laïcité en France" : rapport du Collectif des associations laïques (26 juin 14) - Avec la participation du CLR - 26 juin

Avec la participation du CLR

"Pour une meilleure application de la laïcité en France" : rapport du Collectif des associations laïques (26 juin 14) - 26 juin

"La France n’a jamais connu autant de tensions et de revendications identitaires qu’aujourd’hui et par conséquent, elle n’a jamais eu autant besoin de la laïcité. Une laïcité qui ne prétend pas résoudre toutes les questions économiques, d’intégration, de sécurité, de logement et de santé qui participent de la fracture sociale. Mais une laïcité, consubstantielle à la République, qui doit permettre à tous les citoyens, quels que soient leurs origines, leur couleur, leur sexe, leurs appartenances philosophiques ou religieuses, de vivre ensemble en garantissant leur liberté de conscience et l’égalité des droits. A cette fin, la laïcité garantit à chacun la liberté de croire ou de ne pas croire, de vivre selon ses préceptes pourvu qu’ils respectent les principes fondateurs de la République et la loi. La laïcité (...)

"Baby-Loup : le licenciement de la salariée voilée confirmé" par la Cour de cassation (AFP, leparisien.fr , 25 juin 14) - Revue de presse - 25 juin

Revue de presse

"Baby-Loup : le licenciement de la salariée voilée confirmé" par la Cour de cassation (AFP, leparisien.fr , 25 juin 14) - 25 juin

"La Cour de cassation a confirmé mercredi le licenciement pour faute grave d’une salariée voilée de la crèche Baby-Loup. Comme l’avait préconisé le procureur général Jean-Claude Marin, la Cour a rejeté le pourvoi de la salariée qui avait refusé d’ôter son voile, qu’elle s’était mise à porter de retour d’un congé parental. [...] Licenciée en 2008 après avoir refusé de retirer son voile de retour d’un congé parental, Fatima Afif avait été déboutée à deux reprises. Mais dans un arrêt de mars 2013, vivement critiqué, la chambre sociale de la Cour de cassation lui avait donné raison, estimant que « s’agissant d’une crèche privée », le licenciement constituait « une discrimination en raison des convictions religieuses ». Le 27 novembre suivant, la cour d’appel de Paris avait résisté à la Cour de cassation et confirmé le (...)

Mourir dans la dignité : quels sont les obstacles ? - Contribution par Guy Arcizet - 24 juin

Contribution

Mourir dans la dignité : quels sont les obstacles ? par Guy Arcizet - 24 juin

« La plus volontaire mort, c’est la plus belle. La vie dépend de la volonté d’autrui, la mort de la nôtre » Montaigne Quelques remarques La fin de vie ressort bien sûr de la philosophie. Elle a de tout temps été dans la préoccupation des humains, qui l’ont envisagée dans l’art, l’iconographie ou les écrits. Mais on ne saurait oublier le pragmatisme qui oblige à penser que pour chacun, le vrai problème se situe au niveau de sa propre mort, que le reste est littérature. De nos jours ce souci métaphysique se double d’une question sociale et juridique. Les progrès de la science médicale transforment un grand nombre de maladies en affections chroniques qui préservent plus la longévité que la qualité de la vie. Se pose donc de manière plus aigüe cette question de la fin de vie, surtout quand le sens de cette (...)

Bis repetita (voile dans les sorties scolaires) - Contribution par Claude Ruche - 22 juin

Contribution

Bis repetita (voile dans les sorties scolaires) par Claude Ruche - 22 juin

Elles étaient quelques unes à battre le pavé Devant le ministère où elles venaient plaider Le droit d’accompagner lors des sorties scolaires Leurs enfants Mais elles veulent le faire à la mode d’hier Recouvrant leurs cheveux d’une espèce de suaire Qui, à les écouter, n’aurait aucun rapport Aux croyants Elles se disent victimes de discriminations Dénoncent le racisme et leur humiliation C’est la faute à Chatel et à sa circulaire De mécréant Rue de Grenelle, on est embarrassé devant L’obligation de devoir affirmer qu’à présent C’est la règle et qu’elle doit s’appliquer Aux parents Le ministre recule, Il se prend pour Jospin Comprend ces pauvres femmes et leur triste destin C’est que Monsieur Hamon n’est pas très courageux C’est navrant Pauvre laïcité, la gauche te trahit Nous sommes repartis pour un grand (...)

"L’apostasie n’a aucun fondement dans le Coran" (Hürriyet / Courrier international, 3 juin 14) - Revue de presse - 10 juin

Revue de presse

"L’apostasie n’a aucun fondement dans le Coran" (Hürriyet / Courrier international, 3 juin 14) - 10 juin

A l’heure où j’écris ces lignes, une femme de 27 ans, Meriam Yahya Ibrahim, attend la mort au Soudan. Le 15 mai dernier, elle a été condamnée à mort pour apostasie. Son crime ? Avoir abandonné l’islam pour devenir chrétienne. [...] Le sort réservé à Meriam Yahya Ibrahim et à sa famille est d’une insoutenable cruauté et constitue une violation inacceptable des droits de l’homme. Malheureusement, les autorités soudanaises et certains musulmans considèrent cette décision comme juste, parce qu’ils sont convaincus que tous les coupables d’apostasie, sans exception, doivent être condamnés à mort. Et pourtant en tant que musulman, je rejoins certains de mes coreligionnaires pour m’insurger contre cette condamnation pour apostasie, que je considère comme une entrave à la liberté religieuse et une insulte à l’islam. (...)

Laos, laïcité, liturgie - Contribution par Annick Drogou, vice-présidente du Comité Laïcité République. - 8 juin

Contribution

Laos, laïcité, liturgie par Annick Drogou, vice-présidente du Comité Laïcité République. - 8 juin

Le terme laos ne trouve aucun équivalent étymologique hors du domaine grec, même si des similitudes de comportements sont à repérer chez des peuples indo-européens proches, tels l’iranien ou le hittite, attestant ainsi de l’ancienneté de la réalité qu’il définit. Dans une structure sociale antique fondée à l’évidence sur l’élevage, la guerre comme métier est confiée à des laoi, bandes de guerriers soumis à un chef. La royauté, plus tard, fondera son autorité sur la relation entre le guide et le soldat, dans une féodalité d’engagement mutuel. Tel est le laos dont, au VIIIe siècle avant notre ère, la geste homérique décrit la réalité. Et la connotation agreste se retrouvera dans l’expression fréquente, berger des peuples (poimèn laôn). Le laos exprime ainsi la relation personnalisée d’un groupe de guerriers à son (...)

Conférence-débat : Racha Abazied, Syrie Moderne Démocratique Laïque (Paris, 18 juin 14) - CLR Ile-de-France - 6 juin

CLR Ile-de-France

Conférence-débat : Racha Abazied, Syrie Moderne Démocratique Laïque (Paris, 18 juin 14) - 6 juin

Le Comité Laïcité République Paris Ile de France vous invite à rencontrer Racha Abazied Présidente de l’association Syrie Moderne Démocratique Laïque Mercredi 18 juin 2014 à 19h Née à Deraa, là même où eurent lieu les premiers affrontements le 18 mars 2011, dans une famille d’opposants au régime d’Hafez al-Assad qui a dû fuir la Syrie et trouvé refuge en France en 1984, Racha Abazied a fondé Syrie MDL dont les objectifs sont, entre autres, de faire connaître aux Français les résistants et mouvements susceptibles de porter la démocratie et la laïcité en Syrie, de fournir une aide humanitaire et de favoriser l’éducation des enfants, sans laquelle toute construction démocratique est (...)

"Faire vivre la laïcité", dir. Alain Seksig (Ed. Le Publieur) - Livre par les 24 membres de l’ex-mission Laïcité du HCI. - 29 mai

Livre

"Faire vivre la laïcité", dir. Alain Seksig (Ed. Le Publieur) par les 24 membres de l’ex-mission Laïcité du HCI. - 29 mai

Ouvrage collectif sous la direction d’Alain Seksig Avant-propos d’Elisabeth Badinter. "En 1989, à la suite de la première affaire médiatisée de voile dit islamique à l’école, le Premier ministre Michel Rocard crée le Haut Conseil à l’intégration (HCI). Les questions relatives à la laïcité s’imposent à nouveau dans le débat politique. Principe d’organisation qui sépare les pouvoirs publics des religions, la laïcité rassemble tous les membres de la société -croyants, agnostiques et athées- dans l’égalité garantie des mêmes droits : liberté absolue de conscience, respect de toutes les croyances et libre exercice des cultes. Émancipant l’État de toute tutelle religieuse et les religions de toute tutelle politique, la laïcité est un pilier de notre cohésion sociale. De 2010 à 2013, avant de laisser sa place à (...)

L’extrême droite est l’ennemi juré de la République - Contribution "Mes réflexions au soir du 25 mai 2014", par Jacques Lafouge, vice-président du Comité Laïcité République - 29 mai

Contribution

L’extrême droite est l’ennemi juré de la République "Mes réflexions au soir du 25 mai 2014", par Jacques Lafouge, vice-président du Comité Laïcité République - 29 mai

Des souvenirs d’enfance surnagent. Le tocsin du jour de la déclaration de la guerre. L’envahissement de la France, les réfugiés, la pénurie de tout, les rafles, ces voisins juifs qui disparaissaient un jour et qu’on a jamais revus, la milice, la Libération. Il a fallu du temps ensuite pour comprendre que le responsable de toutes ces horreurs ne portait qu’un seul nom : le totalitarisme. Le temps a passé et je me suis mis un jour à écrire un livre : Etre franc-maçon aujourd’hui. Je l’ai écrit en 2000. Il y a 14 ans. Je l’ai relu le 25 mai 2014 au soir et ne peux résister à vous en transmettre un passage. « La République est fragile et il se trouve toujours quelqu’un pour proposer des solutions radicales... ... Le vrai danger aujourd’hui est à l’autre extrémité du spectre politique ; l’extrême droite (...)

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis agressé à Paris (rtl.fr , 22 mai 14) - Revue de presse - 24 mai

Revue de presse

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis agressé à Paris (rtl.fr , 22 mai 14) - 24 mai

[...] Le directeur de l’IUT de Saint-Denis qui avait récemment été menacé de mort a été agressé, mercredi 21 mai, dans le neuvième arrondissement de Paris. Deux hommes l’ont frappé à coups de poing alors qu’il sortait d’une réunion au Grand Orient de France [...]. Le directeur de l’IUT avait reçu quinze lettres de menaces de mort depuis le 4 février dernier. [...]" Lire "Le directeur de l’IUT de Saint-Denis menacé de mort agressé à Paris".

Film : Au nom du fils, de Vincent Lannoo - Le CLR signale / Cinéma par Claude Ruche - 18 mai

Le CLR signale / Cinéma

Film : Au nom du fils, de Vincent Lannoo par Claude Ruche - 18 mai

C’est un bien étrange film que nous propose Vincent Lannoo et en écrivant ces lignes, j’en suis encore totalement désappointé. L’intrigue se passe dans les milieux catholiques belges, où l’héroïne, Elisabeth, mène la vie harmonieuse et décérébrée des personnes qui ont remis leur destin et leur quotidien entre les mains du divin. La caméra de Vincent Lannoo est implacable dans la captation des situations de la vie quotidienne où la dévotion remplace la réflexion et où les émotions sont calibrées sur les canons d’une Eglise catholique avide et omniprésente. C’est tellement bien filmé que ça fait peur, au point que le spectateur ne peut qu’éprouver un sentiment de pitié devant un tel enfermement et une si totale soumission. Mais la vie qu’Elisabeth s’est choisie va basculer dans le drame avec la mort accidentelle (...)

H. Pena-Ruiz : Un dictionnaire indispensable pour tous les laïques - Note de lecture par Philippe Foussier - 23 avril

Note de lecture

H. Pena-Ruiz : Un dictionnaire indispensable pour tous les laïques par Philippe Foussier - 23 avril

Avec Catherine Kintzler, qui a récemment publié Penser la laïcité (Ed. Minerve), Henri Pena-Ruiz est sans aucun doute le meilleur théoricien actuel sur le sujet. Auteur prolifique sur ce thème depuis son Dieu et Marianne paru en 1999 (rééd. PUF, 2012), Henri Pena-Ruiz est un philosophe, écrivain, ancien membre de la Commission Stasi et à l’évidence, il était le plus indiqué pour figurer parmi la désormais longue liste des auteurs de Dictionnaires amoureux pour évoquer la laïcité. Nous voici donc avec plus de 900 pages d’une prose qui, pour être celle d’un philosophe, n’est à aucun moment ni absconse ni jargonnante. Pena-Ruiz sait être pédagogue et ses démonstrations sont toujours à la fois clairement énoncées et ce dans une langue agréable à entendre… ou à lire. Ce sont donc près de 250 entrées que nous (...)

J.-L. Bianco : "Le mardi, je m’occupe de l’Observatoire de la laïcité" (laprovence.com , 20 av. 14) - Revue de presse - 23 avril

Revue de presse

J.-L. Bianco : "Le mardi, je m’occupe de l’Observatoire de la laïcité" (laprovence.com , 20 av. 14) - 23 avril

"[...] Je continuerai de revenir à Montfuron où l’on se retrouve en famille. J’y suis même venu un peu plus souvent qu’avant. L’été dernier, j’ai pris un mois de vacances, ça ne m’était jamais arrivé ! Mais je ne sais pas si j’arriverai à y venir cette semaine de Pâques.... Les lundis et le jeudi, je suis au ministère de l’Environnement, du Développement durable et de l’Énergie. Le mardi, je m’occupe de l’Observatoire de la laïcité. Je garde les mercredis et le vendredi pour des rendez-vous et pour la réflexion. [...]" Lire "Conseiller spécial de Ségolène Royal, le nouveau défi de Jean-Louis Bianco".

Voile sur le terrain : la Fifa menace la Fédération française (AFP, 20minutes.fr , 21 av. 14) - Revue de presse - 23 avril

Revue de presse

Voile sur le terrain : la Fifa menace la Fédération française (AFP, 20minutes.fr , 21 av. 14) - 23 avril

Interrogé sur le port du voile par les joueuses -autorisé par la Fifa-, le président de l’organisme dirigeant du football mondial, Sepp Blatter, s’est montré ferme vis à vis de la fédération française : « La fédération (française) de football fait partie de la Fifa. L’International Football Association Board sont les gardiens de la loi du jeu. Si les gardiens de la loi du jeu disent que les filles peuvent porter un voile, la fédération française ne peut pas dire que non ». La Fédération Française de Football (FFF), soucieuse de respecter la « laïcité » qui prévaut en France, avait décidé début mars de maintenir « l’interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels » et donc du voile sur les terrains. « Ils n’ont pas le choix », a rétorqué Blatter." Lire "Port du voile sur le terrain : Sepp Blatter (...)

Perpignan : Louis Aliot (FN) participe à une procession en habit de "pénitent" (lelab.europe1.fr , 19 av. 14) - Revue de presse Le vice-président du Front national en "voile intégral" sur la voie publique. - 20 avril

Revue de presse

Perpignan : Louis Aliot (FN) participe à une procession en habit de "pénitent" (lelab.europe1.fr , 19 av. 14) Le vice-président du Front national en "voile intégral" sur la voie publique. - 20 avril

"Louis Aliot a pris part vendredi 18 avril à la procession de la Sanch qui célèbre le Vendredi Saint dans les rues de Perpignan. [...] Le vice-président du Front national a vêtu l’habit du pénitent, la caparutxe noire et la cagoule. Comme 700 autres croyants, Louis Aliot a ainsi marché dans les rues du centre-ville de Perpignan, là-même où il fut battu, fin mars, lors des dernières élections municipales." Lire "Le vice-président du FN Louis Aliot en habit de pénitent lors de la procession de la Sanch à Perpignan".

Parents accompagnateurs de sorties scolaires : vers des « accommodements raisonnables » avec la laïcité ? (25 déc. 13) - Communiqué CLR - Ufal - Egale CLR (Comité Laïcité République), Ufal (Union des Familles Laïques), Egale (Égalité Laïcité Europe) - Décembre 2013

Communiqué CLR - Ufal - Egale

Parents accompagnateurs de sorties scolaires : vers des « accommodements raisonnables » avec la laïcité ? (25 déc. 13) CLR (Comité Laïcité République), Ufal (Union des Familles Laïques), Egale (Égalité Laïcité Europe) - Décembre 2013

Saisi par le Défenseur des Droits d’une demande d’étude portant, notamment, sur cette question, le Conseil d’État a conclu, le 19 décembre 2013, que : « les exigences liées au bon fonctionnement du service public de l’éducation peuvent conduire l’autorité compétente, s’agissant des parents d’élèves qui participent à des déplacements ou des activités scolaires, à recommander de s’abstenir de manifester leur appartenance ou leurs croyances religieuses ». La Haute Juridiction s’est clairement refusée à définir une catégorie de « collaborateurs occasionnels du service public ». Elle estime donc que les parents accompagnateurs ne peuvent être soumis à l’obligation de neutralité. Or le seul « bon fonctionnement des services » ne saurait suffire à justifier la mise à l’écart des parents accompagnateurs manifestant (...)

Jean-Louis Bianco (président Observatoire de la laïcité) : "La France n’a pas de problème avec sa laïcité" (Le Monde, 26 juin 13) - Revue de presse Jean-Louis Bianco est Président de l’Observatoire de la Laïcité. - Juin 2013

Revue de presse

Jean-Louis Bianco (président Observatoire de la laïcité) : "La France n’a pas de problème avec sa laïcité" (Le Monde, 26 juin 13) Jean-Louis Bianco est Président de l’Observatoire de la Laïcité. - Juin 2013

"L’Observatoire de la laïcité, installé en avril par le président de la République, remet, mardi 25 juin son rapport d’étape à François Hollande et au premier ministre. A ce stade, le document ne livre pas de préconisations sur les suites, législatives ou autres, à donner aux demandes du chef de l’Etat en matière de laïcité. Mais sa tonalité rompt avec le ressenti d’une partie de l’opinion publique et le discours inquiet répandu ces dernières années sur ces sujets. Son président, le socialiste Jean-Louis Bianco, explique sa conception d’une "laïcité d’apaisement" et rappelle que "la loi ne règle pas tous les problèmes". Hôpitaux, écoles, entreprises, administrations : votre point d’étape passe en revue l’état de la laïcité dans diverses sphères de la société. Quelles sont vos premières conclusions ? La tonalité (...)

Vidéos

"Liberté, égalité, laïcité ?" avec Patrick Kessel (Public Sénat, 23 mars 13, redif. les 24, 30 et 31)

"Liberté, égalité, laïcité ?", avec Bariza Khiari, Patrick Kessel, Jean-Michel Ducomte, Negar Zoka, (...)

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales