Comité Laïcité République

La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une.

Edito du Président

Joli mois de juin pour la laïcité (9 juil. 14)

par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République

Décision de la cour de cassation sur la crèche Baby-Loup, décision de la CEDH sur la burqa, rapport du Collectif des associations laïques, manifeste "Laïcité : il est temps de se ressaisir"... Les occasions de se réjouir sont assez rares pour que nous ne boudions pas notre plaisir.

Lire la suite ...

Avec la participation du CLR

"Laïcité : il est temps de se ressaisir !"

Appel (Marianne, 27 juin 14)

"Appel d’intellectuels, de politiques et d’acteurs de la société civile. Pour renouer avec la tradition républicaine et en finir avec trente ans de démissions."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Baby Loup : une victoire pour la laïcité (25 juin 14)

"Au moment où la laïcité semblait fragilisée, l’institution judiciaire a eu le courage de la défendre. On n’en attend pas moins des élus de la République."

Lire la suite ...

CLR : Déclaration de principes et bulletin d’adhésion

"La laïcité n’est pas tournée vers le passé mais vers le futur des hommes."

Lire la suite ...

Prix de la laïcité 2013

Le CLR organise chaque année la remise du Prix de la laïcité.
Le Prix international 2013 a été décerné à Jürgen Wertheimer et le Prix national à Jeannette Bougrab.

JPEG - 478.5 ko
Patrick Kessel - Mannuel Valls - Anne Hidalgo

> Tous les articles sur le prix de la laïcité ...

Voir toutes les UNE…

Derniers articles

"Retour de djihad" (lemonde.fr , 6 oct. 14) - Revue de presse - 8 octobre

Revue de presse

"Retour de djihad" (lemonde.fr , 6 oct. 14) - 8 octobre

"ls sont partis pour la Syrie comme d’autres s’en vont en week-end : avec une carte d’identité, deux pantalons, deux pulls et un billet d’avion à 79 euros acheté sur un coup de tête. Ibrahim et Kader, un Français et un Franco-Tunisien de 24 et 26 ans, ont quitté Marseille un lundi de septembre 2012, par le vol du soir, avec leur sac à dos pour seul bagage. Le djihad est à quatre heures d’avion et, si l’on se débrouille bien, à moins de 100 euros. A Istanbul, Pegasus Airlines, la compagnie locale, assure la liaison avec Hatay (Antioche). C’est là, dans cette ville de l’extrême sud de la Turquie, qu’à cette époque convergent les apprentis moudjahidin. Les jeunes volontaires, pleins d’enthousiasme et d’allant, arrivent du monde entier. Ils ont reçu leur feuille de route sur Internet. La Syrie est au bout de (...)

F. Lafossas : Marquet, un député et maire de Bordeaux devenu ministre de Pétain - Note de lecture par Jacques Lafouge - 6 octobre

Note de lecture

F. Lafossas : Marquet, un député et maire de Bordeaux devenu ministre de Pétain par Jacques Lafouge - 6 octobre

En ces temps de commémorations, il n’est pas sans intérêt de s’intéresser à ceux qui ont perdu. On peut en tirer d’intéressants enseignements non seulement sur les motivations des hommes mais encore sur la permanence d’idées qu’on voit aujourd’hui réapparaître avec force. Qui est Adrien Marquet ? Né en 1884, il adhère en 1903 au Parti socialiste de Jean Jaurès et devient en 1905 délégué de la Gironde à la fondation de la SFIO. En 1904, il sera conseiller municipal de Bordeaux puis conseiller général. En 1924 il sera élu député, puis en 1925 maire de Bordeaux. A ces fonctions, il est réélu jusqu’ à la Seconde Guerre mondiale. 1934 le verra ministre du Travail aux côtés de Pétain et Laval et en 1935 il va créer le Parti néo-socialiste. Puis tout s’accélère, puisqu’en juin 1940 il est ministre d’Etat dans le (...)

Université : le territoire sacrifié de la laïcité - Contribution par Samuel Mayol, Directeur de l’IUT de Saint-Denis. - 6 octobre

Contribution

Université : le territoire sacrifié de la laïcité par Samuel Mayol, Directeur de l’IUT de Saint-Denis. - 6 octobre

Suite au rapport Stasi, la loi de 2004 rappelle le principe fondateur de celle de 1905, à savoir l’interdiction de porter tout signe extérieur de religion au sein des établissements publics de l’enseignement. Débuté en 1989, le problème n’a fait que s’amplifier pendant cette période. Cette loi a clarifié la position de la République et a réaffirmé un de ses principes fondamentaux, tout du moins au sein des collèges et lycées, excluant de fait les universités. L’argument mis en avant est le fait que les étudiants étant majeurs, ils agissent en conscience, libres d’affirmer leurs opinions et croyances. Poser la question de la laïcité en ces termes, revêt toutefois pour moi une erreur fondamentale. Croire que les jeunes femmes, bien que majeures, agissent en totale liberté de conscience quand elles affichent (...)

"Déferlante de voiles à l’université" (J.-P. Brighelli, lepoint.fr , 3 oct. 14) - Revue de presse - 5 octobre

Revue de presse

"Déferlante de voiles à l’université" (J.-P. Brighelli, lepoint.fr , 3 oct. 14) - 5 octobre

[...] Un voile peut-il être un "cheval de Troie de l’islamisme", comme l’a affirmé Jean-Charles Jauffret, agrégé d’histoire et spécialiste de l’histoire militaire coloniale ? En tout cas, l’étudiante de l’IEP (Institut d’études politiques) d’Aix à qui il s’adressait l’a mal pris, ainsi qu’un certain nombre de ses camarades (mais pas tous, et j’y reviendrai). "Porter ce voile, c’est aussi ma liberté", a-t-elle lancé avec un sens évident de la contradiction interne - personne n’arrivera jamais à me faire comprendre qu’un enfermement puisse être en quelque manière une liberté, sauf à faire l’hypothèse d’un syndrome de Stockholm généralisé, ou d’une dépendance à l’opium du peuple, comme disait un barbu célèbre du XIXe siècle. Et la véhémence de ces jeunes filles à affirmer leur "liberté" est le signe même de leur (...)

A. Bidar : "Lettre ouverte au monde musulman" (Marianne, 3 oct. 14) - Revue de presse Abdennour Bidar est philosophe. - 5 octobre

Revue de presse

A. Bidar : "Lettre ouverte au monde musulman" (Marianne, 3 oct. 14) Abdennour Bidar est philosophe. - 5 octobre

"[...] Il est indispensable qu’à la face du monde tu proclames ainsi, haut et fort, que l’islam dénonce la barbarie. Mais c’est tout à fait insuffisant. Tu te réfugies dans le réflexe de l’autodéfense sans assumer aussi et surtout la responsabilité de l’autocritique. [...] Pourquoi ce monstre ignoble a-t-il choisi ton visage et pas un autre ? C’est qu’en réalité derrière ce monstre se cache un immense problème, que tu ne sembles pas prêt à regarder en face. Il faudra bien pourtant que tu finisses par en avoir le courage. Ce problème est celui des racines du mal. D’où viennent les crimes de ce soi-disant « Etat islamique » ? Je vais te le dire, mon ami. Et cela ne va pas te faire plaisir, mais c’est mon devoir de philosophe. Les racines de ce mal qui te vole aujourd’hui ton visage sont en toi-même, le (...)

E. Zemmour : "Prêchi-prêcha Plenel" (lefigaro.fr , 1er oct. 14) - Revue de presse - 3 octobre

Revue de presse

E. Zemmour : "Prêchi-prêcha Plenel" (lefigaro.fr , 1er oct. 14) - 3 octobre

"Tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois (…), la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce." Edwy Plenel connaît fort bien cette célèbre ouverture de Marx dans Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte. Il n’a pas su pourtant résister à la tentation. En pleine affaire Dreyfus, Émile Zola avait lancé un vigoureux plaidoyer « Pour les Juifs ». Plus d’un siècle plus tard, Edwy Plenel nous inflige une laborieuse oraison « Pour les musulmans ». Mais le goût de la posture a été plus fort que la crainte du ridicule ; et le prêche culpabilisateur plus fort que la réalité historique. Car la situation des juifs de la fin du XIXe siècle n’a rien à voir avec celle des musulmans dans la France de 2014. Au-delà du fait évident que les violences antijuives (...)

Sindicatul Pastorul cel Bun : le droit européen contre la laïcité - Contribution par Claude Ruche - 2 octobre

Contribution

Sindicatul Pastorul cel Bun : le droit européen contre la laïcité par Claude Ruche - 2 octobre

L’histoire que je souhaite vous relater aujourd’hui, nous montre, sans l’hombre d’un doute, que le droit européen travaille contre la laïcité. En effet, par un subtil renversement de jurisprudence, la CEDH a validé l’existence d’un droit religieux, parallèle au droit commun. Cette affaire met en évidence la notion d’autonomie des organismes confessionnels en les plaçant au rang de titulaires de droits fondamentaux qui, jusqu’à présent, n’étaient reconnus qu’aux seuls individus et en aucun cas à des personnes morales. Entre deux notions juridiques de valeur égalitaire, l’article 9 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales, qui garantit la liberté de pensée, de conscience et de religion, et l’article 11 qui garantit la liberté de réunion et d’association, la (...)

Dessin du pape Benoît XVI sodomisant un enfant : Plantu relaxé (metronews.fr , 30 sep. 14) - Revue de presse - 2 octobre

Revue de presse

Dessin du pape Benoît XVI sodomisant un enfant : Plantu relaxé (metronews.fr , 30 sep. 14) - 2 octobre

Pour les catholiques, la pilule est dure à avaler. Ce mardi, le tribunal correctionnel de Paris a relaxé Plantu pour son dessin publié le 22 mars 2010 sur son site plantu.net et repris le 3 avril suivant par Le Monde magazine. Intitulé "Pédophilie  : le pape prend position", il mettait en scène Benoît XVI sodomisant un enfant qui déclarait  : "Quitte à se faire enculer, autant aller voter dimanche  !", en référence aux élections régionales. L’Alliance générale contre le racisme et le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif), qui avait porté plainte contre le dessinateur pour "provocation à la haine ou à la violence" envers les catholiques a, elle, été condamnée à verser à la partie adverse 2 000 euros pour les frais de justice. Le tribunal a en revanche rejeté la demande de la défense de Plantu (...)

"Le Caire mène la guerre à l’athéisme" (france24.com , 29 sep. 14) - Revue de presse - 1er octobre

Revue de presse

"Le Caire mène la guerre à l’athéisme" (france24.com , 29 sep. 14) - 1er octobre

En Égypte, se revendiquer athée est presque un acte de rébellion. Dans un pays où la religion est omniprésente, se déclarer comme tel, c’est risquer de se faire rejeter par la société, sa famille, ses amis… Mais depuis la révolution, les athées osent davantage s’exprimer, notamment sur Internet. Impossible toutefois d’avoir des statistiques. Les intéressés considèrent qu’ils seraient entre deux et quatre millions dans un pays qui compte 90 millions d’habitants. Ahmed Hussein a quitté l’islam en 2010 après avoir plusieurs fois mis en doute sa pratique religieuse. Il faisait partie des musulmans ultra-conservateur. "Avant, j’étais salafiste, je viens d’une famille de salafistes. Une fois devenu athée, ma situation a complètement changé, j’ai été rejeté par la société, tout le monde voulait me ramener à la (...)

C. Kintzler : La laïcité assure d’abord la liberté de conscience (humanite.fr , 26 sept. 14) - Revue de presse - 29 septembre

Revue de presse

C. Kintzler : La laïcité assure d’abord la liberté de conscience (humanite.fr , 26 sept. 14) - 29 septembre

Dans la pièce de Sophocle, Antigone s’oppose à l’interdiction faite par le tyran Créon d’enterrer son frère conformément aux lois divines. Cette opposition peut-elle résumer l’opposition entre la laïcité, jouant en l’occurrence le mauvais rôle, et la religion ? CATHERINE KINTZLER : Je ne m’attendais pas à cette comparaison avec l’Antigone de Sophocle mais je la trouve très intéressante. En un sens, on fait d’Antigone l’héroïne de la résistance à l’oppression. Mais, en un autre sens, Antigone représente l’autorité de la tradition contre celle de l’institution politique. De ce point de vue, je ne suis pas trop du côté d’Antigone. Mais c’est quand même un peu plus compliqué. Le point sur lequel Antigone résiste, c’est ce qu’on pourrait appeler une constante anthropologique, c’est-à-dire qu’elle veut une sépulture (...)

N. Polony : "Dignité des musulmans de France, ambiguïtés des multiculturalistes" (Le Figaro, 27 sept. 14) - Revue de presse - 29 septembre

Revue de presse

N. Polony : "Dignité des musulmans de France, ambiguïtés des multiculturalistes" (Le Figaro, 27 sept. 14) - 29 septembre

"Après la stupeur et l’effroi, après les photos en une de ce visage au sourire franc, après les proclamations d’union nationale et les phrases sur ce « premier mort de la guerre » (mais les enfants de l’école Ozar Hatorah furent des victimes de la même guerre, celle que nous livrent une association de barbares fanatiques et de frustrés à la dérive), viendront les réflexions et les questions. Non pas pour exploiter d’indécentes polémiques mais parce que l’émotion ne doit surtout pas interdire la politique, c’est-à-dire le choix de la nation en fonction de l’intérêt commun. Car le premier risque est bien de voir les djihadistes nous précipiter sur leur terrain, celui d’une confrontation entre deux mondes, l’Occident et le califat. Il est trop tard, désormais, pour remettre en cause l’intervention en Irak, mais (...)

"Religion : les cantines de Charente n’en font pas un plat" (charentelibre.fr , 25 sept. 14) - Revue de presse - 28 septembre

Revue de presse

"Religion : les cantines de Charente n’en font pas un plat" (charentelibre.fr , 25 sept. 14) - 28 septembre

Mêler restauration scolaire et laïcité, il fallait oser. En organisant une soirée sur ce thème à L’Isle-d’Espagnac mardi prochain, la Ligue de l’enseignement ouvre le débat. Mais pas la boîte de Pandore, jure le conférencier Michel Le Jeune, président du Centre national de ressources des restaurants d’enfants et de jeunes de la Ligue de l’enseignement. « Il faut que ce soit débattu sur la place publique pour que ce ne soit plus tabou. » Tous les élus et responsables de services de restauration scolaire de la région, ainsi que les parents, sont conviés à cette première en Charente. « L’affaire du voile a changé beaucoup de choses. L’alimentation est aussi une manière de faire valoir sa religion. Mais on n’aime pas traiter ce sujet de cette façon-là, sinon, on ne parle que des musulmans. » Pourtant, une réalité (...)

« Nous sommes aussi de “sales Français” » (un collectif de musulmans de France, lefigaro.fr , 25 sept. 14) - Revue de presse - 28 septembre

Revue de presse

« Nous sommes aussi de “sales Français” » (un collectif de musulmans de France, lefigaro.fr , 25 sept. 14) - 28 septembre

Un de nos compatriotes, tombé entre les mains d’un groupe de barbares fanatisés, vient d’être assassiné et a rejoint ainsi la liste des otages qui ont servi d’exutoire au nom d’un prétendu islam dans lequel aucun de nous ne se reconnaît nullement. Nous musulmans de France, ne pouvons qu’exprimer notre répulsion et dénoncer avec la dernière énergie des crimes abominables perpétrés au nom d’une religion dont les fondements mêmes sont la paix, la miséricorde et le respect de la vie. Nous dénions à ces êtres sauvages le droit de se revendiquer de l’islam et de s’exprimer en notre nom. Les supplices et la mort qu’ils ont infligés à nos frères chrétiens, yazidis ou musulmans, en Syrie, en Irak, au Nigeria et ailleurs, nous ont révulsés et nous ont rendus encore plus malheureux de ne pouvoir faire rien d’autre que (...)

"Mariée à 13 ans à un djihadiste : une enquête ouverte" (lyoncapitale.fr , 25 sep.14) - Revue de presse - 28 septembre

Revue de presse

"Mariée à 13 ans à un djihadiste : une enquête ouverte" (lyoncapitale.fr , 25 sep.14) - 28 septembre

"Une fillette âgée de 13 ans avait été interpellée à l’occasion du démantèlement de la filière djihadiste dans l’Est lyonnais. Cette toute jeune fille était mariée religieusement à l’un des frères soupçonnés d’organiser le recrutement de combattants pour la Syrie. Comment l’expliquer ? Le parquet de Valence a ouvert une enquête à ce sujet, tandis que l’association Regards de Femmes s’interroge sur l’ampleur de cette pratique. L’histoire débute la semaine dernière, lors d’une opération de la DGSI dans l’Est lyonnais. Au moment de l’interpellation de deux individus soupçonnés de recruter des jeunes filles pour faire le djihad en Syrie, les policiers découvrent dans l’appartement de Vaulx-en-Velin une toute jeune fille âgée de 13 ans. Elle était, selon le parquet de Paris, mariée religieusement à un homme, majeur, âgé (...)

"Nous, musulmans de France, disons halte à la barbarie" (fait-religieux.com , 27 sept. 14) - Revue de presse - 27 septembre

Revue de presse

"Nous, musulmans de France, disons halte à la barbarie" (fait-religieux.com , 27 sept. 14) - 27 septembre

"L’ambiance est agitée devant la Grande mosquée de Paris, vendredi 26 septembre, en ce début d’après-midi. Les centaines de manifestants rassemblés se bousculent, débattent les uns avec les autres et parfois même pleurent. Il est difficile pour Dalil Boubakeur, le président du Conseil français du culte musulman, de se faire entendre. L’assemblée réunie devant la mosquée répond pourtant à l’appel que le responsable musulman a lancé pour condamner l’assassinat cette semaine d’Hervé Gourdel par un groupe algérien lié à l’organisation terroriste Etat islamique (ou Daech en arabe). Plusieurs centaines de musulmans ont manifesté devant la Mosquée de Paris, vendredi 26 septembre, pour protester contre l’assassinat d’Hervé Gourdel en Algérie (Photo Alice Papin) Mais, peu à peu, le petit groupe de jeunes qui scande (...)

"Compiègne. Unilever produit un dentifrice halal" (courrier-picard.fr , 23 sep. 14) - Revue de presse - 26 septembre

Revue de presse

"Compiègne. Unilever produit un dentifrice halal" (courrier-picard.fr , 23 sep. 14) - 26 septembre

"Seuls les Britanniques se brossent, pour l’instant, les dents avec ce dentifrice, produit au Meux, près de Compiègne, sur le site d’Unilever. Le géant anglo-néerlandais – qui touche aussi bien à l’alimentation que l’hygiène et l’entretien de la maison – a lancé la commercialisation de Regenerate, cette année. Avec un argument choc : ce dentifrice (vendu environ 12 euros), et qui s’accompagne d’un sérum, reconstruit l’émail des dents. Le groupe garde dans sa manche un autre atout pour imposer sa trouvaille : Regenerate est halal. Au Royaume-Uni, la communication ne s’est pas faite là-dessus. Mais selon nos informations, Unilever pourrait viser à terme des pays comme l’Indonésie, un des États qui comptent le plus de musulmans au monde. Le produit resterait le même et bénéficierait de son étiquette halal. (...)

"La crèche Baby-Loup va déposer le bilan" (lefigaro.fr , 26 sept. 14) - Revue de presse - 26 septembre

Revue de presse

"La crèche Baby-Loup va déposer le bilan" (lefigaro.fr , 26 sept. 14) - 26 septembre

La crèche dont le budget annuel est de 1,2 million d’euros (financé à 80% par les institutions publiques) est à la veille du dépôt de bilan. L’ancienne municipalité de gauche avait décidé d’allouer un budget de 400.000 euros pour l’association au titre de l’année 2014. Mais le nouveau maire UMP de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Laurent Brosse ne semble pas disposé à honorer les engagements de son prédécesseur. Diverses personnalités UMP dont Laurent Wauquiez ont été sollicités par des proches de Baby-Loup pour essayer de faire bouger les choses. La Fondation de Carla Bruni a également été approchée. Ce soir, doit se tenir une réunion entre le maire et les représentants de la crèche avant le comité municipal de lundi soir. Mais selon nos informations, le maire n’a pas l’intention de verser les 400.000 (...)

"Embarras autour du voile à la Sorbonne" (Le Figaro, 26 sept. 14) - Revue de presse - 26 septembre

Revue de presse

"Embarras autour du voile à la Sorbonne" (Le Figaro, 26 sept. 14) - 26 septembre

« Euh, vous comptez garder votre truc à tous mes cours ? » Le mardi 16 septembre, alors que Sara* participe à un premier cours de travaux dirigés (TD) dans le cadre de sa licence 3 de géographie à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, elle reçoit un accueil glacial de la part de sa professeur. Pendant de longues minutes, l’étudiante a été prise à partie, devant toute la classe. Cause de la dispute, le voile qui couvre ses cheveux. Face à la remarque désobligeante de la professeur, Sara affirme son intention de garder son voile, explique que « c’est (son) droit ». La maître de conférence insiste. « Cela me dérange », dit-elle, indiquant à Sara qu’elle devra l’ôter pour faire les exposés obligatoires. La jeune femme, décontenancée, reste ferme. « Eh bien, je préfère dans ce cas que tu ailles dans un autre TD », (...)

S. Lavignotte : Un sous-Baubérot - Note de lecture par Claude Ruche - 20 septembre

Note de lecture

S. Lavignotte : Un sous-Baubérot par Claude Ruche - 20 septembre

Autant le dire de suite, Stéphane Lavignotte se définit lui-même comme anarchiste chrétien. Ce détail est très important pour comprendre la démonstration alambiquée qui constitue l’essentiel de son ouvrage. Il précise, dès les premières pages de son livre, qu’il est aussi de « gôche », c’est-à-dire qu’il aime les pauvres, les étrangers, la nature, les identités (pourvu qu’elles ne soient pas nationales), les oxymores, Léon Tolstoï, le libéralisme, la théorie du genre, dieu et la laïcité. Mais il n’aime pas le Front National, les homophobes, les islamophobes, la droite, les patrons, le libéralisme (!), l’église catholique et la laïcité qui divise. C’est dire à quel point notre pasteur est rebelle et subversif ! Car Stéphane Lavignotte est pasteur protestant et ardent défenseur de la "laïcité de reconnaissance", si (...)

Marine Le Pen scolarise sa fille dans une école privée catholique, nid d’enfants de "personnalités" (courrierdelouest.fr , 30 août 14) - Revue de presse - 2 septembre

Revue de presse

Marine Le Pen scolarise sa fille dans une école privée catholique, nid d’enfants de "personnalités" (courrierdelouest.fr , 30 août 14) - 2 septembre

La présence d’un enfant de personnalité dans l’effectif scolarisé dans ce domaine de 14 hectares n’a en effet rien d’exceptionnel. Hommes politiques, grands patrons ou dignitaires étrangers font confiance depuis des années au sérieux des enseignants d’Orveau. Des enfants de Philippe de Villiers ont été scolarisés ici. Ceux du ministre de l’Intérieur de la Côte d’Ivoire aussi. Des fils d’ambassadeurs ont préparé leur baccalauréat à Nyoiseau. [...]" Lire "Marine Le Pen scolarise sa fille dans le Segréen".

Condamnée pour "islamophobie" : rétablissement du délit de blasphème ? (AFP, lefigaro.fr , 8 août 14) - Revue de presse - 9 août

Revue de presse

Condamnée pour "islamophobie" : rétablissement du délit de blasphème ? (AFP, lefigaro.fr , 8 août 14) - 9 août

"La présidente d’une association d’extrême droite, Christine Tasin, une ex-enseignante qui se revendique islamophobe, a été condamnée à 3.000 euros d’amende aujourd’hui à Belfort pour des propos injurieux contre l’islam tenus en marge de la fête de l’Aïd el-Kébir, selon une source judiciaire. Cette enseignante agrégée de lettres classiques à la retraite était poursuivie pour "incitation à la haine raciale". Christine Tasin avait tenu ces propos le 15 octobre 2013 lors d’un échange avec des membres de la communauté musulmane. Elle avait qualifié l’islam de "saloperie", devant un abattoir mobile installé pour le sacrifice rituel de l’Aïd el-Kébir. L’échange verbal avait été filmé et posté sur le site Youtube. "Oui je suis islamophobe et alors ? La haine de l’islam j’en suis fière. L’islam est une saloperie (...), (...)

Châlons : "Après les tensions, communautarisme à la piscine" (lunion.fr , 2 août 14) - Revue de presse - 4 août

Revue de presse

Châlons : "Après les tensions, communautarisme à la piscine" (lunion.fr , 2 août 14) - 4 août

Alors que l’agent de sécurité, blessé voici une semaine, risque de garder d’importantes séquelles au niveau de l’œil, la tension entre certains usagers et le personnel de la piscine Régis-Fermier ne s’est pas atténuée (L’union de mercredi). Elle est même montée d’un cran en fin de semaine sur un tout autre registre. Jeudi, dans l’après-midi, une requête particulière a été formulée à la direction de la piscine mengeotte. Pour que les incivilités ne s’y produisent plus, « un homme, qui s’est annoncé comme le représentant des jeunes qui posent problème » selon la direction de Régis-Fermier a demandé s’il était possible de réaliser quelques entorses au règlement. En clair, qu’on laisse les jeunes qui le demandent entrer en short. « Selon lui, les tensions pourraient disparaître s’il y avait un assouplissement des règles (...)

Perpignan : animatrices insultées, centre de loisirs exilé (lindependant.fr , 30 juil. 14) - Revue de presse - 1er août

Revue de presse

Perpignan : animatrices insultées, centre de loisirs exilé (lindependant.fr , 30 juil. 14) - 1er août

Selon les Francas, la tension couvait depuis quelque temps au centre de loisirs du quartier des Baléares. "On avait déjà eu des pneus crevés à la mi-juillet", assure le directeur départemental de l’association d’éducation populaire, Michel Pujol. Mais la semaine dernière, la situation a pris une tout autre tournure. "Quelques jeunes adultes sont venus insulter les animatrices et la directrice du centre parce qu’elles portaient des shorts", raconte Michel Pujol. Certains ’anti-shorts’ seraient même allés jusqu’à pénétrer à l’intérieur du centre pour menacer le personnel. Suite à cette série d’incidents, les Francas ont déposé une main courante au commissariat de police de la place Cassanyes. Les raisons qui ont poussé les personnes impliquées dans ces altercations à agir de la sorte ? "Le Ramadan est une (...)

N. Polony : "Lettre à un jeune compatriote musulman" (Le Figaro, 28 juil. 14) - Revue de presse - 29 juillet

Revue de presse

N. Polony : "Lettre à un jeune compatriote musulman" (Le Figaro, 28 juil. 14) - 29 juillet

"Cher compatriote, cette lettre est celle d’une Française à un Français. Car tu es ce que les médias appellent un « Français musulman », et moi, je suis française athée, ou agnostique penchant vers l’athéisme… Enfin, bref, ces choses-là sont complexes, mais elles relèvent de l’intimité puisque, dans l’espace public, nous sommes seulement deux citoyens français. Alors pourquoi cette lettre ? Parce que lorsque j’écris un texte pour défendre la laïcité, certains me disent à travers les réseaux sociaux : « Vous avez un problème avec l’Islam. » Lorsque je publie une tribune pour m’inquiéter d’un antisémitisme de plus en plus violent, je reçois le même commentaire : « Vous avez un problème avec l’islam. » Lorsque j’évoque les djihadistes partis en Syrie, la sentence tombe à nouveau : « Vous avez un problème avec l’islam. » (...)

Wissous Plage : le CLR appelle à sortir de la confusion (21 juil. 14) - Communiqué du Comité Laïcité République - 21 juillet

Communiqué du Comité Laïcité République

Wissous Plage : le CLR appelle à sortir de la confusion (21 juil. 14) - 21 juillet

Le maire de Wissous (Essonne) a récemment voulu interdire l’accès à une base de loisirs de sa commune à des femmes arborant un voile islamique. S’il est compréhensible que d’aucuns – et plus souvent encore d’aucunes – puissent se montrer indisposé(e)s à la vue de signes ostensibles d’appartenance religieuse, a fortiori quand ils soulignent – comme dans ce cas précis – non seulement la distinction entre croyants et non-croyants, mais aussi la séparation des sexes et l’infériorisation de la femme, c’est tout autre chose que de vouloir, de manière générale et absolue, les proscrire de l’espace public. Le CLR ne peut que s’inscrire en faux face à l’attitude de l’édile. De surcroît, pour justifier son interdiction, celui-ci a pris appui sur la loi du 15 mars 2004 qui, comme chacun sait, concerne exclusivement les (...)

Vidéos

"Liberté, égalité, laïcité ?" avec Patrick Kessel (Public Sénat, 23 mars 13, redif. les 24, 30 et 31)

"Liberté, égalité, laïcité ?", avec Bariza Khiari, Patrick Kessel, Jean-Michel Ducomte, Negar Zoka, (...)

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales