" />

Comité Laïcité République

La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une.

Jean Glavany, Patrick Kessel et Françoise Laborde

Une nouvelle fois, l’Observatoire de la laïcité se trompe gravement ! (F. Laborde, J. Glavany, P. Kessel, 20 juil. 16)

"En demandant le retrait de l’article 1bis A du projet de loi " travail" actuellement en troisième lecture au parlement, l’Observatoire de la Laïcité se trompe : sur la forme et sa mission, en droit, sur la nature des problèmes qui se posent à la société française."

Lire la suite ...

Livres

Patrick Kessel a lu "Malaise dans la démocratie", de Jean-Pierre Le Goff.
Patrick Kessel a lu "Silence coupable", de Céline Pina.
Patrick Kessel a lu "L’homme nu", de Marc Dugain et Christophe Labbé, et "La révolution transhumaniste" de Luc Ferry.
Patrick Kessel a lu "Les Frontières de la laïcité", de Frédérique de la Morena.
Pierre Biard a lu "La République aux 100 cultures", de Dominique Schnapper.
Patrick Kessel a lu "La guerre scolaire", de Guy Georges et Alain Azouvi.
Patrick Kessel a lu "Les (...)

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

Contre les assassins, faisons vivre la République universelle, laïque et sociale

"Il n’y a pas de place dans cette lutte pour ceux qui vont, les uns, appeler de nouveau à enfouir la tête dans le sable en refusant de nommer les assassins ou pour ceux qui vont se servir de ce malheur pour moudre le grain de la haine entre les citoyens français."

Lire la suite ...

Communiqué du Comité Laïcité République

IUT de Saint-Denis : décision favorable à Samuel Mayol (4 juil. 16)

"Le CLR salue la constance avec laquelle Samuel Mayol a su, dans l’épreuve, affirmer les principes républicains face aux menées communautaristes des uns et à l’aveuglement, souvent volontaire, des autres."

Lire la suite ...

Présentation

CLR : Déclaration de principes et bulletin d’adhésion

"La laïcité n’est pas tournée vers le passé mais vers le futur des hommes."

Lire la suite ...

Charb (1967 - 2015)

Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.
Charb (3e à g.), Président du jury du Prix de la Laicité 2012.

« J’ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent. » Charb, président du jury, lors de la remise du Prix de la Laïcité, le 8 octobre 2012 à l’Hôtel de ville de Paris.

Mis en ligne : 8 janvier 2015

Voir toutes les UNE…

Derniers articles

Contribution à l’intelligence de la laïcité (P. Biard) - Contribution par Pierre Biard, agrégé d’histoire, ancien ENS Saint Cloud. - 13 juillet

Contribution

Contribution à l’intelligence de la laïcité (P. Biard) par Pierre Biard, agrégé d’histoire, ancien ENS Saint Cloud. - 13 juillet

« C’est en s’instruisant que la femme peut se défendre contre toute atteinte à sa féminité et à sa dignité. Aujourd’hui, le voile de la musulmane en France c’est l’école laïque, gratuite et obligatoire » Soheib Bencheikh Contribution à l’intelligence de la laïcité Pierre Biard Ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Saint Cloud Agrégé d’histoire (Voir l’avertissement [1].) « J’avertis les Lecteurs que ce chapitre demande quelque attention et que je ne sais pas l’art d’être clair, pour qui ne veut pas être attentif » J.J. Rousseau, Du Contrat social, livre III, 1ère version, éd. de la Pléiade, 1964, p. 336. Les querelles au sujet de la laïcité, que l’on pouvait penser il y a peu, sinon terminées, du moins apaisées, ressortent aujourd’hui, avec une âpreté, une véhémence auxquelles on n’était plus habitué. Si (...)

Soutien à Djemila Benhabib. "Toute la rigueur républicaine contre l’islam radical" (Libération, 28 juin 16) - Revue de presse - 6 juillet

Revue de presse

Soutien à Djemila Benhabib. "Toute la rigueur républicaine contre l’islam radical" (Libération, 28 juin 16) - 6 juillet

"Pierre angulaire de notre démocratie, la liberté d’expression et son corollaire, la liberté de critiquer, sont sérieusement remises en cause au nom d’une vision falsifiée de la lutte contre le racisme, qui assimile la critique de l’islam à une forme de racisme, en la qualifiant d’« islamophobie ». Ce positionnement idéologique, qui relève de l’escroquerie sémantique, concourt à imposer l’idée que la liberté d’expression serait subordonnée aux diktats des religions en général et de l’islam en particulier. A plusieurs reprises ces dernières années, les démocraties ont rappelé que la liberté d’expression était un droit inaliénable. Pourtant, aujourd’hui nombre de penseurs, d’intellectuels, d’écrivains, de journalistes et de militant(e)s féministes et laïques font l’objet de graves persécutions, voire de menaces de (...)

Pétition "Non Civitas n’est pas un parti politique !" - Initiative proche - 6 juillet

Initiative proche

Pétition "Non Civitas n’est pas un parti politique !" - 6 juillet

Voir "Non Civitas n’est pas un parti politique !".

C. Pina : Le silence coupable des politiques face à l’islamisme - Note de lecture par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 6 juillet

Note de lecture

C. Pina : Le silence coupable des politiques face à l’islamisme par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 6 juillet

Haro sur la classe politique qui a choisi le déni "quand il fallait assumer une parole forte". Céline Pina ne mâche pas ses mots qui, dans Silence coupable, se livre à une critique musclée des élus, des partis, des syndicats et même de certaines associations laïques, qu’elle accuse d’avoir laissé le champ libre aux tenants de l’obscurantisme islamiste. Tandis que "la laïcité est combattue à l’école, à l’hôpital, dans les services publics comme dans les entreprises privées", à quelques kilomètres de Paris, "certaines femmes ne vivent plus vraiment en France, ensevelies sous un linceul noir, assignées à résidence communautaire", écrit l’ancienne adjointe au maire de Jouy-le-Moutier (Val d’Oise) et conseillère régionale d’Ile de France. Face à la multiplication des incidents communautaristes qui, à leur tour, (...)

IUT de Saint-Denis : décision favorable à Samuel Mayol (4 juil. 16) - Communiqué du Comité Laïcité République - 4 juillet

Communiqué du Comité Laïcité République

IUT de Saint-Denis : décision favorable à Samuel Mayol (4 juil. 16) - 4 juillet

Au nom de l’université Paris 13 dont il était alors président, M. Jean-Loup Salzmann avait, le 12 novembre 2015, engagé des poursuites disciplinaires à l’encontre de l’actuel directeur de l’IUT de Saint-Denis, M. Samuel Mayol. Dans le même temps il suspendait ce dernier de ses fonctions pour une durée de quatre mois. Le 10 mars 2016, il prolongeait la mesure de suspension pour huit mois et l’assortissait d’une restriction d’accès aux locaux de l’université. La section disciplinaire compétente de l’université de Bordeaux vient de rendre sa décision : aucune des charges alléguées contre M. Mayol n’est retenue. Le Comité Laïcité République, qui a toujours soutenu le directeur de l’IUT, s’en félicite. Le CLR relève que, contrairement aux affirmations péremptoires énoncées dans la presse par M. Salzmann - et (...)

Révolutions techno-scientifiques : la victoire de la servitude volontaire ? - Note de lecture par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République - 30 juin

Note de lecture

Révolutions techno-scientifiques : la victoire de la servitude volontaire ? par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République - 30 juin

Tous les clergés ne sont pas religieux. Il en est, financiers et technologiques, qui font peser sur la liberté de bien inquiétantes menaces. L’instrumentalisation des révolutions scientifiques et technologiques à des fins mercantiles ou sécuritaires, peuvent enfanter d’un monde orwellien. Edward Snowden a payé cher d’avoir levé un coin du voile sur de sinistres pratiques d’ores et déjà à l’œuvre. Il n’est que temps de maîtriser ces révolutions qui nous conduisent tout droit à une "dictature invisible du numérique" vidant la démocratie de ses principes, transformant la vie sociale et l’homme lui-même. Tel est le message alarmiste que développent deux ouvrages importants : L’homme Nu – La dictature invisible du numérique de Marc Dugain et Christophe Labbé et La révolution transhumaniste de Luc Ferry, publiés (...)

F. de la Morena : Lutter contre "l’inculture laïque" - Note de lecture par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République. - 25 juin

Note de lecture

F. de la Morena : Lutter contre "l’inculture laïque" par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République. - 25 juin

Il est des livres petits par leur taille mais indispensables dans la bibliothèque d’un militant laïque. Les frontières de la laïcité de Frédérique de la Morena, maître de conférences en droit public à l’université Toulouse 1 Capitole, est de ceux-là, qui clarifie les enjeux au moment où tant de voix s’élèvent pour vider la laïcité de son contenu. Car entre ceux qui, depuis des années, prétendent "toiletter" la loi de 1905 pour la moderniser au prétexte de l’"ouvrir" aux différences et ceux qui veulent la réduire à une simple tolérance religieuse, il faut bien convenir que les adversaires de la Loi de séparation des églises et de l’Etat sont nombreux. Sans compter qu’au sein de la famille laïque, un débat oppose ceux qui veulent absolument cantonner la laïcité au seul service public et ceux qui estiment qu’il (...)

L’arabe dès le CP : la République doit au contraire promouvoir l’accueil de tous dans la langue nationale (25 juin 16) - Communiqué du Comité Laïcité République - 25 juin

Communiqué du Comité Laïcité République

L’arabe dès le CP : la République doit au contraire promouvoir l’accueil de tous dans la langue nationale (25 juin 16) - 25 juin

Les enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO), concernent neuf pays (l’Algérie, la Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie), sur la base d’accords bilatéraux qui en donnent à ces derniers la la maîtrise. Ils commencent au CE1. Il était urgent de les supprimer, ceux-ci s’étant parfois transformés en cours de religion voire d’encadrement politique. Nous partageons le soulagement des enseignants et des parents d’élèves à cette annonce qui résonne aussi comme une victoire de la raison. Les ELCO sont censées disparaitre en généralisant l’offre de langues qu’elles enseignaient, faisant passer ces « langues d’origine » au statut de « langues étrangères ». Déjà dans le cadre des ELCO, l’arabe était enseigné en regroupant les enfants des pays du Maghreb, (...)

Rapport 2015-2016 du Collectif laïque : "Pour la laïcité, pour la République !" (juin 16) - Avec la participation du CLR - 24 juin

Avec la participation du CLR

Rapport 2015-2016 du Collectif laïque : "Pour la laïcité, pour la République !" (juin 16) - 24 juin

"POUR LA LAÏCITE, POUR LA REPUBLIQUE ! Notre rapport 2014-2015 avait été rédigé sous le coup des assassinats de janvier 2015. Estimant qu’à travers les victimes étaient visés « les principes mêmes de notre République laïque », nous saluions le sursaut salutaire du 11 janvier, et appelions à un renforcement de la laïcité qui ne soit pas qu’un effet d’annonce, tout en rejetant les amalgames racistes. Les 13 novembre 2015 en France et 22 mars 2016 en Belgique nous ont fait basculer une nouvelle fois dans l’horreur, montrant que la portée de l’épisode précédent n’avait pas été comprise : cette barbarie organisée se réclame sur notre sol de l’agression menée en Syrie et en Irak par un « Etat islamique » autoproclamé. Qu’elle utilise des ressortissants Français ou Belges, ayant suivi des cursus scolaires dans nos (...)

Laurence Rossignol : ouverture du Colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes - 22 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

Laurence Rossignol : ouverture du Colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes - 22 juin

Monsieur le Délégué Interministériel de Lutte Contre le Racisme et l’Antisémitisme, cher Gilles Clavreul, Monsieur le Président du Comité Laïcité République (Patrick Kessel), Madame la Secrétaire générale de l’association Libres MarianneS (Laure Caille), Monsieur le Président du comité éditorial de Marianne (Joseph Macé-Scaron), Mesdames et Messieurs, cher.e.s ami.e.s, Permettez-moi, tout d’abord, de vous remercier de m’avoir invitée à ouvrir vos travaux. J’y suis d’autant plus sensible que je ne crois pas être là ce matin seulement parce que votre colloque s’intitule « Place aux Femmes », et que j’ai aujourd’hui la charge de défendre leurs droits au sein du Gouvernement. Ma présence a certainement peu à voir avec le protocole républicain ; j’ai même la faiblesse de penser que si je suis ici devant vous, c’est (...)

VIDEO Florence Sautereau : Appel "Pour un féminisme laïque et universaliste" (Colloque "Place aux femmes !" 18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Secrétaire générale du Comité Laïcité République. - 21 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

VIDEO Florence Sautereau : Appel "Pour un féminisme laïque et universaliste" (Colloque "Place aux femmes !" 18 juin 16) Secrétaire générale du Comité Laïcité République. - 21 juin

Annie Sugier : "Femmes, espace public et laïcité" (Colloque "Place aux femmes !" 18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes et membre de la Coordination pour le Lobby européen des Femmes. - 21 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

Annie Sugier : "Femmes, espace public et laïcité" (Colloque "Place aux femmes !" 18 juin 16) Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes et membre de la Coordination pour le Lobby européen des Femmes. - 21 juin

La place des femmes dans l’espace public est une question essentielle dans le combat féministe. En dépit des acquis en matière de droits, cette conquête-là est encore fragile et soumise à de multiples conditions, comme si les femmes n’étaient toujours pas légitimes en dehors de chez elles. L’un des avatars de ce combat en France, est l’irruption du voile islamique, qui affiche comme condition à la présence des femmes dans l’espace public, leur invisibilité. Il fait partie des symboles qu’il faut savoir décrypter car dans les sociétés humaines les symboles servent à perpétuer les statuts de supériorité ou d’infériorité. La Laïcité, un outil d’émancipation Les limites imposées à la libre circulation des femmes sont la concrétisation la plus flagrante du double modèle féminin/masculin : aux femmes l’intérieur et (...)

VIDEO Nadia Benmissi au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Enseignante, porte-parole du Collectif des femmes sans voile d’Aubervilliers. - 21 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

VIDEO Nadia Benmissi au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Enseignante, porte-parole du Collectif des femmes sans voile d’Aubervilliers. - 21 juin

VIDEO Gilles Clavreul au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Délégué Interministériel à la Lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme - 20 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

VIDEO Gilles Clavreul au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Délégué Interministériel à la Lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme - 20 juin

VIDEO Sérénade Chafik au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Militante laïque et féministe, auteure de "Répudiation : femme et mère en Égypte" (Michel Lafon, 2003). - 20 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

VIDEO Sérénade Chafik au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Militante laïque et féministe, auteure de "Répudiation : femme et mère en Égypte" (Michel Lafon, 2003). - 20 juin

VIDEO Soad Baba Aïssa au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Militante associative : Femmes Solidaires, présidente de l’Association pour la Mixité, l’Egalité et la Laïcité en Algérie (Amel). - 20 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

VIDEO Soad Baba Aïssa au colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Militante associative : Femmes Solidaires, présidente de l’Association pour la Mixité, l’Egalité et la Laïcité en Algérie (Amel). - 20 juin

VIDEO Patrick Kessel : introduction du colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Président du Comité Laïcité République - 20 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

VIDEO Patrick Kessel : introduction du colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Président du Comité Laïcité République - 20 juin

Laure Caille : conclusions du Colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Secrétaire générale de l’association Libres MarianneS. - 19 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

Laure Caille : conclusions du Colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Secrétaire générale de l’association Libres MarianneS. - 19 juin

Place aux femmes ! Tout un programme ! C’est parce que cette place, chèrement acquise, est, aujourd’hui encore chichement comptée, voire dans certains lieux contestée, que nous avons souhaité que ce colloque donne prioritairement la parole à des militantes, des actrices de terrain, des expertes qui, chacune de leur place, sont à l’avant-garde de ce qu’il faut bien appeler la résistance Les témoignages, les réflexions qu’elles ont partagées avec nous, leurs actions aussi, montrent combien elles sont en première ligne des combats pour une république laïque égalitaire et sociale, « nouvelles hussardes noires de la République » comme il est dit dans l’ appel que nous lancerons à l’issue de ce colloque et que l’on m’autorisera à décliner au féminin Avec Horia, Serenade, Soad, c’est notre propre défaut de (...)

Patrick Kessel : introduction du Colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) - CLR, Libres MarianneS, LDIF Président du Comité Laïcité République - 19 juin

CLR, Libres MarianneS, LDIF

Patrick Kessel : introduction du Colloque "Place aux femmes !" (18 juin 16) Président du Comité Laïcité République - 19 juin

Bienvenue à ce nouveau colloque du CLR organisé avec nos amies de Libres MarainneS et de la Ligue pour le Droit international des Femmes. Depuis des années, le CLR livre le combat culturel contre cette confusion qui s’installe dans les têtes, à droite et à gauche, qui, d’accommodements en renoncements, fragilise la République et ses principes fondateurs. Disons-le tout net, la République n’est pas une association de communautés aux droits différents. Elle est l’ensemble des citoyennes et des citoyens qui, quelles que soient leur naissance, la couleur de leur peau, leur sexe, leurs appartenances philosophiques, religieuses, politiques sont des femmes et des hommes libres et égaux en droit. Ces principes, issus de la philosophie des Lumières, portés par la Révolution française, par le printemps (...)

Appel "Pour un féminisme laïque et universaliste" (CLR, Libres MarianneS, LDIF) - Colloque "Place aux femmes !", 18 juin 16 - 17 juin

Colloque "Place aux femmes !", 18 juin 16

Appel "Pour un féminisme laïque et universaliste" (CLR, Libres MarianneS, LDIF) - 17 juin

La situation des femmes révèle toujours le degré d’avancement démocratique d’une société. Il aura fallu des siècles de combats pour que le principe d’égalité entre hommes et femmes, en droits, en devoirs et en dignité, soit enfin reconnu. Il est encore loin d’être une réalité concrète au cœur même de la République française, comme en témoignent de sinistres tribulations dans le monde politique qui devrait pourtant être un exemple pour toute la société. Fille des Lumières, l’égalité en droits entre tous, quels que soient la naissance, la couleur, le sexe, les appartenances religieuses, philosophiques ou politiques, semblait progressivement s’installer comme un principe universel, au même titre que la liberté de conscience dont elle est inséparable. Ces principes semblaient gravés dans le marbre d’une éthique (...)

"La laïcité s’applique aussi au Sénat !" (Collectif laïque, 16 juin 16) - Avec la participation du CLR - 16 juin

Avec la participation du CLR

"La laïcité s’applique aussi au Sénat !" (Collectif laïque, 16 juin 16) - 16 juin

"Le Collectif laïque condamne fermement le contournement de la laïcité que constitue la mise en place d’un dialogue institutionnel du Président et des groupes politiques du Sénat avec des responsables des cultes. La loi de séparation des Églises et de l’État (art.2), confortée par la Constitution, exclut expressément toute reconnaissance des cultes par la République. En revanche, des auditions de représentants associatifs ou de courants philosophiques et religieux par les commissions ressortissent des travaux parlementaires normaux. Cette décision vient s’ajouter à de nombreuses dérives du même type constatées dans les collectivités territoriales. Nos concitoyens, croyants ou non, attachés à la laïcité et à la démocratie ne peuvent accepter ue des dignitaires religieux soient considérés par des élus du (...)

D. Schnapper : L’universel républicain et les particularismes - Note de lecture par Pierre Biard - 14 juin

Note de lecture

D. Schnapper : L’universel républicain et les particularismes par Pierre Biard - 14 juin

Ce petit livre rassemble cinq articles parus dans diverses publications, entre 2006 et 2015. Différents par l’argumentation et les exemples, ces articles constituent cependant une unité suggérée par le titre de l’ouvrage, La République aux cent cultures, autrement dit l’universalisme républicain confronté, non pas précisément à 100 cultures - le nombre n’étant ici qu’un simple amplificateur rhétorique -, mais au multiculturalisme. "Culture" est entendu dans son sens sociologique que l’auteur définit ainsi : "...les identités, les références culturelles et les fidélités particulières -en d’autres termes, le multiculturalisme" [71]. Célèbre pour ses travaux en sociologie qui ont donné lieu à de nombreuses publications ainsi que pour sa participation à plusieurs commissions de réflexion sur des sujets de société, (...)

Sous l’eau qui dort, la guerre scolaire - Note de lecture par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 13 juin

Note de lecture

Sous l’eau qui dort, la guerre scolaire par Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République. - 13 juin

Méfions-nous de l’eau qui dort, fût-elle bénite. La guerre contre l’école républicaine, après avoir été brutale, s’est révélée au fil des dernières années, plus feutrée, masquée, pernicieuse, au point de donner à certains le sentiment qu’elle serait désormais dépassée. Et pourtant, quelle efficacité ! L’Eglise, pour avoir changé de méthode, n’a en rien abandonné son projet de reconquête du terrain concédé depuis la loi de séparation. Mais le préjugé est tel que ceux qui en doutent sont suspects de vouloir "rallumer la guerre scolaire". Aussi, sous la pression, pratiquement aucun responsable politique n’ose prendre le risque de poser la question. Pourtant, si la guerre scolaire a changé de forme, elle n’en est que plus redoutable pour l’école de la République, comme le démontrent méticuleusement Guy Georges, ancien (...)

"Laïcité, la loi Carle aggravée" (E. Khaldi, blogs.mediapart.fr , 7 juin 16) - Eddy Khaldi par Eddy Khaldi, militant syndicaliste et associatif, auteur de "ABC de la Laïcité" (Demopolis). - 7 juin

Eddy Khaldi

"Laïcité, la loi Carle aggravée" (E. Khaldi, blogs.mediapart.fr , 7 juin 16) par Eddy Khaldi, militant syndicaliste et associatif, auteur de "ABC de la Laïcité" (Demopolis). - 7 juin

"Un cavalier législatif introduit subrepticement par amendement d’élus bretons [76] dans la loi relative à la nouvelle organisation territoriale de la République [77] a modifié la loi dite Carle pour les écoles dispensant un enseignement de langue régionale. Ainsi, « le maire de la commune de résidence dont les écoles ne dispensent pas un enseignement de langue régionale ne peut s’opposer, y compris lorsque la capacité d’accueil de ces écoles permet de scolariser les enfants concernés, à la scolarisation d’enfants dans une école d’une autre commune proposant un enseignement de langue régionale » [78]. Jusqu’à présent, arguant des capacités d’accueil dans son école publique, la commune pouvait refuser de financer la scolarité de ses résidents dans une école d’une autre commune. La logique de l’usager (...)

C. Djavann : Les "putes halal" - Note de lecture par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République. - 5 juin

Note de lecture

C. Djavann : Les "putes halal" par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République. - 5 juin

La situation des femmes révèle le plus souvent le degré d’avancement démocratique d’une société. Le sort fait aux prostituées témoigne toujours de leur obscurantisme. Dans son dernier roman, Les putes voilées n’iront jamais au Paradis, Chadortt Djavan, immigrée iranienne, lauréate du Prix international de la laïcité décerné par le Comité Laïcité République [79], déchire le voile de l’hypocrisie et de la honte que les intégristes imposent depuis trente-cinq ans sur une grande et ancienne civilisation. Comme dans tous les intégrismes, le plaisir, le corps, le sexe sont minutieusement cloîtrés, encadrés, réprimés lorsqu’ils s’épanouissent au-delà de ce que postulent les dogmes de la foi qui se confondent avec les principes de la Loi. Partout où les clergés ont réussi à empêcher la séparation du politique et du (...)

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales