Comité Laïcité République

Note de lecture

A.-G. Slama : Le Munich du XXIe siècle

12 septembre 2006

Alain-Gérard Slama, Le Siècle de Monsieur Pétain, Perrin, 276 p., 18 e.

A mesure que le clivage gauche-droite s’estompe (dans les politiques menées, sinon dans les discours), la question sociale tend à être supplantée (dans les médias, sinon dans les préoccupations populaires) par l’exaltation des différences ethniques, culturelles et de mœurs [1]. Un « droit à la différence » qui tourne volontiers à la revendication d’une « différence des droits ». Or, si les revendications communautaires innervent la quasi-totalité de l’échiquier politique, la gauche les relaie volontiers, au nom – paradoxe ! – de la lutte pour l’égalité et contre les discriminations.

Oublier les leçons de l’Histoire, c’est se condamner à les revivre. Les passions identitaires d’aujourd’hui étaient hier au pouvoir : c’était sous le régime de Vichy. Car le communautarisme est historiquement d’extrême droite. C’est ce que montre Alain-Gérard Slama dans son dernier essai. « Chaque fois que, dans notre pays, le clivage droite-gauche a été nié de façon radicale, c’est au nom de visions du monde qui contestaient les fondements mêmes de la liberté, du contrat social et de la sécurité, au nom de thèses théocratiques, nationalistes, nihilistes ou racistes ». Pour l’auteur, « entre le fascisme et le communautarisme, la différence n’est pas de nature, mais de degré. »

Trois fois au XXe siècle, la République a été tentée par le « compromis » antirépublicain qui gangrène à nouveau le pays : autour de 1900 (après l’affaire Dreyfus), dans les années 1930, et après la défaite de 1940. Ayant vécu ces trois crises, Philippe Pétain « en a exprimé les peurs, les démissions et les rejets ». D’où le titre de cet essai, d’une lecture facile, mais abondamment documenté. « Les anti-intellectualistes des années 1900 ont posé les premiers jalons du fascisme et les “non-conformistes” des années 1930 ont rallié, les uns le collaborationnisme franco-nazi, la plupart le régime de Vichy. » Ces courants étaient tous minoritaires, mais l’aveuglement des partis majoritaires et les bouleversements liés aux chocs extérieurs leur ont permis de s’imposer. Pétain « était réputé républicain, et n’était pas fasciste, encore moins nazi. Seulement persuadé, comme tant de nos contemporains, qu’une page de l’histoire européenne était tournée, que le modèle républicain était périmé et qu’il fallait en finir avec l’individualisme corrupteur pour revenir aux “vraies” valeurs » (on pense à la remarque de George Orwell : « Pour être corrompu par le totalitarisme, il n’est pas nécessaire de vivre dans un pays totalitaire »).

L’historien Slama rappelle que l’individualisme, terme trop souvent galvaudé, n’est pas, dans l’héritage des Lumières, un travers, mais une conquête. Tandis que « le “be yourself” de mai 1968 précisément n’était pas celui de l’individu. Il s’exprimait au nom de “collectifs”. C’était une imposture, involontaire de la part des militants, nettement moins innocente de la part de ceux qui les manipulaient, dont beaucoup ne sont pas devenus par hasard des patrons de médias aussi stratèges à soixante ans qu’ils l’avaient été à vingt-cinq. […] Comme si l’égoïsme des communautés n’était pas pire que celui des individus ! »

La tension entre le projet individualiste des Lumières et la tentation identitaire remonte aux origines de l’expérience républicaine. Slama s’applique à la décrypter : « L’individu est rationnel et universaliste ; la communauté est sentimentale et particulariste. […] La communauté enferme l’individu dans un déterminisme, […] nie l’autonomie de la volonté. » En temps de crise, une mécanique se met en place, qui « exaspère les égoïsmes, cherche à faire unité au détriment de boucs émissaires » et favorise un pouvoir exaltant la cohésion identitaire, communautaire, ethnique et religieuse : « la France n’est plus exaltée en tant que République, c’est-à-dire en tant que projet, mais en tant que nation, au sens de la communauté organique, lourde de traditions et d’héritages ; le Français, à l’inverse, est perçu comme individualiste au sens égoïste du mot, et jugé indigne de sa nation. »

Les étudiants à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences-Po), les lecteurs des publications du Figaro, les auditeurs matinaux de France Culture, connaissent Alain-Gérard Slama, son érudition, sa rigueur intellectuelle, mais aussi son libéralisme affiché. Un libéralisme sans complexe, qui se veut fidèle aux origines de ce courant de pensée, marquées par la défense des valeurs de la Révolution française, de la démocratie et des libertés individuelles. Un libéralisme qui prône aussi le libre-échange, sans sacrifier à sa caricature : la loi du plus fort. Slama assène ainsi que « le pari des libéraux partisans d’une société de marché à l’américaine, opposant des intérêts qui sont essentiellement communautaires, est aussi cruellement démenti par les faits que celui des héritiers de la deuxième gauche, qui font reposer la démocratie sur l’affrontement entre des mouvements sociaux. » Aussi, « la laïcité est faite pour protéger non seulement Dieu de César, mais César de Dieu […], l’Etat est le seul garant possible de cette séparation. » Un des paradoxes de notre temps, ajouterons-nous, est que certains ennemis du « libéralisme » qui réclament un interventionnisme accru de l’Etat en matière économique, lui dénient pourtant toute compétence en d’autres domaines, comme les libertés de pensée et d’expression…

Mais revenons à la thèse centrale de l’auteur. « Le pays, élite et opinion confondues, refait du Pétain en catimini » : la remise en cause que connaît actuellement la France « additionne les différents aspects des crises qui l’on précédée, et […] en cumule les inquiétudes : une crise intellectuelle, comme en 1900, une crise économique et sociale, comme en 1930, une crise de régime, comme en 1940. » Et Slama de démonter pièce par pièce, dans une impressionnante saga historique, les moteurs des crises antirépublicaines d’hier, moteurs qui tournent à nouveau à plein régime aujourd’hui.

D’abord, le compromis à tout prix. Pétain, le « plus Français des Français », était devenu « l’incarnation même du défaitisme et a fait basculer son pays dans un ordre quasi totalitaire, parce qu’il était l’homme du compromis ». Munich est resté dans la mémoire collective comme l’événement type reflétant cet état d’esprit. Après la défaite, André Gide écrivait : « Composer avec l’ennemi d’hier, ce n’est pas lâcheté, c’est sagesse ; et d’accepter l’inévitable » (5 septembre 1940). Aujourd’hui encore, le compromis exigerait, par exemple au nom de la « modernité », de revenir sur les valeurs des Lumières et de la République, lesquelles ont, au contraire, une vocation universelle et intemporelle : « Par définition, écrit Slama, la révolution des Lumières ne peut jamais être terminée, dans la mesure où elle est un projet et où elle trouve en face d’elle des aspirations, des tentations qu’elle doit en permanence surmonter ; elle est une reconquête de chaque instant, et le plus sûr moyen de réveiller les “vieux démons” est de transiger sur des antagonismes qui lui sont consubstantiels, parce qu’on la croit achevée. »

Le penchant pour le compromis à tout prix, symptôme culturel du brouillage des repères, trouve sa source psychologique dans la peur du conflit. « En 1900, elle se localise sur la modernité perçue à travers la mécanisation technique et l’anonymat des sociétés de masse ; dans les années 1930, elle s’alimente des dysfonctionnements de la démocratie et de la montée des périls extérieurs ; sous Vichy, du traumatisme d’une terrible défaite ; aujourd’hui, elle s’exaspère au risque de perdre les protections de l’Etat providence devant la double menace d’une crise économique et d’une crise extérieure. » Or, le conflit est fertile, démocratique, argumente l’auteur. La peur du conflit, à la différence de la peur de la violence, « n’est pas l’effet d’un rapport de force, mais de la confrontation entre des volontés ». C’est « la peur du conflit, dans son rêve de transparence [qui] favorise la violence », alors que le conflit « est le propre du pluralisme et de la démocratie » (voir Philippe Muray : « l’humanité travaille essentiellement à ce qu’il n’y ait plus rien qui fasse débat », Festivus Festivus, Fayard).

Aujourd’hui, les effets de ce phénomène sont flagrants dans le domaine judiciaire. « Notre justice pénale évolue de façon systématique vers la condamnation médiatique de boucs-émissaires sous la pression de l’opinion : les victimes de catastrophes naturelles ou d’accidents imputables à l’imprévision d’un quelconque pouvoir, public ou privé, veulent qu’on leur livre un coupable ; pour “se faire accepter” de l’opinion, les tribunaux préfèrent condamner un innocent plutôt que de laisser courir un coupable ; les crimes qui soulèvent le plus d’émotion, comme la pédophilie, échappent de plus en plus à la prescription ; dans un nombre croissant de délits, comme le harcèlement sexuel, la loi inverse la charge de la preuve. […] Les politiques d’ordre moral se veulent rassurantes. Elles reposent en réalité sur un dolorisme fondamental, avec un sentiment général de culpabilité qui, à travers un citoyen, vise la société tout entière. »

Les lois reflètent l’évolution du débat public. On évoque à toute occasion la Seconde Guerre Mondiale « avec une terreur sacrée et en rendant imprescriptibles la plainte et le droit à réparation des victimes. En sorte que, ne retenant de cette dernière que la dimension émotionnelle, affective, le citoyen se prive des moyens d’en tirer la leçon. Plus la mémoire est sollicitée, plus il semble que l’histoire devienne inutile. » On pense aux tribunaux qui, récemment, ont donné droit aux procédures engagées contre la SNCF, accusée de complicité dans la déportation, dans une lecture diamétralement contradictoire avec le travail des historiens [2].

Obsession du compromis, peur panique du conflit… L’islamisme est aujourd’hui le principal bénéficiaire de cette dérive. « Confrontés à une idéologie totalitaire comparable par ses fins au nazisme et au stalinisme, nous lui opposons la même incertitude dans le choix des moyens, la même déficience de la volonté. […] Nous ouvrons dans l’édifice de notre laïcité des brèches, comme le Conseil français du culte musulman, par lesquelles les extrêmistes s’engouffrent. » En effet, « les islamophiles d’aujourd’hui […] se font ainsi une joie de saluer dans M. Ramadan, qui est un peu, toutes proportions gardées, l’Otto Abetz de l’islamisme, un médiateur respectueux de la laïcité – ne réserve-t-il pas son jugement, par exemple, sur la délicate question des femmes adultères, laissant aux théologiens le soin d’y répondre ? » Conclusion : « Plus nos démocraties confondent la tolérance avec le relativisme, plus elles s’ouvrent au multiculturalisme, plus elles permettent aux terroristes de se mouvoir à l’aise dans la société d’accueil, plus elles facilitent la diffusion des propagandes qui les sapent. A Londres comme à Madrid, les assassins étaient organisés sur place depuis longtemps. »

Le refus du conflit et donc de la responsabilité individuelle alimente un autre moteur commun aux renoncements du XXe siècle et à celui de notre époque : le culte de l’« identité », lequel se décline dans le communautarisme. « Identité » entre guillemets car l’auteur estime que le terme est dévoyé par ses propagateurs, d’aujourd’hui comme d’hier. « Le caractère composite et même artificiel du phénomène identitaire témoigne qu’il ne s’agit pas d’une exigence de l’être, mais d’une idéologie, construite en réponse à une crise. » « La priorité se trouve ainsi donnée au groupe sur le reste de la société, et les revendications de droits exorbitants du droit commun s’ensuivent, soudant le groupe dans des stratégies de plus en plus agressives et vérifiant ainsi la règle selon laquelle le refus du conflit crée les conditions de la violence. » Construite en réponse à une crise, « cette idéologie consiste dans la recherche de procédures archaïques, réactives, régressives, engendrées par la peur du conflit. Et elle est aussi dangereuse pour la paix dans le monde que le furent le nationalisme et le fascisme au siècle dernier. » Car « fondamentalement, la communauté a horreur de la liberté. Elle cherche à réduire au minimum, à coups de normes préventives, les conflits induits par l’exercice des rapports entre les individus, autrement dit par la mise en jeu de la responsabilité individuelle. En se percevant comme un cocon protecteur, la communauté est une machine à réclamer des normes, à en étendre sans fin le réseau sur une société qu’elle vide ainsi de ses capacités de prendre des initiatives, de se réformer et de se défendre. »

Autrefois, « l’Eglise et l’absolutisme de droit divin ont voulu, l’un après l’autre, s’assurer la maîtrise de l’individu en imposant à celui-ci un devoir d’unité et de transparence. La modernité invite désormais le citoyen à assumer la diversité, la “bigarrure” de son pluralisme intérieur. » Une approche qui remet en cause le concept de séparation des ordres, théorisé d’abord par Pascal, et que la laïcité traduit dans la distinction entre les sphères publique et privée. En République, « la distinction entre le politique, l’économique, le culturel, le public et le privé, Dieu et César est aussi essentielle que le principe qui, dans le seul ordre du politique, importe de séparer les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ». A contrario, « la notion d’identité, dans son acception originelle qui recommence à prévaloir de nos jours, est antinomique de cet idéal d’émancipation ; l’indistinction qu’elle établit entre les parties et le tout réduit tout groupe humain, communautaire ou national, à un seul corps, incompatible avec les autres, avec, pour horizon, la guerre. […] La confusion qu’elle entretient entre les ordres, comme entre Dieu – ou la nature – et César, répond au besoin primitif de fusion dans l’ordre du monde inspiré par la peur du conflit : elle est au principe de l’ordre totalitaire. »

Autre confusion, lourde de risque totalitaire, le « rêve de transparence ». « Entre l’opacité assumée de la démocratie représentative et la transparence fantasmée par le communautarisme, l’incompatibilité est structurelle. » C’est pourquoi le mouvement actuel est une machine à rétrograder vers l’Ancien Régime. Dans la continuité des courants, qui, dans la première moitié du XXe siècle, se sont révélés comme les serviteurs du fascisme : « en mettant entre parenthèses l’esprit critique et le débat démocratique, les communautés qui ont précédé les mouvements fascistes leur ont ouvert la voie. Surtout, ces microsociétés à base identitaires ont constitué la matrice de la grande société totalitaire en entretenant l’illusion que la réponse à des inquiétudes personnelles passe par l’organisation de la société. Elles ont introduit une rupture dans la dynamique émancipatrice des Lumières en accréditant l’idée que l’existentiel peut être du ressort du politique. » A contrario, la laïcité « a eu essentiellement pour fonction de délimiter le champ de compétence du politique de façon à permettre l’autonomie la plus grande possible de la sphère privée. […] L’Etat laïque se devait en effet de ne pas être “neutre”, mais de se montrer intraitable pour assurer la non-violation de l’espace public par des groupes surmotivés dans une démocratie où, faute de corps intermédiaires forts, la société civile est vulnérable à la pression des minorités les plus déterminées. » Slama entend mettre les points sur les « i » : les « intérêts identitaires sont non négociables par définition », car « ils cherchent moins à défendre un intérêt qu’à faire valoir une différence ». Il existe donc une « incompatibilité entre la liberté humaine et une conception univoque de l’identité, qui enferme l’individu dans une appartenance ».

La République ne relève-t-elle pas, elle aussi d’une démarche identitaire ? objectent certains. Non, car « rien n’est plus étranger à cette culture que la notion d’identité collective, et même que la notion d’identité tout court. A la différence de la plupart des peuples voisins, qui existaient avant d’être des nations, la France est un Etat constamment à la recherche d’une nation. […] Ce peuple individualiste de petits propriétaires et de petits tenuriers a fait la révolution de 1789 pour affirmer l’autonomie de l’individu en arrachant celui-ci aux déterminismes de la naissance, de la classe et de la race. »

Le projet d’une « société multiculturelle » proposé par les communautaristes est apparemment séduisant puisque le terme semble renvoyer au pluralisme. Mais en réalité, parce qu’il implique d’évacuer choix et débats sur les valeurs communes, sur les règles du « vivre ensemble », il est intrinsèquement totalisant, voire totalitaire. « L’interculturalisme, dont toute culture a besoin de se nourrir, est le propre des sociétés ouvertes et plonge ses racines dans l’universel. Le multiculturalisme est un relativisme, qui s’enferme dans le nihilisme. Cette capitulation devant le choix de toute autre valeur que la différence a offert un champ libre aux discours extrêmistes et dissuadé les populations immigrées de se plier aux règles d’une société aussi peu confiante en elle-même. […] Partout, qu’il s’agisse des Pays-Bas, de l’Allemagne, de l’Espagne, de la Grande-Bretagne ou de l’Italie, les politiques multiculturelles ont échoué » (attentats de Londres en 2005, assassinat de Théo Van Gogh aux Pays-Bas…) Finalement, « ce qui est aujourd’hui remis en cause est rien moins que le long travail civilisateur qui a arraché l’individu à la logique de la ruche pour faire de lui un homme libre et un citoyen responsable. »

La culpabilisation est enfin une autre caractéristique commune aux épisodes « pétainistes » des XXe et XXIe siècle. « Le communautarisme repose ainsi sur l’hypothèse d’une société multiculturelle caractérisée non par la convergence des cultures, qui serait un universalisme, mais par leur coexistence harmonieuse. […] Ce postulat d’harmonie a en effet pour raison d’être de neutraliser le mal. Afin de racheter les fautes qui divisent, il a besoin de sacrifices et de boucs émissaires. […] Le contemporain qui s’accuse ou qui accuse ses compatriotes d’avoir fait du tort aux Albigeois, aux juifs marranes ou aux anciens esclaves, alors qu’il sait pertinemment que plus personne aujourd’hui n’y est pour rien, rejoint sans s’en douter la théodicée de Léon Bloy invoquant, dans Le Désespéré, « cette loi transcendante de l’équilibre surnaturel qui condamne les innocents à acquitter la rançon des coupables ». Mais cette profession de culpabilité est aussi une manière de proclamer : « Voyez comme je suis innocent ! ». »

La culpabilisation, inséparable de l’idéologie communautariste, est enfin généralisée dans un dénigrement systématique de la France. L’autoflagellation « s’est emparée, au cours des quinze dernières années, des écrans de télévision et des chaires d’université en sciences sociales ». Elisabeth Levy écrit : « militants associatifs, sociologues bien-pensants et autres indigènes de la République défilent sur les plateaux de télévision pour expliquer à quel point le pays dont ils sont citoyens est haïssable, préconisant un traitement de choc, genre “Orange mécanique” : la malade doit être soumise au rappel quotidien de ses crimes, dont les images défilent sur les écrans qui l’entourent. Collaboration, colonisation, croisades, esclavage, ces décharges mémorielles doivent ramener les populations traitées dans le droit chemin », un « pilonnage » effectué par les « brigades de la “purification historique” et autre émules de l’autocontrition – toujours exigée de l’autre, d’ailleurs » (Le Point, 17 août 2006). On pense aux pressions – ou, pire, à l’autocensure – qui ont récemment conduit la République, alors qu’elle « commémore » à tout-va, à « oublier » de célébrer Austerlitz ou Corneille, tandis que la France participait aux cérémonies organisées outre-Manche en mémoire de la bataille de Trafalgar ! « La haine de soi, écrit Slama, procède d’un “c’est la faute à” généralisé qui finit par se retourner contre soi. » Encore un autre phénomène commun aux trois périodes examinées par Slama ! Mais l’historien libéral ne va pas jusqu’à se rendre compte que, si cette offensive connaît aujourd’hui un très grand succès intello-politico-médiatique, c’est aussi parce qu’elle en rejoint une autre, la campagne autour du thème du « déclin », portée majoritairement par des intellectuels et politiciens « libéraux ».

La francophobie française a toujours existé. Mais elle est à nouveau sortie des marges du débat intellectuel et politique grâce à… Jacques Chirac, président de la République. En imputant à « la France » la responsabilité du régime de Vichy, dans son discours du 17 juillet 1995 sur la rafle du Vel d’Hiv, il a commis « un contresens historique qui a apporté aux zélateurs de tous les intégrismes un appui inespéré ». Avec cette déclaration, Chirac donne une légitimité inespérée aux adeptes de l’autoflagellation, mais vient aussi au secours des communautaristes : «  “Cinquante ans après, ajoutait le président, la Communauté juive se souvient, et toute la France avec elle.” On se demande quelle place reste aux Français d’ascendance juive qui se considèrent, simplement, comme des individus et qui n’en éprouvent pas moins une indicible horreur pour un crime contre l’humanité perpétré au nom d’une idéologie qui voulait précisément les enfermer dans une communauté. »

Chirac n’est pas le seul responsable, avance Slama. Sa faute de juillet 1995 s’inscrit dans une continuité, par-delà les changements de régime : « Dans une France déclinante, la figure du monarque républicain que Pétain a érigée comme un écran de gloire entre le mythe de la grandeur nationale et le trauma de la réalité est restée sous la Ve République le modèle de la représentation du pouvoir. […] Le monarque se perçoit comme le fédérateur d’un ensemble de communautés, et c’est bien la pente qui n’a cessé de s’accélérer jusqu’à la réforme constitutionnelle du quinquennat, qui a encore aggravé les choses sous la présidence de Jacques Chirac. La loi sur la représentation paritaire des hommes et des femmes, la création du Conseil français du culte musulman, les lois ouvrant aux associations la possibilité de se porter parties civiles non en tant que victimes, mais au nom des victimes, l’introduction des intérêts ethniques, religieux et sexistes dans le Code pénal, les interrogations sur la révision de la loi de séparation de 1905, les hésitations dans le débat sur les discriminations positives, les révisions de la langue “politiquement correctes” sous la pression de groupes identitaires, le déchaînement croissant de l’ordre moral contre l’argent sont autant de compromis qui, si l’on en juge par l’expérience historique, donnent la cause de la laïcité, de l’égalité devant la loi et de la séparation de l’espace public et de la sphère privée, bref la cause de l’individu perdue d’avance. »

La question des médias n’est pas centrale dans l’essai d’Alain-Gérard-Slama, mais elle mérite qu’on s’y attarde. « On n’a jamais parlé de communauté et d’identité que dans ces périodes où tout concourait à la massification des esprits et des mœurs ; […] on n’a jamais autant exalté le “réel”, qu’au moment où on s’aveuglait sur la réalité des événements, en particulier sur la guerre ; […] on a dénoncé dans la raison individuelle et dans l’universalisme les causes du malaise alors qu’ils en sont le remède. Ces contradictions sont amplifiées par les médias et, à leur suite, par le discours politique. » Aussi, Slama détecte « un lien étroit entre communication et communauté, voire entre communication et ordre moral ».

  • Entre communication et communauté : « la médiatisation du pouvoir implique entre celui-ci et les citoyens une relation qui est rarement d’adhésion réfléchie, qui passe par des groupes et qui procède surtout par identification. L’ère de la communication est celle des publics ciblés. » Les médias de masse sont « les instruments dominants » d’une « occupation idéologique » : « La communication personnelle a largement tenu lieu à Pétain de politique. […] La logique “communicationnelle” implique, de façon inévitable, la valorisation du fait communautaire à la fois comme légitimation du pouvoir et comme courroie de transmission » ; « Non seulement les médias donnent aux minorités actives une existence sans commune mesure avec leur poids réel, mais ils banalisent leurs thèmes et diffusent leur vocabulaire. Les mots “identités”, “communauté”, “différence”, “discrimination positive”, déjà portés avant le 11 septembre par une vague de démagogie, ont envahi le lexique quotidien. » Ainsi, « à force d’évoquer “la communauté juive” et “la communauté musulmane” de France, la télévision en est venue à les faire exister. »
  • Entre communication et ordre moral. « Dans la société moderne de communication, […] tout crime commis quelque part “met en danger” l’ensemble de la société. Aucun télécrate aujourd’hui ne l’ignore : le communicateur est à la fois celui qui fait connaître le mal et qui, en permettant son expiation en direct, l’exorcise. » Le lien « entre la “surveillance du moral du pays” et l’“orientation de la presse”, que Pétain, prudent, voulait modérée, “sans bourrage de crânes”, procédait d’une logique appelée à un grand avenir : la normalisation des conduites non seulement par la contrainte, mais aussi, et peut-être d’abord, par le contrôle social. […] De même que Pétain associait la lutte contre l’alcoolisme et l’encouragement à l’épargne, la surveillance des consommations de tabac, d’alcool et des rapports entre les sexes se justifie aujourd’hui par les exigences d’économie de l’Etat providence et de gestion des entreprises. Quant à la presse, la préférence pour les normes protégeant les droits particuliers, au détriment de ces droits fondamentaux que sont les libertés d’opinion et d’expression, a pris des proportions telles, elle semble tellement naturelle et juste, qu’on ne s’aperçoit même plus que, à défaut d’être directement contrôlées, ces libertés sont limitées, orientées par la forme la plus insidieuse du contrôle, qui est l’autocensure. Bien entendu, le Pétain de la Grande Guerre n’annonçait pas le début du IIIe millénaire, mais comment ne pas voir que, en multipliant les normes dites de santé publique, les lois anti-sexistes et les délits de presse, nous faisons du Pétain ! »

Conclusion : la République « ne sait plus intégrer parce qu’elle a perdu confiance en elle-même, ce qui avait permis à la IIIe République de s’imposer par une sorte de miracle ». Là où il faudrait « prendre appui, de toutes nos forces, sur les piliers de notre culture républicaine – volonté générale, égalité devant la loi, séparation de l’Eglise et de l’Etat, distinction entre la sphère publique et la sphère privée –, nous doutons de leur pertinence. »

E. M.

[2« La convention d’armistice acceptée par le gouvernement Pétain en juin 1940 plaçait le réseau ferroviaire sous le contrôle de l’armée allemande », rappelle Guy Konopnicki dans La Banalité du bien, Hugo & Cie, 2009 (note du CLR).

Mis en ligne : 12 septembre 2006

Mots clés de cet article

Activités & textes

Avec la participation du CLR CLR Agenda CLR Colloques CLR Communiqués CLR Contributions CLR Editos CLR Laïcité Info CLR Lettre d’information CLR locaux CLR Notes de lecture CLR Présentation CLR Prix de la laïcité CLR Propositions CLR Rebonds CLR Tribunes libres Documents Initiatives proches Le CLR signale Liens Livre Livre : extraits Radio Revue de presse Revue de presse : Chroniques, tribunes et entretiens Télé Vidéo VIDEOS Quelques grammes de laïcité dans un monde de radicalité

Acteurs

François Bégaudeau Ligue de défense noire africaine (LDNA) "Décoloniaux", "indigénistes" "La Manif pour tous" "Répliques" (France Culture) "Ville & banlieue" #Reseau1905 (ex LaïcArt), Ahmed Meguini 50/50 A-Anoud Hussein Chariane Aalam Wassef Abbé Grégoire Abd al Malik Abdallah Zekri Abdelaziz El Jaouhari Abdelghani Merah Abdelhakim Sefrioui, collectif Cheikh Yassine Abdelwahab Meddeb Abdennour Bidar Abdoulaye Kanté Abnousse Shalmani Académie française Acrimed Action française Adèle Haenel ADMD (Mourir dans la dignité) Adonis Adrien de Tricornot Adrien Quatennens Agnès Buzyn Agrif, Bernard Antony Ahmed Hilali Ahmed Merabet Ahmet Ogras Aïssa Maïga Aïssam Aït-Yahya al-Qaida Alain Bauer Alain Bentolila Alain Besançon Alain Brossat Alain Christnacht Alain Duhamel Alain Finkielkraut Alain Gresh Alain Jakubowicz Alain Juppé Alain Léauthier Alain Minc Alain Morvan Alain Seksig Alain Simon Alain Soral Alain Supiot Alain-Gérard Slama Alban Ketelbuters Albert Camus Albert Memmi Alexander Neef Alexandra de Taddeo Alexandra Laignel-Lavastine Alexandre Benalla Alexandre Devecchio Alexis Bachelay Alexis Carré Alexis Corbière Alexis Lacroix Ali Baddou Ali Gedikoglu Ali Rabeh Alice Alice Coffin Alliance citoyenne, Taous Hammouti Alliance Vita Amandine Gay Amar Bellal Amar Dib Amélie Boukhobza Amélie de Montchalin Amies et amis de la Commune de Paris 1871 Amin Maalouf Amine El Khatmi Amnesty International Anastasia Colosimo André Bellon André Gérin André Henry André Laignel André Malraux André Versaille André Vingt-Trois Andreas Bikfalvi Anne Hidalgo Anne Méaux Anne Rosencher Anne Sinclair Anne Zelenski Anne-Cécile Robert Anne-Lise Dufour Tonini Anne-Marie Le Pourhiet Anne-Marie Lizin Anne-Sophie Chazaud Anne-Sophie Monsinay Anne-Sophie Nogaret Annick Drogou Annie Ernaux Annie Sugier Anticor Antoine Petit Antoine Sfeir Antonio Fischetti Arab women’s solidarity association (AWSA) Ariane Mnouchkine Arié Alimi Aristide Briand Arlette Zilberg Arnaud Montebourg Arnaud Teyssier Ascia Al-Faraj Asif Arif Assa Koïta Assemblée des départements de France (ADF) Assemblée des Femmes Association des libres penseurs de France (ADLPF) Association des Maires de France (AMF) Association des musulmans d’Aubervilliers Association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG) Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) Association FRancophonie AVenir (A.FR.AV.) Association musulmane pour l’islam de France (Amif) Association pour une Constituante Aube Passeron Audrey Fisné Audrey Pulvar Aurélie Dabreteau Aurélie Filippetti Aurélien Marq Aurélien Taché Aurore Bergé Avenir de la langue française (ALF) Avijit Roy Ayaan Hirsi Ali Babacar Lame Barack Obama Barbara Lefebvre Bari Weiss Bariza Khiari Bénédicte Lhoyer Benjamin Griveaux Benjamin Stora Benoît Duteurtre Benoît Falaize Benoît Hamon, Génération.s Benoît Ribadeau-Dumas Bérénice Levet Bernard Cazeneuve Bernard de la Villardière Bernard Drainville Bernard Haykel Bernard Kouchner Bernard Maris Bernard Maro Bernard Ravet Bernard Rougier Bernard-Henri Lévy Bettina Rheims Bintou Dembélé Biram Dah Abeid Boko Haram Bondy Blog Boualem Sansal Brahim Chnina Brice Couturier Brigade anti-négrophobie (BAN) Brigitte Macron Brigitte Stora Bruno Bertrand Bruno Bilde Bruno Fuligni Bruno Lasserre Bruno Le Maire Bruno Modica Bruno Retailleau Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) C215 Cabu Café La Mer à boire Camélia Jordana Carole Talon-Hugon Caroline de Haas Caroline Fourest Caroline Monnot Caroline Valentin Catherine Benguigui Catherine Deneuve Catherine Kintzler Cavanna CCMTF Cécile Guilbert Céline Céline Masson Céline Pina Céline Rigo Centre civique d’étude du fait religieux (CCEFR) Centre contre la manipulation mentale (CCMM) Centre d’information et de conseil des nouvelles spiritualités (CICNS) Centre Départemental d’Etude et d’Éducation Permanente Cercle Maurice Allard Chahdortt Djavann Chahla Chafiq Chantal de Rudder Chantal Delsol Chantal Mouffe Charb Charles Arambourou Charles Consigny Charles Coutel Charles Enderlin Charles Pasqua Charlie Hebdo Chems-Eddine Hafiz Choron Christian Bataille Christian Delporte Christian Eyschen Christian Gravel Christian Piquemal Christiane Taubira Christiane Vienne Christine Boutin Christine Delphy Christine Le Doaré Christine Ockrent Christophe Bourseiller Christophe Castaner Christophe Couillard Christophe Girard Christophe Guilluy Christophe Hadoux Christophe Lèguevaques Christophe Naudin Christopher Caldwell Christopher Lasch Cimade Cindy Leoni Cinéma : "Autant en emporte le vent" Civitas Clarissa Jean-Philippe Claude Askolovitch Claude Guéant Claude Hagège Claude Nicolet Claude Ruche Claude Vaillant Clemenceau Clément Pétreault Clémentine Autain Clermont-Tonnerre CNRS Coco Coexister Cojep Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) Collectif contre le terrorisme Collectif Culture commune Collectif des musulmans de France, Nabil Ennasri Collectif du 11 janvier Collectif du 5 avril (Alsace-Moselle) Collectif IVG Tenon (Paris 20e) Collectif laïque Collectif national pour les droits des femmes (CNDF) Collectif Place aux femmes Collectif pour la promotion de la laïcïté Collectif pour la promotion de l’école publique dans les mauges COllectif Unitaire Républicain pour la Résistance, l’Initiative et l’Emancipation Linguistique (Courriel) Collège de France Coluche Combat laïque Combat social Comité 1905 Auvergne Rhône Alpes Comité 1905 de l’Ain Comité consultatif national d’éthique (CCNE) Comité de réflexion et d’action laïque de Seine-Maritime (Creal 76) Comité des droits de l’Homme de l’ONU Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR) Comité Les Orwelliens (ex-Comité Orwell) Comité National d’Action Laïque (Cnal) Comité vendômois de défense de la laïcité Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) Commonwealth Conférence des évêques de France (CEF) Conférence des président d’université (CPU) Conseil constitutionnel Conseil consultatif national d’éthique Conseil d’Etat Conseil de l’Europe Conseil des ex-Musulmans de France (CEMF) Conseil des imams de France Conseil des sages de la laïcité de l’Education nationale Conseil économique, social et environnemental (Cese) Conseil français du culte musulman (CFCM) Conseil national des associations familiales laïques (Cnafal) Conseil représentatif des associations noires (Cran) Conseil représentatif des Français de l’Outre-mer (Crefom) Conseil représentatif des institutions juives (Crif) Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) Conservatoire national supérieur d’art dramatique Consistoire central israélite de France Conspiracy Watch Convivencia Conseil Coordination française pour le lobby européen des femmes (Clef) Coralie Delaume Corinne Masiero Cour de cassation Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) Cour de justice de la République Cour des comptes Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) Critique de la raison européenne (CRE) Cynthia Fleury Cyril Hanouna Dalil Boubakeur Dana Manouchehri Daniel Bensaïd Daniel Cohn-Bendit Daniel Cordier Daniel Lefeuvre Daniel Schneidermann Danièle Obono Daoud Boughezala Darya Safai David Bobée David Cormand David Desgouilles David Dufresne David Rachline David Thomson De Gaulle Débats laïques Décoloniser les arts Défense de la langue française (DLF) Défenseur des droits Délégation générale à la langue française et aux langues de France Délégués départementaux de l’Education nationale (DDEN) Delphine Batho Delphine Ernotte Delphine Horvilleur Denis Jeambar Denis Maillard Dialogue et démocratie française Didier Daeninckx Didier Eribon Didier Fassin Didier Lemaire Didier Leschi Didier Pourquery Didier Raoult Dieudonné Dilcrah Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) Djaili Amadou Amal Djamel Beghal Djemila Benhabib Djordje Kuzmanovic Dominique Borne Dominique Lebrun Dominique Nora Dominique Schnapper Dominique Strauss-Kahn Donald Trump Dounia Bouzar Dov Alfon Ecole nationale d’administration (Ena) Eddy Khaldi Edouard Louis Édouard Philippe Edward Saïd Edwy Plenel EELV, Les Verts Egale (Egalité Laïcité Europe) Ekrem Imamoglu El-Azhar ELELE Migrations et cultures de Turquie Elie Barnavi Eliott Savy Elisabeth Badinter Elisabeth Borne Elisabeth de Fontenay Elisabeth Lévy Élisabeth Moreno Élisabeth Roudinesco Elsa Cayat Emile Combes Emilie Frèche Emmanuel Debono Emmanuel Dupuy Emmanuel Maurel Emmanuel Pierrat Emmanuel Todd Emmanuelle Mignon Emna Charki Ensaf Haïdar Éric Anceau Eric Conan Eric Coquerel Eric Dupin Eric Dupond-Moretti Eric Fassin Eric Morain Eric Naulleau Éric Piolle Eric Portheault Eric Younous Eric Zemmour Espace culturel et universitaire juif d’Europe (Ecuje) Espérance Banlieues Esprit laïque Esther Benbassa Etienne Chouard Etienne Gernelle Etienne Klein Étienne-Émile Baulieu Etudiants musulmans de France (EMF) Eugénie Bastié Eva Janadin Fabien Clain Fabien Roussel Fabrice Lhomme Fabrice Nicolino Fadela Benrabia Faouzia Charfi Farhad Khosrokhavar Farid Benyettou Farida Belghoul Farida Benmerabet Fasti Fatih Sarikir Fatiha Boudjahlat Fatima Benomar Fatima Ouassak Fawzia Zouari Fayad Ashraf Fazil Say FCPE, Rodrigo Arenas Fédération des Associations démocratiques idéalistes turques Fédération française du Droit humain (DH) Fédération Humaniste Européenne Fédération nationale de l’enseignement privé musulman (Fnem) Fédération syndicale étudiante (FSE) Femen Femmes contre les intégrismes (FCI) Femmes sans voile d’Aubervilliers Femmes solidaires Fernando Arrabal Fewzi Benhabib Fiammetta Venner Filippos Loïzos Florence Bergeaud-Blackler Florence Parly Florence Sautereau Florian Philippot Foi et pratique Fondapol Fondation Agir contre l’exclusion (Face) Fondation Jean-Jaurès Fondation Jérôme Lejeune Fondation pour l’école Fondation pour l’islam de France Fondation Saint-Simon Foolz Forces Laïques Forum pour un islam progressiste (Suisse) Francis Chouat Francis de Pressencé Francis Szpiner Franck Brinsolaro Franck Dedieu François Baroin François Boucq François Braize François Burgat François Clavairoly François Cocq François de Rugy François Fillon François Héran François Mitterrand François Pupponi François Ruffin François Sureau François-Xavier Bellamy Françoise Laborde (journaliste) Françoise Laborde (personnalité politique) Françoise Nyssen Françoise Vergès Frantz Durupt Franz-Olivier Giesbert Fraternité Saint Pie X Fraternité Saint-Pierre Fred Zeller Frédéric Beigbeder Frédéric Boisseau Frédéric Encel Frédéric Lordon Frédéric Martin Frédéric Mion Frédéric Potier Frédérique Calandra Frédérique De La Morena Frédérique Vidal Frères musulmans Front de mères Gabriel Matzneff Gaël Brustier Gal Gadot Garen Shnorhokian Gaspard Koenig Gauche populaire Génération identitaire Geoffroy de Lagasnerie George Orwell George Pau-Langevin Georges Bensoussan Georges Gastaud Georges Marchais Georges Sérignac Georges Wolinski Georges-Marc Benamou Gérald Andrieu Gérald Bronner Gérald Darmanin Géraldine Muhlmann Géraldine Smith Gérard Biard Gérard Collomb Gérard Davet Gérard Delfau Gérard Durand Gérard Larcher Gérard Mestrallet Ghada Hatem Ghaleb Bencheikh Ghazi Béji Gilbert Abergel Gilbert Collard Gilles Casel Gilles Clavreul Gilles Denis Gilles Kepel Gilles-William Goldnadel Gisèle Halimi Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigrés) Glenn Greenwald Grand Orient de France (GODF) Grande Loge de France (GLDF) Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité (GLCS) Grande Loge Féminine de France (GLFF) Grande Loge Mixte de France (GLMF) Grande Loge Mixte Universelle (GLMU) Grande Loge nationale de France (GLNF) Greta Thunberg Guillaume Bigot Guillaume Erner Guillaume Lacroix Guillaume Lecointre Guillaume Peltier Guy Arcizet Guy Georges Guy Konopnicki Guy Lengagne Guylain Chevrier Habib Kazdaghli (faculté de la Manouba) Hadama Traoré Hadrien Mathoux Hafsa Askar Haïm Korsia Hakim El Karoui Hamed Abdel-Samad Hamza Kashgari Hanane Pernel Hani Ramadan Hannah Arendt Harry Roselmack Harun Yahya (Adnan Oktar) Hassan Bounamcha Hassan el-Houari Hassan Iquioussen Hassen Chalghoumi Haut Comité des commémorations nationales Haut Conseil à l’Egalité femmes hommes (HCE/fh) Haut Conseil à l’intégration (HCI) Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (HCERES) Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie (HCILFF) Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) Haute autorité pour la transparence de la vie publique Hayat Boumeddiene Hélène Zanier Henri Caillavet Henri Guaino Henri Peña-Ruiz Hervé Le Bras Hezbollah Hind Fraihi Honoré Horria Saïhi Hourya Bentouhami Hubert Huertas Hubert Védrine Hugo Micheron Hugues Lagrange Human Rights Watch Iannis Roder Ibrahim Alci Ibrahim Maalouf Idriss Sihamedi, Baraka City Ikhwan Info Ilse Ermen Indigènes de la République, Houria Bouteldja Indivisibles, Rokhaya Diallo Ingrid Riocreux Inna Shevchenko Inspection des finances Institut de l’engagement Institut du monde arabe (IMA) Institut européen des sciences humaines (IESH) Institut maçonnique de France Institut Montaigne Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) Institut national d’études démographiques (Ined) Institut supérieur des langues de la République Isabelle Adjani Isabelle Barbéris Isabelle Coutant-Peyre Isabelle de Gaulmyn Isabelle de Mecquenem Isabelle Kersimon Isabelle Lévy Ismaël Emelien Ismaël Saidi Ismahane Chouder Ivan Rioufol J.K. Rowling Jabeur Mejri Jack Dion Jack Lang Jacqueline Costa-Lascoux Jacqueline Gourault Jacques Attali Jacques Berque Jacques Bompard Jacques Chirac Jacques de Saint Victor Jacques Grimault Jacques Julliard Jacques Lafouge Jacques Lamagnère Jacques Sapir Jacques Schellhorn Jacques Séguéla Jacques Servia Jacques Tarnero Jacques Verges Jamel Debbouze Janine Mossuz-Lavau Jean Baubérot Jean Birnbaum Jean Castex Jean Daniel Jean Ferrat Jean Glavany Jean Jaurès Jean Leonetti Jean Messiha Jean Moulin Jean Petrilli Jean Szlamowicz Jean Veil Jean Zay Jean Ziegler Jean-Christophe Buisson Jean-Christophe Lagarde Jean-Christophe Soumbou Jean-Claude Guillebaud Jean-Claude Michéa Jean-Claude Milner Jean-Claude Pecker Jean-Denis Combrexelle Jean-Edern Hallier Jean-Eric Schoettl Jean-François Bayart Jean-François Braunstein Jean-François Chalot Jean-François Colosimo Jean-François Kahn Jean-Louis Auduc Jean-Louis Borloo Jean-Louis Touraine Jean-Loup Amselle Jean-Luc Bennahmias Jean-Luc Mélenchon Jean-Luc Romero Jean-Marc Ayrault Jean-Marc Sauvé Jean-Marcel Bouguereau Jean-Marie Bigard Jean-Marie Le Pen Jean-Michel Aphatie Jean-Michel Blanquer Jean-Michel Di Falco Jean-Michel Helvig Jean-Michel Quatrepoint Jean-Michel Quillardet Jean-Noël Jeanneney Jean-Paul Brighelli Jean-Paul Delahaye Jean-Paul Mari Jean-Paul Sartre Jean-Paul Scot Jean-Philippe Hubsch Jean-Pierre Changeux Jean-Pierre Chevènement Jean-Pierre Elkabbach Jean-Pierre Le Goff Jean-Pierre Malosto Jean-Pierre Mignard Jean-Pierre Obin Jean-Pierre Sakoun Jean-Yves Camus Jean-Yves Mollier Jeanne Barseghian Jeanne Favret-Saada Jeannette Bougrab Jeremy Corbyn Jérôme Fourquet Jérôme Guedj Joann Sfar Joe Biden Jonathan Sapène Jordan Bardella Jorge Clavero Joseph Macé-Scaron Joséphine Baker Joumana Haddad Juan Branco Judith Butler Judith Waintraub Juin Julia Cagé Julien Bayou Julien Dray Julien Rochedy Jürgen Wertheimer Justin Trudeau Kahina Bahloul Kamala Harris Kamel Bencheikh Kamel Daoud Karan Mersch Karim Akouche Karima Bennoune Kévin Boucaud-Victoire Khaled Slougui Kurdes L’aurore La Barbe La France insoumise (LFI) La République en marche (LREM) Ladj Ly Laetitia Avia Laetitia Strauch-Bonart Laïcité d’accord Laïcité-Liberté Lallab, Attika Trabelsi Lassana Bathily Latifa Ibn Ziaten Laura Kipnis Laure Adler Laure Caille Laure Daussy Laurence Bertrand-Dorléac Laurence de Charette Laurence De Cock Laurence Marchand-Taillade Laurence Rossignol Laurence Vichniewsky Laurent Bouvet Laurent Dubreuil Laurent Grzybowski Laurent Joffrin Laurent Lafforgue Laurent Léger Laurent Nuñez Laurent Wauquiez Le Chevalier de La Barre (association) Le Débat Le Poing commun Le Salon beige Le Siècle Légion du Christ Leïla Slimani lemuslimpost Léon Gambetta Les Clionautes Les Nouvelles News Les Profanes Les Républicains (LR) Les VigilantEs Liberté pour l’Histoire Libre Pensée (FNLP) Libres MarianneS Ligue de l’enseignement Ligue des Droits de l’Homme (LDH) Ligue du Droit International des Femmes (LDIF) Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) Ligue islamique mondiale Lilian Thuram Linda Kebbab Linda Weil-Curiel Lionel Jospin Lorànt Deutsch Loubavitch Loubna Abidar Louis Aliot Louis Astre Louis Chagnon Louis Dreyfus Louis Saisi Louis Schweitzer Louis-Georges Tin Loujain Al-Hathloul Loups gris Luc Ferry Luc Le Vaillant Luc Rosenzweig Luc Rouban Luce Lapin Lucien Neuwirth Ludivine Bantigny Lunise Marquis Lutte ouvrière Luz Lycée Averroès (Lille) Lydia Guirous Lynda Benakouche Maarif Maboula Soumahoro Madjid Messaoudene Malek Boutih Malek Chebel Malika Hamidi Malika Sorel Malka Marcovich Manuel Valls Marc Blondel Marc Cohen Marc Endeweld Marc Ferro Marc Guillaume Marc Riglet Marc Trevidic Marc Weitzman Marc-Olivier Fogiel Marceau Long Marcel Dassault Marcel Gauchet Marcela Iacub Marguerite Stern Marianne Marie Perret Marie-Danielle Gaffric Marie-Françoise Bechtel Marie-George Buffet Marie-Hélène/Sam Bourcier Marie-Laure Brossier Marieme Helie Lucas Marika Bret Marine Le Pen Mario Stasi Marion Maréchal Mark Lilla Marlène Schiappa Martin Hirsch Martin Niemöller Martine Aubry Martine Benoit Martine Cerf Martine Gozlan Martine Storti Marwan Muhammad Maryam Namazie Maryam Pougetoux Marylène Manté-Dunat Marylin Maeso Masih Alinejad Mathieu Bock-Côté Mathieu Guidère Maurice Agulhon Maurice Genevoix Max Gallo Mazarine Pingeot Médine Meghan Daum Mehdi Meklat Mélanie Luce Meriem Debbagh MGEN Michaël Delafosse Michael Walzer Michel Bouchaud Michel Clouscard Michel Foucault Michel Guerrin Michel Houellebecq Michel Maffesoli Michel Onfray Michel Rocard Michel Seelig Michel Serres Michel Vorms Michel Wieviorka Michèle Créoff Michèle Delaunay Michèle Tribalat Michèle Vianès Milan Kundera Milli Görüs Ministère de l’immigration Mireille Blin Mission interministérielle contre les sectes (Miviludes) Mix-Cité Mohamed Arkoun Mohamed Bajrafil Mohamed Cheikh Ould Mkheïtir Mohamed Hassan Dadou Mohamed Khattabi Mohamed Louizi Mohamed Saou Mohamed Sifaoui Mohammed al-Ajami, alias Ibn al-Dhib Mohammed Moussaoui Mona Chollet Mona Eltahawy Mona Ozouf Monia Ben Jémia Monique Canto-Sperber Monique Dental Mourad Tagzout Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples (Mrap) Mouvement Europe et Laïcité - Caedel Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme (MPCT) Mouvement radical Muriel Gilbert Mustafa Kemal "Atatürk" Mustapha El Atrassi Mustapha Ourrad Musulmans de France (ex-UOIF) Mwasi Nacera Guenif Nacira Guénif-Souilamas Nader Abou Anas Nadia Benmissi Nadia El Fani Nadia El-Mabrouk Nadia Geerts Nadia Marik Nadia Remadna Naëm Bestandji Najat Vallaud-Belkacem Najwa El Haïte Napoléon Naser Khader Nasr Abu Zayd Nasrin Sotoudeh Nasser Ramdane Ferradj Nassim Nicholas Taleb Natacha Polony Natalia Baleato Nathalie Heinich Nathalie Loiseau Nawal el Saadawi Negar Ni Putes Ni Soumises (NPNS) Nicolas Bays Nicolas Bouzou Nicolas Demorand Nicolas Dupont-Aignan Nicole Belloubet Nicole Raffin Niloy Neel Noam Chomsky Nonna Mayer Norman Ajari Nouveau parti anticapitaliste (NPA) Observatoire de la laïcité Observatoire de la laïcité de Saint-Denis Observatoire de la laïcité Drôme Ardèche Observatoire de la laïcité du Val-d’Oise Observatoire de la laïcité scolaire de Seine-Maritime (OLS 76) Observatoire des discriminations Observatoire des inégalités Observatoire du communautarisme Observatoire du décolonialisme Observatoire du fait religieux en entreprise (Ofre), Lionel Honoré Observatoire International de la Laïcité contre les Dérives communautaires Odile Saugues Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre (Ocriest) Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) OFII Olivier Beaud Olivier Corel Olivier Duhamel Olivier Faure Olivier Ferrand Olivier Grenouilleau Olivier Razemon Olivier Roy Olivier Sauton Olivier Véran Omar Sy Opus Dei Organisation de lutte contre le racisme anti-blanc (OLRA) Organisation des Nations Unies (ONU) Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan) Organisation Etat islamique ("Daech") Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) Oriana Fallaci Osez le féminisme Pap Ndiaye Pape Paprec Parlement Parti chrétien-démocrate Parti communiste français (PCF) Parti égalité justice (PEJ) Parti radical de gauche Parti républicain solidariste Parti socialiste (PS) Pascal Blanchard Pascal Boniface Pascal Bruckner Pascal Ory Pascal Perrineau Pascal Vesin Pascal-Eric Lalmy Pascale Boistard Patrice Maniglier Patrick Besson Patrick Boucheron Patrick Buisson Patrick Devedjian Patrick Gaubert Patrick Karam Patrick Kessel Patrick Klugman Patrick Pelloux Patrick Weil Patronage laïque Jules Vallès Paul Cassia Paul Thibaud Paul Veyne Paul Yonnet Paul-Marie Coûteaux Pauline Harmange Peggy Sastre Périco Légasse Philip Roth Philippe Adam Philippe Barbarin Philippe Bas Philippe Bilger Philippe Cohen Philippe de Villiers Philippe Dechartre Philippe d’Iribarne Philippe Foussier Philippe Guittet Philippe Lançon Philippe Martel Philippe Meirieu Philippe Muray Philippe Olivier Philippe Portier Philippe Raynaud Philippe Séguin Philippe Soual Philippe Val Philippe Verdin Pierre Bédier Pierre Bergé Pierre Besnard Pierre Biard Pierre Birnbaum Pierre Bourdieu Pierre Brossolette Pierre Conesa Pierre de Villiers Pierre Desproges Pierre Jourde Pierre Joxe Pierre Juston Pierre Liscia Pierre Manent Pierre Mathiot Pierre Merle Pierre Minnaert Pierre Motais Pierre Nora Pierre Péan Pierre Rabhi Pierre Rosanvallon Pierre Sellal Pierre Tevanian Pierre Vermeren Pierre Waldeck-Rousseau Pierre-André Taguieff Pierre-Henri Tavoillot Pierre-Hervé Grosjean Piétisme Pinar Selek Piotr Pavlenski Planning familial Plantu Politique autrement polony.tv , mariannetv Printemps républicain Prochoix Promouvoir Qatar Charity Rachel Khan Rachele Borghi Rachid Abou Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest Rachid Benzine Rachid Nekkaz Rachida Dati Rachida Hamdan Radia Bakkouch Raef Badaoui Raël Raphaël Enthoven Raphaël Glucksmann Raphaël Liogier Rassemblement des musulmans de France (RMF) Rassemblement national (RN) Ratzinger (Benoît XVI) Rayan Mohammed Raymond Aron Raymond Barre Razika Adnani Regards de femmes Régis de Castelnau Régis Debray Régis Soubrouillard Renaud Camus Renaud Dély René Chiche René Monzat Renée Fregosi Reporters sans frontières (RSF) République ! République moderne République souveraine Res Publica Réseau social et laïque Respublica Restos du coeur Revue des deux mondes Riad Sattouf Richard Dawkins Richard Descoings Richard Malka Richard Michel Riss Robert Badinter Robert Ménard Robert Redeker Robespierre Roger Garaudy Roger Scruton Roland Barthes Roman Polanski Rony Brauman Roschdy Zem Roselyne Bachelot Roxana Maracineanu Sadaf Khadem Sadiq Khan, maire de Londres Saïd Bouamama Saïd Sadi Saint-Denis Ma Ville Salafisme Samuel Grzybowski Samuel Mayol Samuel Piquet Samuël Tomei Samy Debah Samy Naceri Sandra Muller Sandrine Treiner Sarah Chiche Sarah El Haïry Sarah Knafo Sauver les lettres Sciences Po (IEP) Paris Sébastien Chenu Sébastien Jumel Sébastien Le Fol Ségolène Royal Sens commun Sérénade Chafik Serge Dassault Service national des enquêtes administratives de sécurité (Sneas) Service national du renseignement pénitentiaire Shirin Ebadi Shoukria Haidar Siawi Sibeth Ndiaye Sigolène Vinson Siham Andalouci Sihame Assbague Sihem Habchi Simon Fieschi Simone Veil Smaïn Laacher Soheib Bencheikh Solidaires Sonia Mabrouk Sonia Nour Sophie Ferhadjian Sophie Gherardi Sophie Mazet Sophie Pétronin SOS Racisme Souâd Ayada Souad Zitouni Soufiane Zitouni Soufisme Steeve Briois Stéphane Dorin Stéphane Durand-Souffland Stéphane Guillon Stéphane Hessel Stéphane Rozès Stéphanie Hennette-Vauchez Stéphanie Roza Steven Pinker Sud Education Sylvain Gouguenheim Sylviane Agacinski Sylviane Roche Syndicat de la magistrature Syndicat national des journalistes (SNJ) Syndicat national des lycées et collèges (Snalc) Tabligh Taha Bouhafs Tahar Ben Jelloun Tania de Montaigne Tareq Oubrou Tariq Ramadan Taslima Nasreen Témoins de Jéhovah Terra Nova Thibault de Montbrial Thierry Ardisson Thierry Lentz Thierry Mesny Thierry Tuot Thomas Chatterton Williams Tidiane N’Diaye Tignous Tocqueville Turki al Hamad Ultime Liberté Umberto Eco Unesco Union des associations musulmanes (UAM) 93 Union des démocrates musulmans français (UDMF) Union des étudiants juifs de France (UEJF) Union des Familles laïques (Ufal) Union des jeunes musulmans (UJM) Union des mosquées de France (UMF) Union française des consommateurs musulmans (UFCM) Union nationale des Associations de défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes (Unadfi) Union nationale des étudiants de France (Unef) Union nationale inter-universitaire (UNI) Union populaire républicaine (UPR), François Asselineau Union rationaliste Union syndicale de la magistrature Université libre de Bruxelles (ULB) Ursula von der Leyen Valentine Zuber Valérie Pécresse Valérie Toranian Valéry Giscard d’Estaing Véronique Cayla Véronique Corazza Victor Hugo Vigilance Collèges Lycées Vigilance Universités Vincent Geisser Vincent Lautard Vincent Lautard Vincent Peillon Vincent Tremolet de Villers Virginie Chaillou-Atrous Virginie Despentes Virginie Tournay Viv(r)e la République Wahhabisme Waleed Al-Husseini Walter Benn Michaels : « La Diversité contre l’égalité » Wassyla Tamzali Wiam Berhouma Wikipédia Women’s Forum for the Economy and Society (WF) Xavier Bertrand Xavier Darcos Xavier Dupont de Ligonnès Xavier Gorce Xavier Lemoine Xavier-Laurent Salvador Yamin Makri Yann Diener Yann Moix Yannick Haenel Yannick Jadot Yasser Louati Yassine Belattar Yazid Sabeg Yolène Dilas-Rocherieux Youcef Brakni Youssef Al-Qaradawi Youssef Baouendi Yvan Gastaut Yves Agnès Yves Cochet Yves Mamou Yves Michaud Yves Thréard Yvon Quiniou Zeev Sternhell Zeina Amr Al-Dessoky Zineb El Rhazoui Zohra Bitan Zygmunt Bauman Œuvre d’Orient

Thèmes

Citoyenneté, être français Discrimination Droit, justice Droite Ecole Emmanuel Macron Europe Femmes-hommes François Hollande Gauche Liberté de conscience Nicolas Sarkozy Régionalisme Secte Séparation Voile islamique

Sous-thèmes

"Accomodements raisonnables" "Appropriation culturelle" "Blanchité" "Cancel culture" "Crimes d’honneur" "Discrimination positive" "Djihad judiciaire" "Fragilité blanche" "Hijra" (émigration religieuse) "Identité nationale" "Intersectionnalité" "Islamophobie" "Laïcard" "Microagression" "Privilège blanc" "Racisé" "Racisme systémique", "racisme d’Etat" "Sensitivity readers" "Social justice warriors" "Woke" Accent, glottophobie Addictions, toxicomanie... Adorateurs de l’Oignon Adultère Aéroport Âgisme Alévis Alévisme Alimentation : halal, casher, cantines... Alsace-Moselle Amish Animaux, spécisme Animisme Anthroposophie Antisionisme Arbre de la laïcité Armée Association Athéisme Aumônerie Bahaïsme Baptême Berbères Bibliothèque/médiathèque Bioéthique Blasphème Caricature Catalogne Catharisme Centres de loisirs pour enfants Certificat de virginité Charia Charte de la laïcité Charte européenne des droits fondamentaux Chevaliers Jedi Chiffres romains Circoncision Clientélisme Commémoration Commerce Communautarisme, "multiculturalisme" Complotisme Convention européenne des droits de l’homme Corruption Corse Créationnisme Crèches Crèches de Noël Croix, crucifix Culture Culture : bande dessinée Culture : chanson Culture : cinéma Culture : danse Culture : dessin Culture : dessin animé Culture : exposition, musée Culture : littérature Culture : musique Culture : opéra Culture : patrimoine Culture : peinture Culture : photo Culture : poésie Culture : rap Culture : spectacle Culture : statue, scuplture Culture : télévision Culture : théâtre Culture générale Danse Décès Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen Déclaration universelle des droits de l’homme Délinquance, criminalité Département Devise républicaine Discriminations au travail Dons, souscription Drapeau DVD Ecole : charte de la laïcité Ecole : enseignement des langues et cultures d’origine (ELCO) Ecole : enseigner la langue arabe Ecole : enseigner le "fait religieux" Ecole : formation des enseignants (ESPE, INSP...) Ecole : manuels Ecole : mixité Ecole : programmes Ecole : sélection Ecole : uniforme Ecole : vade-mecum « La laïcité à l’école » Ecole clandestine Ecole privée Ecriture "inclusive" Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours (mormons) Eglise de Philadelphie Enseignement supérieur Entreprise privée Entreprise privée : Engie (ex-GDF) Entreprise publique Entreprise publique : Air France Entreprise publique : EDF Entreprise publique : RATP Entreprise publique : SNCF Esclavage Excision, mutilations sexuelles Exorciste Extrême droite Fête religieuse Fin de vie Finance islamique Fonction publique Français nés hors de France ou de parents nés hors de France... Genre Gens du voyage, roms, tsiganes Géographie Gros Guadeloupe Guyane Handicap Histoire Histoire : Affaire Dreyfus Histoire : Averroès Histoire : Charles Maurras Histoire : Charles Péguy Histoire : Christophe Colomb Histoire : Churchill Histoire : Claude Lanzmann Histoire : Colbert Histoire : Colonialisme Histoire : Commune de Paris Histoire : Frantz Fanon Histoire : Front populaire Histoire : Guerre d’Algérie Histoire : Guerre de 14-18 Histoire : Jeanne d’Arc Histoire : Jules Ferry Histoire : le chevalier de La Barre (1766) Histoire : Libération (1945) Histoire : Lumières Histoire : Mai 68 Histoire : Marc Bloch Histoire : Martin Luther King Histoire : Mendès France Histoire : Napoléon Histoire : nazisme, shoah Histoire : Pierre Dac Histoire : Révolution française (1789) Histoire : Simon Leys Histoire : stalinisme Histoire : Vichy, Pétain... Histoire : Victor Schœlcher Homosexualité Hôpital, santé Imam Immigration Impôt Industrie Intégrisme Intelligentsia Jaïnisme Journée de la laïcité Kabylie Kippa Kopimisme L’Oncle Sam fait son marché La Réunion Langue française Langue régionale Latin, grec Les religions et l’argent Liberté d’expression Lieu de culte Loi de 1905 Loi de 1905 : inscrire ses principes dans la Constitution Lois mémorielles Mairie Mariage forcé Mariage, divorce Maronites Marseillaise Maternité, contraception, avortement Mayotte Mécénat Médaille, décoration Médias Médias : "réseaux sociaux" Meurtres, violences, menaces physiques Mezouza Misandrie Miss France Monarchie Morale laïque Mutins de 1917 Nationalité Nom de lieu Nouvelle-Calédonie Obsèques : crémation Obsèques, cimetière Otage Ouïgours Outre-mer Parc aquatique Pastafarisme Pédophilie, pédocriminalité Pétition Piscine Police Polygamie Pompiers Populisme Prénom Prière de rue Prison Prix Nobel Processions, ostensions Prostitution Publicité Quitter une religion, apostasie Racisme anti-asiatique Racisme anti-blanc Ramadan Rastafarisme Référendum Région Religion : Bouddhisme Religion : Catholicisme Religion : catholiques charismatiques Religion : Coptes Religion : Eglise orthodoxe Religion : Hindouisme Religion : Islam Religion : Judaïsme Religion : Protestantisme Religion : Protestantisme, évangéliques Rituel Rohingyas Roubaix Saint-Denis Sarkozy et les sectes Satanistes Science Scientologie Service national Service public Sikhisme Sondage Sport Statistiques ethniques Syndicat Taoïsme Taqiyya (dissimulation) Tirage au sort Tourcoing Tourisme Transhumanisme Transports publics Vaudou Végétariens Vêtement : "abaya", robe et jupe longues Vêtement : burqini Vêtement : khamis Vieux Voile : personnes accompagnant les sorties scolaires Voile à la plage Voile au travail Voile intégral (niqab, burqa...) Voilement des enfants Vote, éligibilité Yézidis Zoroastrisme Zuisme

Evénements

"Etats généraux de la laïcité" (av. 21) "Gilets jaunes" "Hijab Day" à Sciences Po (2016) "Ils ont volé la laïcité", par Patrick Kessel (2012) "La Tentation radicale, enquête auprès des lycéens" (2018) "Laïque pride" libanaise "Le Rappel à l’ordre" de Daniel Lindenberg (2002) "Les Territoires perdus de la République" (2002) "Ligue du lol" (2019) "Printemps arabe" "Race et sciences sociales" St. Beaud, G Noiriel (2021) "Rendez-vous de l’histoire" à Blois (juil.-août 14) "Une France soumise" (2017) #balancetonporc #metoo 0109 Attentats : 11 sept. 2001 (Etats-Unis d’Amérique) 03 Guerre des Etats-Unis en Irak 1107 Attentat en Norvège (22 juil. 11), Anders Breivik 1203 Attentats : mars 12 (Toulouse, Montauban), Mohamed Merah 1405 Attentat : 24 mai 14 (musée juif de Bruxelles), Mehdi Nemmouche 1501 Attentats : janvier 2015 (Paris), Kouachi, Coulibaly 1502 Attentats de Copenhague (Danemark, 14 et 15 fév. 15) 1508 Attentat du Thalys (21 août 2015) 1511 Attentats : 13 nov. 15 (Paris, Saint-Denis) 1603 Attentats : 22 mars 16 (Bruxelles) 1606 Assassinat de policiers à Magnanville (2016) 1606 Attentat d’Orlando (Etats-Unis, 12 juin 16) 1607 Assassinat d’un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray (26 juil. 16) 1607 Attentat : 14 juillet 16 (Nice) 1609 Attentat déjoué près de Notre-Dame de Paris (sept. 16) 1612 Attentat : 19 décembre 16 (Berlin) 1701 Attentat à Québec (29 jan. 17) 1703 Attentat de Londres (22 mars 17) 1705 Attentat de Manchester (22 mai 17) 1706 Attentat du London Bridge (3 juin 17) 1708 Attentats en Espagne (17 août 17) 1803 Attentats : mars 18 (Trèbes, Carcassonne), Radouane Ladkim 1805 Attaque du 12 mai 2018 (Paris 2e) 1812 Attentat de Strasbourg (11 déc. 18) 1903 Attentat en Nouvelle-Zélande (15 mars 19) 1905 Attentats : 24 mai 19 (Lyon) 1910 Attaque du 3 oct. 19 (préfecture de police de Paris), Harpon 2001 Attentat de Villejuif (3 jan. 20) 2004 Attaque à Colombes (27 av. 20) 2004 Attaque à Romans-sur-Isère (4 av. 20) 2009 Attaque près des anciens locaux de "Charlie Hebdo" (25 sept. 20) 2010 Assassinat d’un prof de Conflans Saint-Honorine (16 oct. 20) 2010 Attaque à Notre-Dame de Nice (29 oct. 20) 2011 Attentat à Vienne, en Autriche (2 nov. 20) 2104 Meurtre au commissariat de Rambouillet (23 av. 21) 8010 Attentat rue Copernic (Paris, 3 oct. 80) 8208 Attentat de la rue des Rosiers (Paris, 9 août 1982) 8902 Fatwa contre Salman Rushdie (1989...) Affaire Alegre (2003) Agressions contre des jeunes juifs à Paris 19e Alain Morvan : un recteur limogé Algérie : baignades groupées des femmes Amina, "femen" tunisienne (2013) Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème (Pakistan) Beaupréau (Maine-et-Loire) Benzema-Deschamps (2016) Black M à Verdun (2016) Caricature de Mahomet Carpentras : la crèche Zola débaptisée Chantal Sébire (2008) Charlie : "Toujours Charlie !" aux Folies Bergère, 6 jan. 18 Charlie Hebdo : livre posthume de Charb Charlie Hebdo : procès par la Mosquée de Paris (2006-08) Charlie Hebdo contre Mediapart (2017) Charlie Hebdo incendié (nov. 11) Charte européenne des langues régionales ou minoritaires Cinéma : "Au nom du fils" (mai 2014) Cinéma : "Autant en emporte le vent" (1939) Cinéma : "Bang Gang" (2015) Cinéma : "Des Hommes et des dieux" (2010) Cinéma : "La Boussole d’or" (2007) Cinéma : "La Dernière tentation du Christ" (1988) Cinéma : "La journée de la jupe" Cinéma : "La Vie d’Adèle" (2013) Cinéma : "Persepolis" (2007) Cinéma : "Salafistes" (2015) Cinéma : "Timbuktu" (2014) Cinéma : "Tomboy" (2011) Colloque laïcophobe à l’université Lyon 2 (oct. 17) Commission Stasi (2003) Concours eurovision de la chanson Conférence de l’ONU sur le racisme à Durban (2001) Conférences départementales de la liberté religieuse Crise du coronavirus (2020-21) Décès de Johnny Hallyday Discours de N. Sarkozy à Dakar le 26 juillet 2007 Dr Bonnemaison (2011) Ecole : "Conseil des sages de la laïcité" (2017-18) Ecole : accord sur les diplômes entre la France et le Vatican Ecole : aménagement de concours pour une fête juive (2011) Ecole : communes sans école publique Ecole : dérives intégristes dans un lycée catholique Ecole : loi Carle Ecole : réforme des rythmes scolaires Election européenne 2019 Election présidentielle 1995 Elections 2012 Elections 2017 Elections 2021 Elections 2022 Elections municipales 2020 Elections régionales 2010 : une candidate NPA voilée Elections régionales 2015 Emeutes de 2005 Enlèvement des lycéennes de Chibok (avril 14) Etats-Unis : Mort de Georges Floyd (25 mai 20), "Black Lives Matter" Expo : "Dirty Corner" (2015) Expo : "Exhibit B" (2014) Expo : "Piss Christ" (av. 11) Expo : "Toutânkhamon" (2019) Forum "République et islam" (Assemblée nationale, 22 juin 15) Frères musulmans à Lille avec l’UOIF (7 fév. 16) Hassi Messaoud : violences contre des femmes (Algérie, 2010) Incendie de Notre-Dame de Paris (15 av. 19) Interdit aux blancs : camp d’été Interdit aux blancs : festival (2017) Interdit aux blancs : manifestation, rassemblement Interdit aux blancs : réunions Interdit aux blancs : stage de Sud Education (2017) Interdites aux femmes : rues de Paris Interdits aux femmes : cafés Jeux olympiques La "discrimination positive" dans la Constitution ? Le Sacré-Cœur classé monument historique (2020) Le tout-à-l’égout du Cap Nègre Les églises au CES ? Loi "Egalité et citoyenneté" (2016) Loi "Principes de la République" dite "Séparatisme" (2020-21) Loi "Société de confiance" (2017-18) Loi de 1905 : 110e anniversaire (2015) Loi de 1905 : centenaire Loi Travail (2016) L’ "intersectionnalité" à l’Espé de l’académie de Créteil (mai 17) L’Eglise catholique contre le Telethon L’ONU contre les droits de l’homme ? Macron chez les évêques de France (Bernardins, 9 avril 2018) Macron contre le "séparatisme" : Mulhouse (18 fév. 20), Les Mureaux (2 oct. 20) Malala Yousafzai (Pakistan) Manifestations "Justice pour Adama" (2020) Manifestations pro-palestiniennes (juillet 14) Mariage annulé, l’épouse n’était pas vierge Mariage homosexuel (2013) Médine au Bataclan (2018) Meeting contre l’"islamophobie" (6 mars 15) Mennel, candidate voilée à "The Voice" (2018) Meriam condamnée à mort pour apostasie (Soudan) Meurtre d’Ilan Halimi (jan.-fév. 06) Meurtre de Mireille Knoll (mars 2018) Meurtre de Sarah Halimi (avril 17) Mila, harcelée pour avoir critiqué l’islam (2020) N. Cadene (Observatoire de la laïcité) contre E. Badinter (jan. 16) Nuit debout (2016) Opéra : "Idoménée" de Mozart (2006) Pascal Vésin, prêtre et franc-maçon Pétition "Nous sommes unis" (15 nov. 15) Pétition et manifestation contre l’"islamophobie" (10 nov. 19) Ploërmel (Morbihan) Prix de la Carpette anglaise Procès de Djemila Benhabib (2016) Profanation du cimetière juif de Carpentras (mai 1990) Profanation du cimetière juif de Sarre-Union (fév. 15) Pub : "La Cène" de Marithé et François Girbaud (2005) Publier (Haute-Savoie) Raïf Badawi : 1000 coups de fouet pour un blogueur Ramadan : "dé-jeûneurs" Ramadan : "non-jeûneurs" en Algérie Rapport "Clavreul" (fév. 18) Rapport "Cohésion républicaine" dit "rapport Dutheil" (PS, 2015) Rapport "Refondation de la politique d’intégration" (2013) Rapport Benbassa-Lecerf (2014) Rapport Boutih "Génération radicale" (juil. 15) Rapport de l’IGEN sur la laïcité à l’école (13 oct. 20) Rapport du Sénat "Les collectivités territoriales et la prévention de la radicalisation" (mars 17) Rapport du Sénat : "Combattre la radicalisation islamiste" (juil. 20) Rapport Institut Montaigne "la Fabrique de l’islamisme" (2018) Rapport Institut Montaigne "Un islam français est possible" (sep. 16) Rapport Machelon (2006) Rapport Obin (2004) Rapport parlementaire "Les services publics face à la radicalisation" (juin 19) Rapport Terra Nova "Gauche : quelle majorité électorale ?" (2011) Rapport Terra Nova : "Pour une citoyenneté musulmane" (2011) Rapport Tuot : "Pour une société inclusive" (fév. 13) Rassemblement UOIF au Bourget (mai 16) Ratzinger (Benoît XVI) contre la laïcité Ratzinger (Benoît XVI) en France (sept. 08) Rayhana agressée à Paris Référendum sur le traité constitutionnel européen (TCE), le 29 mai 2005 Rencontres des jeunes des centres sociaux (Poitiers, oct. 20) Responsable Unef voilée (2018) Robert Redeker menacé de mort Roubaix : conférence de Hani Ramadan (fév. 17) Saint-Denis : censure (27 mai 15) Saint-Denis : menaces, violences, contre un directeur d’IUT (2014) Sakineh (Iran, 2010) Salon de la femme musulmane (Pontoise, 2015) Sarkozy : l’UMP se rebaptise "Les Républicains" Sarkozy à Riyad Sarkozy au Latran (déc. 07) Sohane Benziane brûlée vive (2002) Sondage "Les enseignants et la laïcité" (Ifop pour le Cnal, 2018) Sondage "Les Français et la Laïcité" Ifop-Fondation Jean-Jaurès (mars 19) Sondage "Les Français sont-ils encore « Charlie » ?" (août 20) Sondage Ifop pour le CLR (nov. 20) Sondage Ifop-Fondation Jean Jaurès auprès d’enseignants (jan. 21) Sondage Ifop-GODF sur le concordat en Alsace-Moselle (av. 21) Sondage Sociovision "Une demande de discrétion religieuse" (nov. 14) Strauss-Kahn (mai 2011) Sylviane Agacinski censurée à l’Université de Bordeaux (2019) Théâtre : "Golgota Picnic" (déc. 11) Théâtre : "Sur le concept du visage du fils de Dieu" (oct. 11) Théâtre : pièce d’Eschyle empêchée à la Sorbonne (mars 19) Tintin raciste ? Traité transatlantique (Tafta) Trappes : un enseignant menacé (2021) Turquie : interdiction du parti au pouvoir ? Un prêtre à la présidence de l’université de Strasbourg (2016) Vincent Lambert Viols à Cologne (31 déc. 15) Viols à Telford Voile à l’école : Creil (1989) Voile dans un gîte : l’affaire Truchelut Voile dans une crèche (Baby-Loup)

Pays

Afghanistan Afrique Afrique du Sud Albanie Algérie Allemagne Arabie Saoudite Argentine Arménie Asie Australie Autriche Azerbaïdjan Bahreïn Bangladesh Belgique Biélorussie Birmanie Brésil Brunei Bulgarie Burkina Faso Cambodge Cameroun Canada Chili Chine Chypre Congo (RDC) Corée du Nord Corée du Sud Côte d’Ivoire Croatie Cuba Danemark Djibouti Ecosse Egypte Émirats arabes unis Equateur Érythrée Espagne Etats-Unis : Louisiane Etats-Unis d’Amérique Ethiopie Finlande Gabon Géorgie Grèce Guinée Guyana Haïti Honduras Hongrie Île Maurice Inde Indonésie Irak Iran Irlande Islande Israël Italie Jamaïque Japon Jordanie Kenya Kosovo Koweit La Barbade Liban Libye Luxembourg Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Malte Maroc Mauritanie Mexique Mozambique Népal Nicaragua Niger Nigeria Norvège Nouvelle-Zélande Pakistan Palestine Pays-Bas Pérou Philippines Pologne Portugal Proche et Moyen-Orient Qatar Québec République centrafricaine République tchèque Roumanie Royaume-Uni Russie Rwanda Salvador Sénégal Serbie Singapour Slovaquie Somalie Soudan Sri Lanka Suède Suisse Syrie Tadjikistan Taïwan Tchad Tchétchénie Thaïlande Tibet Tunisie Turquie Ukraine Uruguay Venezuela Vietnam Yémen

Comité Laïcité République
Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris

Tous droits réservés © Comité Laïcité RépubliqueMentions légales