Comité Laïcité République

Initiative proche

“"Shoah" de Claude Lanzmann diffusé en Iran” (Projet Aladin, 10 mars 11)
- Mars 2011

"Shoah" de Claude Lanzmann diffusé en Iran :

Les réactions des Iraniens en cascade

Des centaines de mails et d’appels téléphoniques de téléspectateurs à Téhéran,
Ispahan, Chiraz, Machad et d’autres villes en Iran ont été largement positifs après que la chaîne satellitaire Pars, basée à Los Angeles, ait commencé à diffuser pour la première fois ce lundi Shoah de Claude Lanzmann en persan, selon le présentateur chevronné de la chaîne, Alireza Meybodi qui présentait le film.

Le mercredi, l’agence de presse officielle Fars a dénoncé la diffusion de Shoah,
l’accusant d’être une tentative faite par Israël pour prendre le peuple iranien comme cible « de sa propagande pour contrer les efforts déployés par l’Iran dans les organisations internationales pour réfuter ses allégations concernant le mythe de l’holocauste. »

Des dizaines de sites pro-gouvernementaux en Iran se sont joints au chœur des
protestations, attaquant la chaîne Pars et l’accusant de « lécher les bottes des
Sionistes ».

Des médias en langue persane à l’étranger, qui ont un large public en Iran, comme la télévision La Voix de l’Amérique en persan, Manoto TV, Radio France Internationale (en persan) et la Voix d’Israël (en persan), ont diffusé de longs reportages sur Shoah en persan et ont interviewé des intellectuels iraniens soulignant qu’il fallait que les Iraniens puissent avoir accès à ce type de film. De nombreux sites Internet en langue persane, représentant tout un éventail d’opinions, ont rapporté l’événement.

Le film de neuf heures et demie a été sous-titré en persan, en turc et en arabe par le Projet Aladin. Cette organisation internationale, basée à Paris, s’attache à promouvoir le rapprochement interculturel, en particulier entre Juifs et Musulmans.

Les Iraniens, en Iran et partout dans le monde, ont pu voir le premier épisode de
Shoah sous-titré en persan, ce lundi. Et des épisodes d’une heure seront diffusés quotidiennement au cours des quinze jours à venir.

Dans une interview réalisée avant la diffusion du film, Claude Lanzmann a déclaré : « Niez la Shoah autant que vous le voulez, Président Ahmadinejad ; aujourd’hui, ce n’est pas vous qui décidez, mais ce sont les téléspectateurs à Téhéran et Chiraz, à qui le projet Aladin a donné l’occasion de forger leur propre jugement sur ce sujet. »

En présentant le film sur la chaîne Pars, Alireza Meybodi a décrit la négation de la Shoah comme un « fléau qui n’a rien à voir avec la grande culture et la civilisation de l’Iran. » Il a qualifié la diffusion du film de Lanzmann en persan de « moment historique. »

Post scriptum

Voir Projet Aladin.

Mis en ligne : 12 mars 2011

Mots clés de cet article

Autres mots clés

Prix de la laïcité 2014

Le CLR organise chaque année la remise du Prix de la laïcité.


Galerie photo du Prix de la laïcité 2014

Articles de presse

Tous droits réservés © Comité Laïcité République - Maison des associations, 54 rue Pigalle, 75009 Paris Mentions légales